Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Amérique Latine : L'ALBA, aussi pleine d’espoirs que nécessaire

31 Mai 2019, 17:31pm

Publié par Bolivar Infos

Amérique Latine : L'ALBA, aussi pleine d’espoirs que nécessaire

 

Fidel, en tant que disciple de José Marti, 22 jours après le triomphe révolutionnaire de 1959, et lors de sa première visite à Caracas, au Venezuela, énonça une pensée intégrationniste, valable aujourd'hui et pour toujours

 

Elson Concepcion Pérez,30 mai 2019 16:05:45

 

FIDEL, en tant que disciple de José Marti, 22 jours après le triomphe révolutionnaire de 1959, et lors de sa première visite à Caracas, au Venezuela, énonça une pensée intégrationniste, valable aujourd'hui et pour toujours : « J’aimerais que le concept de patrie ait une plus grande portée, de sorte qu’en prononçant le mot patrie, nous fassions référence à la grande Amérique que composent nos petites patries. »

 

Il était alors clair que Fidel, le visionnaire, pensait et proposait de construire cette grande patrie, un rêve frustré pendant plus d'un siècle de statut colonial et de pseudo-république.

 

La naissance de l'ALBA en décembre 2004 fut sans aucun doute l'une des plus grandes expressions d'unité et de solidarité de l'histoire de l'Amérique latine et des Caraïbes.

 

L'ALBA est une institution aussi prometteuse que nécessaire, et elle se présente comme un patrimoine unique, qui doit être entretenu, conforté et défendu. Renoncer à l'union par ces temps qui courent est la pire action que les hommes et les gouvernements puissent commettre, car cela reviendrait à jouer le vil jeu de l'empire qui nous traque, nous attaque et cherche à nous assujettir à nouveau en appliquant des recettes colonialistes telles que la Doctrine Monroe.

 

La signature de deux des hommes les plus marquants des 20e et 21e siècles américains, Fidel et Chavez, apposée à Cuba le 14 décembre 2004, allait rapidement porter ses fruits. 

 

Cinq ans plus tard, le 19 octobre 2009, Fidel écrivait dans une de ses Réflexions : « L’ALBA, créée par la République bolivarienne du Venezuela et par Cuba à partir des idées de Bolivar et de Marti, a prouvé, exemple sans précédent de solidarité révolutionnaire, combien l’on peut faire en à peine cinq ans de coopération pacifique. »

 

De ce principe sont nées les missions solidaires de centaines de milliers de médecins cubains qui ont rendu leurs précieux services dans les zones géographiques les plus reculées et complexes d'Amérique latine, des Caraïbes, d'Afrique et d'Asie.

 

Les peuples équatorien, nicaraguayen et autres se souviendront à jamais de cette mission des spécialistes cubains qui procéda à l'étude génétique et psychologique des personnes handicapées, un projet d’une valeur humaine extraordinaire axé sur les soins directs, et la recherche de solutions et l’insertion sociale de ces personnes ; ou qui prodigua les meilleurs soins pour guérir, soulager et améliorer la qualité de vie de centaines de milliers de personnes défavorisées de ce monde.

 

Face aux progrès impressionnants des plans et des programmes dans les domaines de la santé, de l'éducation, de la culture, du sport et autres, Fidel, lors de la première remise des diplômes de la Faculté latino-américaine de médecine, le 20 août 2005, devait déclarer : « Tout ce que je viens de dire n’est pas comparable avec le mouvement colossal de formation de médecins d’avant-garde impulsé par le Venezuela et Cuba dans le cadre de l’aube bolivarienne. Ainsi, en plein essor de la mission Barrio Adentro conçue par le président Hugo Chavez, 22 043 bacheliers vénézuéliens suivent aujourd’hui (en 2005) des études pré-médicales dans les 7 898 cabinets de consultation de la mission Barrio Adentro en étroite coopération avec les ministères vénézuéliens de l’Enseignement supérieur et de la Santé publique. Le 3 octobre prochain, ils commenceront les études de première année de médecine. En dix ans seulement, ils seront 40 000 jeunes diplômés par cette voie. »

 

Depuis ses débuts jusqu’en septembre 2018, la Mission Miracle avait réalisé 5,6 millions d'opérations dans 37 pays, rendant la vue à des millions de personnes aveugles et sans ressources.

 

Grâce au programme cubain « Yo sí puedo » (Oui, je peux), jusqu’en février 2019, plus de 10 millions de personnes des 32 pays avaient appris à lire et à écrire, et trois pays avaient déjà été déclarés exempts d’analphabétisme.

 

L'ALBA, aussi rudes soient les épreuves à traverser ou toute autre faiblesse, est le cœur de l'unité et de la solidarité entre nos peuples, et en tant que telle nous nous devons de la défendre et de la consolider.

 

Principales réalisations :

 

Haut niveau de concertation politique au sein des organismes régionaux et multilatéraux, pour la défense des principes du Droit international, des principes de la Proclamation de l'Amérique latine et des Caraïbes comme Zone de paix et de la solidarité mutuelle.

 

Trois pays de Notre Amérique ont été déclarés « Territoires sans analphabétisme » : le Venezuela (2005), la Bolivie (2008) et le Nicaragua (2009).

 

La Mission Miracle a rendu la vue à plus de cinq millions de personnes. De plus, elle a réalisé plus de 27 millions de consultations ophtalmologiques et délivré plus de 41 millions de verres correcteurs.

 

La Mission Miracle a privilégié notamment les personnes à faibles revenus qui n'avaient jamais reçu de soins ophtalmologiques.

 

Dans le cadre de l'Étude clinique psychosociale génétique des personnes handicapées, plus d'un million de personnes ont été identifiées comme non protégées dans six pays. Plus de deux millions de consultations ont été offertes et plus d'un million d'aides techniques telles que des prothèses ont été fournies.

 

Grâce à l'Étude clinique génétique et psychosociale des personnes handicapées, les patients ont été intégrés dans la société, sans discrimination, tout en favorisant le développement de leurs potentialités individuelles.

 

Plus de 2 000 jeunes d'Amérique latine, des Caraïbes et d'Afrique sont formés comme médecins communautaires avec une vocation sociale profonde et une formation scientifique, technique, éthique et humaniste de haut niveau à l'École latino-américaine de médecine (ELAM), à Cuba et au Venezuela.

 

Quatre éditions des Jeux Sportifs de l'ALBA ont eu lieu, avec la participation de plus de 10 000 sportifs de 31 pays.

 

À la suite du séisme du 12 janvier 2010 en Haïti, les pays de l’ALBA-TCP ont adopté un plan d'action et contribué à la reconstruction et au développement de ce pays frère des Caraïbes dans les domaines de la santé, des finances, de l'énergie, de l'agriculture et de la souveraineté alimentaire, de l'éducation, de la construction, de la sécurité, du transport et de la logistique.

 

L'Alliance a proposé la création et la consolidation d'un espace d'interdépendance, de souveraineté et de solidarité économique à travers le Traité sur le commerce des peuples, la monnaie « Sucre » et la banque de l’ALBA.

 

Le bloc de l’ALBA a adopté une position ferme et énergique de condamnation du blocus économique, commercial et financier exercé par les États-Unis contre Cuba.

 

http://fr.granma.cu/cuba/2019-05-30/lalba-aussi-pleine-despoirs-que-necessaire