Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Venezuela: Réunion et communiqué du Groupe de Contact International et du Groupe de Lima

6 Juin 2019, 15:25pm

Publié par Bolivar Infos

 

 

Le Groupe de Contact International (GCI) et le Groupe de Lima (GL), se sont réunis lundi dernier aux Nations Unies (ONU).

 

Lors d'une conférence de presse, le ministre des Affaires Etrangères du Pérou, Néstor Popolizio a répondu à une question de la Voix de l'Amérique que cette réunion montrait « la convergence et le complémentarité » qui existent entre les 2 groupes.

 

La diplomate a affirmé que « continuer à faire pression sur le Gouvernement de Nicolás Maduro» constitue une question basique pour les 2 groupes qui ont émis un communiqué conjoint après leur réunion aux Nations Unies.

 

« Nous souhaitons mettre en place un programme pour amener les pays qui sont directement impliqués dans le soutien au régime illégitime de Maduro à faire partie de la solution, » a dit le chancelier péruvien Néstor Popolizio.

 

Popolizio n'a pas mentionné explicitement la Russie, Cuba, la Chine, la Bolivie ou le Nicaragua mais il a affirmé que le but est de convaincre les alliés du Gouvernement légitime de Nicolás Maduro « pour qu'il y ait une transition au Venezuela et qu'on organise des élections libres et justes. »

 

Pour sa part, Roberto Ampuero, ministre des Affaires Etrangères du Chili, a déclaré : « Ce groupe de pays envoie un message fort à la communauté internationale pour qu'elle soutienne cette sorte d'efforts. »

 

Dans le communiqué lu par les chanceliers, on affirme que « l'impact de la crise sur la région exige que la région et la communauté internationale jouent un rôle plus actif pour soutenir un rapide retour de la démocratie au Venezuela. »

 

Les 2 groupes ont également affirmé qu'ils « continueront à travailler ensemble pour dénoncer les violations des Droits de l'Homme dans le pays » et qu'ils s'engagent « à continuer à fournir de l'aide humanitaire aux migrants vénézuéliens. »

 

A cette réunion ont aussi participé la ministre des Affaires Etrangères du Canada, Chrystia Freeland, en tant que membre du Groupe de Lima et la chef de la diplomatie européenne 

Federica Mogherini, ainsi que les ministres des Affaires Etrangères du Portugal, Augusto Santos et de l'Uruguay, Rodolfo Nin Novoa, en tant que membre du Groupe de Contact.

 

Interrogé sur l'usage de la force dans cette sorte de conflit, Ampuero a indiqué que le Chili n'est d'accord avec l'intervention militaire d'aucun pays nulle part dans le monde.

 

Le GCI est composé par la France, l'Allemagne, l'Italie, les Pays Bas, le Portugal, la Suède, l'Espagne, le Royaume Uni, le Costa Rica, l'Uruguay, l'Equateur et la Bolivie.

 

Le Groupe de Lima, créé en 2017, est composé par l'Argentine, le Brésil, le Canada, le Chili, la Colombie, le Costa Rica, le Guatemala, le Guyana, le Honduras, le Mexique, le Panama, le Paraguay, le Pérou. 

 

(avec des informations de voanoticias et CNN)

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

http://www.resumenlatinoamericano.org/2019/06/05/sigue-la-arremetida-contra-venezuela-reunion-y-comunicado-del-grupo-de-contacto-internacional-y-el-grupo-de-lima/

URL de cet article :