Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Venezuela : L'Opération « mains de papier » contre le trafic de papier monnaie

3 Mai 2018, 16:44pm

Publié par Bolivar Infos

 

Le vice-président vénézuélien Tareck El Aissami a annoncé mercredi que jusqu'à présent, 175 personnes qu'on suspecte d’appartenir à des mafias qui ont été identifiées après un travail de renseignement dans le cadre de l'Opération « mains de papier » destinée à démanteler le trafic et l'extraction du papier monnaie vénézuélien ont été arrêtées. Les opérations ont été menées dans l'état de Táchira avec le Ministère Public, la SUDEBAN, des organismes de prévention et de sécurité citoyenne.

 

Il a rappelé la perquisition d'entreprises de mallettes et la saisie de devises convertibles appartenant à ces réseaux transnationaux du crime organisé. Il a félicité tous les fonctionnaires qui ont participé à cette enquête, parmi lesquels le Procureur Général de la République Tareck William Saab et le pouvoir judiciaire.

 

Il y a eu au total 125 perquisitions, 514 véhicules ont été saisis, 48 motos, 1 133 comptes ont été bloqués dur lesquels 90% appartiennent à la banque privée Banesco. On enquête sur 1 563 personnes dont 735 personnes naturelles et 828 entreprises privées.

 

Il a indiqué que grâce aux activités de renseignement qui ont été réalisées, on a réussi à porter un coup dur aux transnationales protégées par le président de Colombie, Juan Manuel Santos.

 

Le vice-président a aussi annoncé qu'après une réunion entre le procureur général Tareck William Saab, des membres du pouvoir judiciaire et de la SUDEBAN, on commence une nouvelle étape de l'Opération « mains de papier »

 

« Nous avons lancé 149 nouveaux mandats d'arrêt pour des personnes parfaitement identifiées, liées à ces réseaux du crime organisé. A cette heure, 121 personnes sont recherchées et dans les prochaines heures nous allons publier, comme nous l'avons déjà fait, leur visage et leur identité pour que toute le monde collabore à la capture de ces mafias qui volent les billets vénézuéliens et spéculent sur le taux de change, » a déclaré El Aissami.

 

Le Ministère Public a aussi ordonné de bloquer et de geler l'argent de 245 nouveaux comptes bancaires sur lesquels 206 comptes appartiennent à Banesco. 

 

Les illégalités à Banesco

 

  • Fiches d'identification des clients non mises à jour, ce qui viole la mesure «  diligence requise du client ».

  • La banque réalise les justifications de domicile des clients, ce qui facilite le fonctionnement d'entreprises de mallettes qui se consacrent au trafic de billets et la fixation du parqueur criminel du dollar.

  • Les clients dont les mouvements ne sont pas conformes au profil financier ne sont pas signalés à la SUDEBAN et en plus, sont liés à l'achat et à la vente de devises sur la marché criminel spéculatif, directement liés à l'extraction du papier monnaie vénézuélien.

  • On voit des entreprises récemment constituées avec de gros mouvements d'argent sans que ceux-ci soient signalés aux autorités compétentes.

  • Des entreprises qui ouvrent leurs comptes et commencent à avoir une grande quantité d'argent non justifiée.

  • Manque de capacité pour contrôler le système de contrôle et détecter les alertes qui facilitent les opérations impunément.

 

« De nombreux transferts que nous avons vus à Banesco viennent de l'étranger, en particulier de Cúcuta. Nous sommes face à une grande opération criminelle qui a des composantes locales, des composantes transnationales mais un seul objectif ou 2 premièrement : laisser sans billets la famille vénézuélienne en extrayant notre papier monnaie vers la Colombie. Deuxièmement, fixer un taux de change spéculatif pour déstabiliser et boycotter le système financier vénézuélien, » a assuré le vice-président exécutif.

 

Bureaux de change

 

D'autre part, il a annoncé qu'on a autorisé à ouvrir, dans les prochaines heures, dans des zones économiques spéciales, dans les zones en petro, dans les hôtels, les aéroports et dans les lieux touristiques, des bureaux de change pour que les gens qui ont des opérations de change à faire puissent le faire légalement en évitant de tomber dans les mains des mafias du crime organisé qui fomentent le dollar criminel qui affecte l'économie nationale.

 

Il a assuré que des détails seront donnés dans les prochaines heures sur les voies légales et le système bancaire pour ces opérations qui incluront aussi les envois d'argent aux familles.

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

http://albaciudad.org/2018/05/operacion-manos-de-papel-nueva-etapa-149-ordenes-de-captura/

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2018/05/venezuela-l-operation-mains-de-papier-contre-le-trafic-de-papier-monnaie.html