Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mouvement des Pays Non-Alignés: Le Droit International est le bouclier des pays face aux agressions de l'Empire

19 Mai 2018, 17:45pm

Publié par Bolivar Infos

 

Jeudi, l'ambassadeur suppléant de la République Bolivarienne du Venezuela aux Nations Unies, Henry Suarez, au nom du Mouvement des Pays Non Alignés (MNOAL), a souligné l'importance de défendre et de respecter le droit international, seul instrument que possèdent les pays du Sud pour faire face aux défis complexes qui apparaissent et aux menaces qu'affronte aujourd'hui l'humanité parmi lesquelles les agression perpétrées par les puissances impériales.

 

Lors du Débat Ministériel Ouvert du Conseil de Sécurité des Nations Unies sur le respect du droit international dans le contexte du maintien de la paix et de la sécurité internationales qui a eu lieu jeudi au siège de cet organisme multilatéral, à New York, le MNOAL a réaffirmé sa conviction concernant la résolution pacifique des controverses conformément à la Charte de l'ONU et aux résolutions adoptées par le Conseil de Sécurité.

 

L'Ambassadeur Henry Suarez a indiqué que, dans le contexte du maintien de la paix et de la sécurité internationales, le respect et la défense du droit international sont essentiels ainsi que la reddition de comptes face à ses violations car dans le cas contraire, l'impunité favoriserait de multiples crimes.

 

A nouveau, le MNOAL a condamné la promulgation et la mise en place de mesures coercitives unilatérales car il les considère comme un moyen illégal d'exercer des pressions sur les pays. C'est pourquoi il a exhorté les Etats qui les appliquent à les abroger immédiatement.

 

Les Etats membres du MNOAL ont déclaré que l'imposition de ce qu'on appelle des sanctions ont pour but « de faire pression sur les pays Non Alignés en menaçant leur indépendance, leur souveraineté et leur liberté de commerce et d'investissement en les empêchant d'exercer leur droit à décider, par leur seule volonté, de leurs propres systèmes politiques, économiques et sociaux alors que de telles mesures constituent des violations flagrantes de la Charte, du droit international, du système de commerce multilatéral et des règles et des principes qui régissent les relations d'amitié entre les Etats. »

 

C'est la cas des mesures coercitives que le Gouvernement des Etats-Unis d'Amérique a voulu imposer de façon unilatérale et en violation du droit international au Venezuela et grâce auxquelles on essaie de forcer la volonté du peuple vénézuélien qui a décidé librement et en toute souveraineté d'être maître de son destin et de résoudre ses différends grâce à des mécanismes démocratiques, sans ingérence ni tutelle, par la voie du vote direct, universel et secret.

 

D'autre part, l'Ambassadeur Henry Suarez, au nom du MNOAL, a exhorté le Conseil de Sécurité des Nations Unies à considérer que ses résolutions doivent être évaluées par la Cour Internationale de Justice (CIJ), compte tenu du rôle reconnu de celle-ci dans la résolution pacifique des différends internationaux qui garantit que ces résolutions sont conformes à la lettre et à l'esprit de la Charte de l'ONU et du Droit International.

 

Au nom de son pays, le diplomate vénézuélien a dénoncé devant le Conseil de Sécurité de l'ONU la campagne systématique d'agressions engagée par le régime étasunien contre le Venezuela qui viole de façon flagrante le Droit International et les buts et les principes fixés par la Charte Fondatrice de l'organisme multilatéral.

 

L'Ambassadeur Suarez a affirmé « que c'est seulement le régime des Etats-Unis d'Amérique, avec la politique belliciste, suprémaciste, discriminatoire, raciste et interventionniste du Gouvernement de service qui représente une véritable menace pour la paix et la stabilité de la région et du monde. Le Droit International établit clairement le principe d'égalité juridique entre les Etats. Les Etats-Unis d'Amérique ne sont au-dessus d'aucun Etat souverain et doivent respecter leurs obligations conformément au Droit International. »

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

source en espagnol :

http://www.correodelorinoco.gob.ve/mnoal-el-derecho-internacional-es-el-escudo-de-defensa-de-los-paises-del-sur-ante-agresiones-imperiales/

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2018/05/mouvement-des-pays-non-alignes-le-droit-international-est-le-bouclier-des-pays-face-aux-agressions-de-l-empire.html