Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Venezuela : Le Venezuela au centre de l'ordre du jour de la réunion entre Trump et Bolsonaro 

19 Mars 2019, 18:30pm

Publié par Bolivar Infos

 

Le président du Brésil, Jair Bolsonaro, est arrivé dimanche aux Etats-Unis où il rencontrera mardi son homologue Donald Trump pour sceller une alliance conservatrice naissante, renforcer les relations économiques et militaires et augmenter la pression sur le Venezuela.

 

Le président a atterri sur la base San Andrews, près de Washington. C'est son premier voyage officiel à l'étranger depuis qu'il a pris le pouvoir le 1° janvier bien que sa première sortie ait été le Forum de Davos qui avait lieu en Suisse le même mois.

 

« Pour la première fois depuis longtemps, un président brésilien qui n'est pas anti-étasunien va à Washington C'est le début d'une alliance pour la liberté et la prospérité, comme les Brésiliens l'ont toujours souhaité, » a dit Bolsonaro sur Twitter.

 

Le président brésilien est accompagné de 6 ministres dont le chancelier Ernesto Araúj, le ministre de l'Economie Paulo Guedes et le ministre de la Justice et de la Sécurité Sergio Moro.

 

Son fils, le député fédéral Eduardo Bolsonaro – très actif dans la coordination des représentants de la vague néoconservatrice mondiale – est déjà aux Etats-Unis.

 

Bolsonaro sera à Washington jusqu'à mardi et il est logé à la Blair House, la résidence officielle réservée aux hôtes face à la Maison Blanche.

 

En plus d'avoir une réunion mardi avec Trump mardi dans le Salon Ovale, Bolsonaro profitera de son séjour dans la capitale étasunienne pour rencontrer le secrétaire général de l'Organisation des Etats Américains (OEA), Luis Almagro, et participera à plusieurs forums sur les opportunités qu'offre l'économie brésilienne.

 

Ce soir, il a assisté à un dîner à la résidence de l'ambassadeur du Brésil à Washington auquel ont été invités Steve Bannon, l'ex-conseiller controversé du président des Etats-Unis, l’essayiste brésilien résidant aux Etats-Unis, Olavo de Carvalho, considéré comme le gourou de Bolsonaro, Walter Russell Mead,journaliste au Wall Street Journal, Matt Schlapp, président de l’Union Conservatrice Etasunienne, Chris Buskirk, administrateur du site American Greatness (La Grandeur Étasunienne), entre autres.

 

Dans la soirée, une cinquantaine de personnes se sont amassées devant la Maison Blanche pour protester avec des pancartes qui disaient “Bolsonaro assassin” et “Libérez Lula.”

 

Le Venezuela à l'ordre du jour

 

L'un des axes de l'ordre du jour de la réunion avec Donald Trump est la crise au Venezuela. L’opposition féroce à ce que les 2 Gouvernements considèrent comme une « dictature » est l'un des thèmes qui réunit le plus les 2 présidents.

 

Les Etats-Unis sont à la tête des plus de 50 pays – parmi lesquels le Brésil - qui reconnaissent le dirigeant de l'opposition Juan Guaidó comme « président par interim » et ont appliqué des sanctions économiques et un embargo sur le brut du Venezuela, crucial pour l'économie du pays qui entrera en vigueur le 28 avril.

 

« Le Brésil et les Etats-Unis font peur aux défenseurs du retard et de la tyrannie autour du onde. Ceux qui ont peur des alliances avec un pays libre et prospère ? C'est ce que nous sommes venus chercher ! » a-t-il écrit dans un twitt dimanche.

 

Jeudi dernier, Bolsonaro a annoncé que pendant sa visite, sera signé un accord de sauvegarde technologique qui permettra l'utilisation de la base d'Alcántara (nord du Brésil) pour le lancement de missiles étasuniens. 

 

« Ce sera un accord très important. Nous perdons beaucoup d'argent dans cette région. Nous pourrions lancer des satellites du monde entier, » a-t-il déclaré.

 

La base d'Alcántara, dans l'état de Maranhao, est idéalement située pour les lancements car elle est très près de l'Equateur, ce qui permet d'économiser jusqu'à 30% de combustible ou de porter plus de charge.

 

On pense aussi que les 2 présidents vont discuter de mesures destinées à augmenter le commerce bilatéral et de l'entrée du Brésil dans l'Organisation pour la Coopération et le Développement Économique (OCDE).

 

Après les États-Unis, Bolsonaro se rendra au Chili et à la fin du mois en Israël, manifestant ainsi ouvertement qu 'il cherche à se rapprocher des Gouvernements qu'il considère comme engagés dans les mêmes positions conservatrices et économiques libérales que lui.

 

Source La Jornada

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

http://www.resumenlatinoamericano.org/2019/03/18/231034/

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/2019/03/venezuela-le-venezuela-au-centre-de-l-ordre-du-jour-de-la-reunion-entre-trump-et-bolsonaro.html