Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Venezuela : Fermeture des frontières aériennes et maritimes avec les Antilles Hollandaises pour éviter l'entrée de « l'aide humanitaire »

20 Février 2019, 18:05pm

Publié par Bolivar Infos

 

Les autorités vénézuéliennes ont ordonné mardi la fermeture de la frontière maritime et aérienne du Venezuela avec les Antilles Hollandaises d'où le dirigeant de l'opposition Juan Guaidó attend l'arrivée de « l'aide humanitaire » stockée à Curaçao, a confirmé le commandant de cette région, l'amiral Vladimir Quintero.

 

« Affirmatif, » a répondu succinctement Quintero à l'AFP, interrogé par des médias locaux sur la suspension des communications maritimes et aériennes avec Aruba, Bonaire et Curaçao, sans en expliquer les raisons.

 

Un peu plus tôt, l'Assemblée Nationale du Venezuela dominée par l'anti-chavisme, avait autorisé l'entrée dans le pays de tonnes « d'aide humanitaire » stockée près des frontières avec le Brésil et la Colombie malgré la décision du président Nicolás Maduro de bloquer l'entrée de ces marchandises.

 

L'aide humanitaire, majoritairement composée d’aliments et de médicaments, a été envoyée par les Etats-Unis et d'autres pays qui reconnaissent comme président du pays Juan Guaidó qui s'est autoproclamé le 23 janvier à la tête du Pouvoir Exécutif.

 

Un porte-parole du président du Brésil, Jair Bolsonaro, a dit que son pays prépare un opération pour amener l'aide humanitaire au Venezuela samedi en coordination avec les Etats-Unis et à la demande de Guaidó, reconnu comme président par interim par environ 50 pays.

 

« Le Gouvernement brésilien mobilise une force de tâche interministérielle pour définir la logistique de prestation de l'aide humanitaire au peuple du Venezuela à partir du 23 février, » a déclaré à la presse le porte-parole Otávio Régo Barros et il a ajouté que l'opération est organisée « en coopération avec le Gouvernement des Etats-Unis. »

 

Au milieu de la polémique entre les chavistes et les anti-chavistes, Maduro a annoncé que le Venezuela recevra 300 tonnes d'aide en provenance de Russie qui continue à soutenir fermement le chavisme.

 

« Mercredi (matin), arrivent 300 tonnes d'aide et d'assistance humanitaire en provenance de Russie, légalement, elles arrivent à l'Aéroport (International) de Maiquetia (que dessert Caracas) transformées en médicaments chers, » a dit Maduro.

 

Les médias vénézuéliens ont informé que le Gouvernement de Maduro bloquera l'entrée des marchandises envoyées par les Etats-Unis et d'autres pays qui soutiennent Guaidó. Les anti-chavistes envisagent de faire entrer dans le pays cette aide par les frontières avec la Colombie et le Brésil mais on ne sait pas comment ils feront pour sauter les barrages.

 

Dans ce contexte, l'Assemblée Nationale, à l'unanimité, a ordonné aux Forces Armées et aux organismes de sécurité de lever les blocages sur les frontières.

 

Elle a aussi exigé de « tous les fonctionnaires et de toutes les autorités compétentes dans le domaine des douanes, de la circulation et de la distribution de médicaments » de ne pas « exiger provisoirement les cartes et les règles de déplacement » tant que dure « l'état d'urgence. »

 

Le député Ángel Medina a dit au journal El Nacional que, le blocus surmonté, le processus de distribution de la marchandise sera retardé de plusieurs jours.

 

« Mercredi, ce sera l'entrée d'un premier apport et l'ouverture d'un canal humanitaire sur es points fixés pour l'entrée. Il est impossible que le 23 février, on ait toute l'aide humanitaire, c’est pourquoi nous parlons d'ouvrir un couloir humanitaire, » a-t-il déclaré.

 

Selon Medina, en plus de l'aide stockée dans la ville colombienne de Cúcuta, il y a environ 300 tonnes dé médicaments et d'aliments qui ont été données par le Gouvernement de Jair Bolsonaro dans un centre de stockage du Brésil.

 

Les forces politiques opposées organisent des concerts vendredi et samedi d'un côté et de l'autre de al frontière entre le Venezuela et la Colombie pour réaffirmer leurs positions et obtenir le soutien populaire pour leurs stratégies.

 

Aujourd'hui, on a aussi appris que des représentants diplomatiques au Venezuela de l'Espagne, de la France, de l'Allemagne, de l'Italie et du Royaume Uni ont promis à Guaidó plus de 18 000 000 de dollars d'aide en médicaments.

 

Pour sa part, l'ONU demande de « dépolitiser » le débat concernant la fourniture de l'aide humanitaire et appelle les Vénézuéliens à faire baisser la tension et à engager « des négociations politiques sérieuses. »

 

« Nous sommes évidemment inquiets et préoccupés par la situation sur le terrain, » a dit le porte-parole de l'organisation Stéphane Dujarric.

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

http://www.resumenlatinoamericano.org/2019/02/19/venezuela-cerro-sus-fronteras-aerea-y-maritima-con-las-antillas-holandesas-para-evitar-la-llegada-de-la-supuesta-ayuda-humanitaria/

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/2019/02/venezuela-fermeture-des-frontieres-aeriennes-et-maritimes-avec-les-antilles-hollandaises-pour-eviter-l-entree-de-l-aide-humanitaire.