Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chili : Avec Allende, la démocratie, était « malade » 

11 Septembre 2018, 15:53pm

Publié par Bolivar Infos

 

A quelques jours du 45° anniversaire du coup d'Etat d'Augusto Pinochet au Chili qui a ouvert la voie à l'une des plus cruelles dictatures de la région (1973-1990), le président du pays, Sebastián Piñera, a affirmé que la démocratie était « très malade » avant le coup d'Etat du 11 septembre 1973.

 

« La démocratie était très malade, le 11 septembre, ça n'a pas été une mort subite, » a dit Piñera dans une interview qu'il a donnée à un journal national à propos de la commémoration de cette journée qui a endeuillé la plupart des Chiliens.

 

« L'affaiblissement des bases de notre démocratie a commencé dans les années 60 et s'est accentué dans les années 70 et, évidemment, s'est approfondi dans les années 80, » a ajouté le Président.

 

Cependant, Sebastián Piñera a précisé que ses déclarations n'avaient rien à voir avec les violations des droits de l'homme commises puisque « elles ne sont jamais justifiées, à aucune époque, dans aucun lieu et sous aucun prétexte. »

 

Le Gouvernement populaire de Salvador Allende

 

Les 3 années du Gouvernement de Salvador Allende, le 1° président socialiste à arriver au pouvoir par la voie de la démocratie dans l'histoire de l'humanité, Piñera les a qualifiées « d'absolument chaotiques. »

 

« C'était une crise totale, politique, économique, sociale, de l'unité, de l'amitié civique. Le plus grave, c'était la division profonde qui existait parmi les Chiliens qui, au lieu de se regarder comme des compatriotes avec des idées différentes, se regardaient comme des ennemis. »

 

Pour celui qui incarne le parti de droite Rénovation Nationale, les années 60, 70 et 80 font partie d'une continuité « naturelle » attribuée à divers groupes qui voulaient « refonder » le Chili en excluant tous ceux qui pensaient différemment.

 

« C'est parti avec la révolution en liberté du Président Frei (Montalva), la réforme agraire, ça a continué avec la révolution marxiste du Président (Salvador) Allende et naturellement avec la période militaire, » a dit Piñera.

 

Le regard de Piñera sur Salvador Allende 

 

Sebastián Piñera a dit, en plus, que le Président Allende a essayé d'établir au Chili un « modèle marxiste » inspiré de la Cuba de Fidel Castro, « contre la volonté de la majorité. »

 

Cependant, quelques mois avant le coup d'Etat, l'Unité Populaire (UP), une coalition de gouvernement composée par des partis de gauche a obtenu une augmentation de ses voix aux élections législatives de mars 1973, dépassant le nombre de voix qu'avait obtenu Salvador Allende à l’élection présidentielle.

 

« Piñera a dit que notre démocratie était « très malade. » Evidemment, puisque pour la première fois dans l'histoire, elle était au service de la grande majorité démunie. C'est insupportable pour quelqu'un comme lui. Et c'est ainsi que nous en sommes arrivés, aujourd'hui, à avoir un pays très malade. » pic.twitter.com/MZj14cC2Jv

  • Vivienne Bachelet (@V_Bachelet) 8 septembre 2018

 

Pour Piñera, la gauche « a appris » qu'il est important de choisir l'unité, la démocratie et des institutions. A propos de la droite, il a déclaré que « l'important, c'est l'engagement total et absolu envers le respect des droits de l'homme. »

 

Les déclarations du Présent ne sont pas passées inaperçues dans l'opinion publique et ont déchaîné de dures critiques parmi le peuple chilien. En août de cette année, le Gouvernement avait déclaré que le Président Allende « donnait son aval à la violence. »

 

Dans les manifestations des adhérents au parti de Piñera lors de sa victoire aux élections présidentielles en 2010 et 2017, certains de ceux qui avaient voté pour lui brandissaient des portraits d'Augusto Pinochet.

 

Mardi, il y aura 45 ans qu'a eu lieu le coup d'Etat qui a coûté la vie à Salvador Allende et a été le début d'une dictature qui a duré 17 ans, a provoqué 2 000 disparitions de personnes arrêtées et plus de 3 000 assassinats, sans parler des hommes, des femmes et des enfants torturés et persécutés.

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol : 

https://www.telesurtv.net/news/pinera-allende-democracia-profundamente-enferma-20180908-0019.html

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2018/09/chili-avec-allende-la-democratie-etait-malade.html

Chili : Avec Allende, la démocratie, était « malade »