Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Brésil : Un témoin clef de l'Opération Lava Jato obligé à témoigner contre Lula

1 Juillet 2019, 17:32pm

Publié par Bolivar Infos

 

Un reportage publié dimanche au Brésil a révélé que l'un des témoins clefs dans l'affaire qui a amené la condamnation de l'ex-président Luiz Inácio Lula da Silva a été obligé par les procureurs à dire que l'ancien président était impliqué dans cette affaire.

 

Dans une enquête révélée par le journal Folha de São Paulo en collaboration avec le site de révélations The Intercept, on a mis en évidence la façon dont l'entrepreneur Leo Pinheiro, principal actionnaire de l'entreprise de construction OAS et témoin clef dans l'affaire contre Lula, a été soumis à un chantage par les procureurs de l'Opération Lava Jato pour qu'il témoigne contre Lula en échange d'une réduction de peine.

 

Dans ses premières déclarations, le témoin n'avait pas impliqué l'ex-président dans les faits dont on l'accusait mais dans sa troisième déclaration, il a été forcé à changer son discours. 

 

Pour sa part, l'équipe de défenseurs de Lula a diffusé une note disant que les révélations 

de The Intercept et Folha de São Paulo renforcent l'illégitimité de la sentence contre Lula, la nécessité de l'annuler et de libérer l'ex-président le plus vite possible.

 

« l'historique de l'affaire a déjà montré que Leo Pinheiro n'a pas incriminé Lula lors de ses premières déclarations pendant le procès, il l'a fait la troisième fois après avoir subi des pressions, il a altéré son témoignage pour bénéficier d'une réduction de peine et négocié avec les procureurs de Curitiba, » dit l'équipe de défenseurs dans son communiqué.

 

Les preuves

 

Ces dialogues ont été extraits du groupe de Telegram exclusif des procureurs de l'affaire et ils montrent les discussions qu'ils ont eues entre eux après le premier témoignage de Pinheiro quand celui-ci disait qu'il avait offert l'appartement de 3 étages à Guarujá (celui que la sentence considère comme un pot-de-vin obtenu en échange des contrats avec Petrobras) en cadeau « sans rien demander en échange » et que Lula n'avait pas accepté cette offre, une version qui ne plaisait pas aux procureurs.

 

Après ce premier témoignage, la procureur Anna Carolina Garcia a demandé dans le groupe à ses collègues « s'il y avait un compte clandestin de Lula » parmi les informations données par Pinheiro et les avocats d'OAS et elle a reçu 3 réponses négatives mais le chef de l'équipe, Deltan Dallagnol, n'a pas été satisfait et a gelé les négociations de ce qu'on appelle « la délation contre bénéfice. »

 

C'est ainsi que lors de son troisième témoignage, en avril 2017, Pinheiro a finalement déclaré que l'appartement aurait subi des réparations pour être ensuite remis à Lula et qu'il devait devenir propriétaire de l'immeuble quand les travaux seraient terminés.

 

Quelques jours avant cette déclaration, les procureurs de Lava Jato ont discuté de la façon de présenter cela à la presse. Dallagnol, le chef de l'équipe, a même affirmé qu'ils devaient penser « au timing de ce nouvel accord pour que cela ne semble pas être une récompense pour la condamnation de Lula. »

 

Ce serait très important car le juge Sérgio Moro a utilisé ce témoignage comme preuve pour établir que Lula était devenu propriétaire de l'appartement et que par conséquent, il avait commis le crime de corruption. Pour sa part, Pinheiro a eu sa peine réduite à 3 ans et 6 mois.

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol : 

https://www.telesurtv.net/news/testigo-clave-caso-lava-jato-lula-da-silva-20190701-0001.html

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/2019/07/bresil-un-temoin-clef-de-l-operation-lava-jato-oblige-a-temoigner-contre-lula.html