Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Colombie : Les plans criminels de la mafia cubano-américaine à Bogotá

18 Mai 2018, 17:51pm

Publié par Bolivar Infos

 

Par Tony López R.

Les déclarations du terroriste cubano-américain Raúl Gutiérrez, arrêté en mars dernier et accusé de préparer des attentats contre des dirigeants politiques de gauche et des diplomates cubains ont fait scandale et grand bruit. Les objectifs seraient le candidat à la présidence de la Colombie Gustavo Petro Urrego, Rodrigo Londoño, alias Timochenko, président du Parti Force Alternative Révolutionnaire de la Commune (FARC) et l'ambassadeur de Cuba. C'est ce qu'a avoué Gutiérrez le 3 avril dernier sur W Radio aux journalistes Vicky Dávila et Jairo Lozano.

 

Cette déclaration publique a justifié l'exigence péremptoire du candidat Petro Urrego que le Procureur Général de la République Néstor Humberto Martínez agisse avec célérité dans l'enquête et qu'il éclaircisse tout ce qui concerne ces actes terroristes préparés par le groupe dirigé par Gutiérrez.

 

Sur son compte sur les réseaux sociaux Petro a écrit : « J'exige du Parquet qu'il trouve les fusils, les explosifs C4 et les contacts de l'extrême-droite colombienne qui payaient pour l'attentat le mercenaire cubain de la Floride. »

 

Petro continue en disant : « Avec un cynisme pervers, le Procureur a informé hier qu'un attentat était organisé contre un candidat par un anonyme alors qu'il était au courant de l'attentat contre moi avec confession incluse et il n'a rien dit. Il cherchait seulement des résultats électoraux au risque de ma vie, » a ajouté le candidat à la présidence. 

 

Une accusation très grave envers le Procureur parce que le membre de la mafia cubano-américaine de Miami avait été capturé par les organismes de sécurité en mars et se trouvait à la prison de la Picota. Le Parquet l'a inculpé et avait tous les éléments et les buts criminels du groupe terroriste et cependant, le Procureur Martínez a délibérément caché dans un but électoral l'information, selon la dénonciation publique du candidat à la présidence Petro Urrego.

 

Le cas se complique encore plus quand on apprend dans l'interview que le terroriste a nié faire partie de l'Etat Islamique et ne cherchait pas à attaquer des diplomates de l'Ambassade des Etats-Unis en Colombie mais a confirmé que ses plans étaient d'attaquer l'Ambassade de Cuba, Rodrigo Londoño et Gustavo Petro. Il a affirmé qu'il avait été engagé par des personnages bien connus des secteurs de l'extrême-droite colombienne dans ce but alors que les informations en Colombie tournaient autour de soi-disant appels téléphoniques interceptés par les autorités qui parlaient d'attentats contre les candidats de droite à la présidence Iván Duque et Germán Vargas Llera.

 

Cependant, dans ses déclarations à W Radio, le terroriste en provenance de Miami a ajouté un élément extrêmement grave en mentionnant sa relation avec l'individu Roberto Hernández, également d'origine cubaine, qui travaillait pour la campagne d'Iván Duque et d'Uribe Vélez. « Roberto Hernández est un Cubain qui dit aujourd'hui qu'il travaillait avec Duque et Uribe et il est devenu citoyen colombien, » ont affirmé les journalistes.

 

Pour le lecteur avide et pour ce journaliste, il y a plusieurs questions : Pourquoi le Procureur, connaissant cette information depuis mars sur les plans du mercenaire Gutiérrez, n'a pas informe le candidat Petro et les autres cibles qu'il devait attaquer ? Et selon Petro, il l'a attribué à « un anonyme alors qu'il avait connaissance de l'attentat contre moi avec confession incluse et il l'a tu. » Pourquoi l'information sur un appel téléphoniques intercepté par les autorités court-elle et pourquoi parle-t-on d'une menace d'attentat contre les candidats Duque et Vargas Llera ? Serait-ce par hasard une façon de favoriser les 2 candidats aux élections parce qu'ils représentent la ligne dure contre la guérilla et le terrorisme en Colombie ? Ou la sorte de guerre que préconise l'ex-président Uribe Vélez et son Parti Centre démocratique ? C'est, tout au moins, suspect, que le Cubain naturalisé colombien Roberto Hernández, qui travaille pour Duque et Uribe ait des relations ou ait été contacté par le terroriste Raúl Gutiérrez. Le Roberto Hernández en question a-t-il été appelé à témoigner ?

 

Le Bureau du Procureur de la République doit éclaircir parfaitement tout ce grand scandale et faire savoir quels sont les secteurs d'extrême-droite qui ont engagé ce groupe criminel parce qu'évidemment, Gutiérrez n'agit pas de son propre chef. Quel est le rapport entre Hernández et Gutierrez et leurs relations avec Duque et Uribe? Il est très suspect qu'ils aient engagé un individu de la mafia cubano-américaine de Miami alors qu'on sait qu'en Colombie, les tueurs à gages paramilitaires agissent de façon très professionnelle et avec une protection connue.

 

Tout ce plan d'attentats ne serait-il qu'une grosse provocation qui donne prise et apporte des arguments pour mettre en danger le Venezuela et favoriser ainsi ce qu'on appelle « l'intervention humanitaire » avant le 20 mai comme certains analystes vénézuéliens et latino-américains l'ont prédit ?

 

N'est-il pas suspect que ce qu'on appelle les « pays du Groupe de Lima, » convoqués par l'OEA et soutenus par le sénateur d'origine cubaine Marco Rubio se réunissent à la mi-mai au Mexique, avant les élections vénézuéliennes, pour décider d’un blocus contre ce pays et refuser de reconnaître et de considérer comme légitime le processus électoral du 20 mai ? C'est toi, ami lecteur, qui a le dernier mot pour répondre à ces questions.

 

Tony López R., journaliste, politologue et analyste international

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

http://www.resumenlatinoamericano.org/2018/05/15/extranos-planes-criminales-de-la-mafia-cubana-americana-en-bogota/

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2018/05/venezuela-les-plans-criminels-de-la-mafia-cubano-americaine-a-bogota.html