Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Venezuela: Les Etats-Unis ont donné CITGO à une entreprise qui n'existe pas ! 

2 Août 2019, 17:09pm

Publié par Bolivar Infos

Le président de l'Assemblée Nationale Constituante, Diosdado Cabello, a affirmé que le Venezuela  n'enverra plus de pétrole aux raffineries de la compagnie CITGO situées aux Etats-Unis tant que Juan Guaidó manoeuvrera pour voler ses actifs.

 

« Donald Trump a déclaré que ceux qui voulaient l'aide des Etats-Unis devaient payer. Bon, le paiement, c'est CITGO. Le paiement qu'a offert (Juan) Guaidó en échange de quelque chose. Ce qui est « mauvais » pour eux, c'est que ces raffineries sont faites spécialement pour le pétrole vénézuélien et du coup, ne recevront plus une goutte de pétrole, » a déclaré Cabello, mercredi 31 juillet, dans son émission “Con el Mazo Dando” à la quelle participait le ministre du Pouvoir Populaire pour le Pétrole, Manuel Quevedo, qui a confirmé que les raffineries de brut ne peuvent fonctionner qu'avec du pétrole vénézuélien.

 

L'Assemblée Nationale dans l'illégalité continuer à permettre le vol des actifs des Vénézuéliens en nommant illégalement un soi-disant « procureur » du Venezuela aux Etats-Unis (USA) (José Ignacio Hernández) qui a travaillé auparavant comme avocat de la compagnie minière canadienne Cristallex pour qu'il remette mercredi la compagnie CITGO aux tribunaux nord-américains et qu'elle soit mise sous embargo par Cristallex.

 

C'est ce qu'a dit e président de la République Bolivarienne du Venezuela, Nicolás Maduro Moros et il a dénoncé, comme l'avait fait la vice-présidente exécutive, Delcy Rodríguez,devant le monde, une opération criminelle internationale orchestrée contre la République.

 

Soi-disant procureur

 

Le Président a prévenu que les tribunaux des Etats-Unis ont reconnu illégalement comme avocat de la République ce soi-disant « procureur » et se sont prononcés en faveur de Crystallex grâce à un arrangement judiciaire.

 

« Ils leur ont donné le pouvoir de mettre CITGO sous embargo, une entreprise aux Etats-Unis qui appartient à tous les Vénézuéliens, de s'approprier CITGO à cause d'une soi-disant dette dans un procès que le Venezuela avait gagné, » a-t-il déclaré.

 

« Crystallex n'a jamais eu de droits miniers, n'a jamais eu de titres légitimes ni de titres de propriété sur la mine Las Cristinas (située dans l'état de Bolívar), l'une des mines d'or les plus importantes de notre continent (elle n'avait qu'un contrat de services), » a prévenu la vice-présidente Rodríguez.

 

Qui est derrière Crystallex?

 

Un fonds de capital à risque (hedge fund) intitulé Tenor Capital est l'organisation qui a engagé les procédures judiciaires de Crystallex contre CITGO pour rendre effective la sentence arbitrale du CIADI qui, en avril 2016, avait condamné le Venezuela à payer 1 400 000 000 de dollars, signale un message publié sur le compte Twitter @latabla_blog.

 

Ce média souligne que Crystallex n'existe que sur le papier et que ses documents ont été « achetés » par Tenor pour seulement 36 000 000 de dollars (selon des documents judiciaires) pour gérer les actions légales contre l'Etat vénézuélien. 70 % de ce qui a été obtenu sera du fonds Tenor Capital.

 

Tenor Capital a été fondé en 2004 et a son siège à New York. Il administre plus de 3 000 000 000 de dollars et son cheval de bataille est la gestion d'arbitrages, c'est à dire le dépôt de plaintes contre les Etats au nom de compagnies en faillite devant des instances internationales.

 

Comme tout “hedge fund”, Tenor agit avec les fonds financiers et met en œuvre la mandat que des tiers qui sont ses clients lui ont donné.

 

Source en espagnol :

http://www.resumenlatinoamericano.org/2019/08/01/venezuela-diosdado-cabello-por-robo-de-guaido-no-enviaremos-mas-petroleo-a-citgo/

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/2019/08/venezuela-les-etats-unis-ont-donne-citgo-a-une-entreprise-qui-n-existe-pas.html