Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nicaragua: FUNIDES, un instrument créé par les Etats-Unis pour déstabiliser le Nicaragua

7 Juillet 2018, 16:23pm

Publié par Bolivar Infos

 

La machination des Etats-Unis pour créer FUNIDES

 

Les fonds donnés par les Etats-Unis à FUNIDES étaient initialement distribués par CCAA, une ONG basée à Washington DC et administrée par Federico Sacasa Patiño, un Nicaraguayen membre fondateur de la Direction FUNIDES. Son représentant légal au Nicaragua était Adolfo Arguello, son associé commercial dans la firme AIM qui faisait aussi fonction de chef de campagne du parti politique Alliance Libérale Nicaraguayenne (ALN) quand l'ex-candidat à la présidence Eduardo Montealegre était au pouvoir. L'ambassadeur nord-américain à Managua Paul Trivelli est intervenu publiquement dans les élections présidentielles nicaraguayennes de 2006 en appelant urgemment les citoyens à voter pour la candidat de l'ALN, Eduardo Montealegre, sous peine d'en subir les conséquences ou des châtiments économiques s'ils en le faisaient pas. 

 

Face à cette attente politique, l'USAID avait approuvé, créé FUNIDES et choisi «  personnes de plus pour former sa Direction : Marco Mayorga, qui voulait faire de la politique, en se présentant (sans succès) à la députation pour l'ALN, Frank Arana, qui avait collaboré avec la CIA quand il travaillait avec la Contra dans las années 80 et travaillé comme stratège politique pour l'ex-président Bolaños et Roberto Salvo, un patron nicaraguayen. Ces 5 hommes choisi par le Département d'Etat avaient pour mission de recruter le Directeur Exécutif chargé de créer l’organisation.

 

Ce qu’on ne savait pas quand FUNIDES a été créée, c'est que la donation était conditionnée à des faveurs politiques que les Etats-Unis cherchaient à obtenir grâce aux membres de la Direction qu'ils avaient choisis pour fonder l'organisation. Pour être sûr de pouvoir s'ingérer politiquement au Nicaragua, l'USAID a formé FUNIDES avec ce groupe de 5 personnes d'un même parti politique, l' ALN, en pariant que celui-ci gagnerait les élections. L'USAID affirmait qu'elle aurait une entrée directe à la Présidence du Nicaragua grâce à la Direction de FUNIDES et savait qu'entourée d'associés politiques dans un pays où elle contrôlait les lois (le financement de la cour suprême du Nicaragua provient de l'USAID), elle n'aurait pas à s'inquiéter si son pari ne réussissait pas.

 

Cette triangulation d'intérêts politiques et économiques a inspiré la création de FUNIDES qui est née d'une aspiration à profiter du pouvoir qu'ils prétendaient représenter. L'USAID a démontré son désintérêt pour le Nicaragua en voyant les résultats des élections présidentielles de 2006 alors que l'USAID comme la Direction de FUNIDES se trouvaient face au défi de se créer une image pour s'établir pour aider le pays avec le désir réel de s'enrichir économiquement grâce à leurs relations politiques qui se sont révélées non pertinentes avec la victoire de Daniel Ortega.

 

La victoire d'Ortega a rendu impossible l'ordre du jour politique qui a inspiré a donation de l'USAID et a éliminé la possibilité de s'enrichir économiquement pour la Direction de FUNIDES. Toutes 2 ont perdu leur motivation cachée mais reste l'image publique d'un centre de pensée indépendant, apolitique et objectif créé pour stimuler le développement socio-économique du Nicaragua. Résultat, toutes 2 ont collaboré pour violer l'accord (donation) sans entacher l'image philanthropique de l'USAID ou l'image patriotique de sa Direction.

 

L'USAID a démontré son manque d'engagement, de sérieux et d'impunité : en violant l'accord de coopération, en bloquant des publications, en refusant des remboursements et les salaires au personnel et en ne respectant pas les lois du pays. La transparence, l'éthique et les lois que l'USAID a tellement soutenues au niveau mondial, elle ne les leur a pas appliquées. Etant donné le résultat des élections, les contacts politiques à la Direction de FUNIDES se sont avérés inutiles. Cela éliminait l'attrait du « donateur' puisque cela réduisait le bénéfice économique et politique que recherchait l'USAID en soutenant la création d'un centre de pensée indépendant.

 

Bien que ces actions soient illégales, immorales et contre la prospérité des Etats-Unis à long terme, elles sont importantes pour la politique étrangère qu'ils ont développée envers l'Amérique Centrale depuis plus d'un siècle.

 

Ce qui est très difficile à comprendre et à digérer, c'est le comportement de la Direction de FUNIDES, des Nicaraguayens qui travaillaient contre les intérêts de leur pays. Evidemment, on n'attendait pas de la Direction de FUNIDES, composée de « dirigeants » du secteur privé conscients du danger que a pauvreté représente pour leurs intérêts économiques mêmes avec tant de preuves des dégâts que l'ingérence politique impunie et la corruption locale causent au Nicaragua qu'elle ait un intérêt quelconque à défendre les valeurs de base pour créer une société civilisée et prospère.

 

Le manque de sérieux et d'engagement expliquent clairement pourquoi le Nicaragua est l'exemple du sous-développement dans l'hémisphère. Cette façon de se moquer des nécessités de base du développement du pays et la trahison de la justice dans un pays où l'injustice est l'une des causes principales de la pauvreté a provoqué la dénonciation des actes illégaux par le Directeur Exécutif fondateur Javier Arguello Lacayo et sa plainte contre le Gouvernement des Etats-Unis et la Direction.

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

http://www.resumenlatinoamericano.org/2018/07/07/nicaragua-funides-un-instrumento-creado-por-estados-unidos-para-desestabilizar-al-pais-solidaridad-desde-nicaragua-convocan-a-caminata-por-la-paz-mientras-la-oposicion-llama-a-un-paro-nacional/

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2018/07/nicaragua-funides-un-instrument-cree-par-les-etats-unis-pour-destabiliser-le-nicaragua.html