Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Colombie : 164 dirigeants sociaux assassinés en 2018 

28 Décembre 2018, 17:29pm

Publié par Bolivar Infos

 

Le Défenseur du Peuple de Colombie a présenté un rapport qui révèle que 2018 a été l'année au cours de laquelle les dirigeants sociaux ont subi le plus de violences avec 164 morts, le chiffre le plus haut depuis 2016.

 

Parmi les victimes se trouvent des activistes membres des communes, des paysans, des indigènes qui ont été tués par des groupes violents illégaux qui opèrent dans différentes zones du pays et que le Gouvernement colombien ne fait rien face à cette situation.

 

Selon ce rapport, les régions qui ont le plus fort taux d'homicides et de violences contre les activistes dont les départements de Meta, Cauca, Valle del Cauca, Nord de Santander, Antioquia et Nariño, avec une moyenne de 15 morts cette année. 

 

« 2018 a le plus fort taux d'homicides commis (164) par rapport à 2016 (133) et à 2017 (126), » précise le document. Entre le 1° janvier 2016 et le 30 novembre dernier, quelques 423 dirigeants sociaux ont été assassinés.

 

Des chiffres alarmants :

 

  • 62 activistes membres des communes

  • 26 dirigeants paysans

  • 22 travailleurs communautaires

  • 22 dirigeants indigènes

 

entre autres...

 

Pour sa part, l'Organisation Nationale Indigène de Colombie (ONIC) a ajouté que cette année, les assassinats ont été en forte hausse face aux politiques précaires de protection mises en place dans le pays qui s'ajoutent à l'impunité (seulement 30% des crimes résolus) et à l'absence de réponse donnée aux plaintes pour menaces.

 

Depuis le début du mandat d'Iván Duque, on a enregistré plus de 90 assassinats de dirigeants indigènes qui résident dans des communautés surpeuplées er assiégées par des groupes paramilitaires.

 

L'institution a révélé que les départements les plus touchés sont ceux dans lesquels ont été mis en place des trêves, où les cultures illégales de drogues ont été démantelées et remplacées.

 

Les crimes ont également augmenté après la démobilisation du groupe insurgé Force Armée Révolutionnaire de Colombie-Armée du Peuple (FARC-EP).

 

  • Cauca: 30 morts enregistrées.

  • Antoquia: 24 homicides perpétrés.

  • Santander: 18 activistes attaqués.

  • Nariño: 11 personnes tuées.

  • Meta: 10 dirigeants assassinés.

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Source en espagnol :

https://www.telesurtv.net/news/colombia-asesinato-lideres-sociales-cifra-defensoria-pueblo-20181227-0037.html

URL de cet article :