Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Venezuela : Le Gouvernement Bolivarien condamne l'ingérence du Haut Commissaire de l'ONU pour les Droits de l'Homme

8 Mars 2018, 17:20pm

Publié par Bolivar Infos

 

Communiqué

La République Bolivarienne du Venezuela condamne les affirmations irresponsables et sans fondement du Haut Commissaire des Nations Unies pour les Droits de l'Homme Zeid Ra’ad Al Hussein concernant la édmocratie et le respect des Droits de l'Homme dans le pays.

 

Une foois de plus, le Haut Commissaire viole de façon flagrante les règles et les principes qui doivent régir son action en prenant position sur la situation des droits de l'homme au Venezuela de façon sélective, subjective, hautement politisée et partiale.

 

Despuis le début de son mandat, monsieur Al Hussein a hypothéqué a majesté de la charge qu'il représente pour la mettre au service de la stratégie d'agression permanente qui se développe contre la République Bolivarienne du Venezuela. Ce n'est pas un hasard si chaque déclaration du Haut Commissaire est précédée par une rencontre avec des représentants des secteurs les plus extrémistes et antidémocratiques de l'opposition vénézuélienne.

 

A cette occasion, dans son obsession désespérée contre le Venezuela, le Haut Commissaire formule des jugements de valeur clairement démentis par les rapports et les opinions de l'Expert Indépendant du Conseil des Droits de l'Homme de l'ONU Alfred de Zayas qui est venu récemment dans notre pays et a recueilli librement sur le terrain une large information sur la situation réelle de la démocratie et des Droits de l'Homme au Venezuela, démontant la thèse de la soi-disant crise humanitaire.

 

Le Gouvernement de la République Bolivarienne du Venezuela refuse catégoriquement que le Haut Commissaire prétende juger les processus électoraux qui se déroulent dans le pays sans avoir de mandat ni aucune compétence poru cela, au préjudice de la grande majorité et même des secteurs de l'opposition politique qui sont décidés à résoudre leurs dfférends grâce à l'exercice démocratique et légitime du droit de vote.

 

La complicité du Haut Commissaire avec le réseau multiforme qui est en marche contre le Venezuela est grossière. A cause d'elle, il garde un silence complice à propos de l'impact négatif sur les droits économiques, sociaux et culturels des mesures coercitives unilatérales imposées par le Gouvernement des Etats-Unis d'Amérique et ses alliés serviles dans la région et dans le monde. Par cette attitude, il se met en marge des postulats issus de la Déclaration et du Programme d'Action de Vienne ainsi que de la résolution qui a donné naissance au Conseil des Droits de l'Homme pour imposer une vision anachronique et univoque du monde.

 

La République Bolivarienne du Venezuela réaffirme son engagement indéfectible envers les Droits de l'Homme dans les termes établis dans la Constitution vénézuélienne et les traités internationaux dûment signés et ratifiés par la République ainsi que osn engagement à continuer à coopérer avec le Conseil des Droits de l'Homme et les autres organes du système des Nations Unies.

 

Caracas, 7 mars 2018

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

http://www.resumenlatinoamericano.org/2018/03/07/venezuela-rechaza-declaraciones-injerencistas-del-alto-comisionado-onu-para-los-ddhh/

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2018/03/venezuela-le-gouvernement-bolivarien-condamne-l-ingerence-du-haut-commissaire-de-l-onu-pour-les-droits-de-l-homme.html