Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chili : Grève générale en soutien aux protestations

22 Octobre 2019, 17:28pm

Publié par Bolivar Infos

 

Les syndicats des mines et des ports du Chili ont convoqué une grève générale pour soutenir les protestations contre le Gouvernement du président Sebastián Piñera alors que le chef de la Défense Nationale, Javier Iturriaga, a affirmé lundi qu'il n'est en guerre contre personne.

 

« La vérité, c'est que je ne suis en guerre contre personne, » a déclaré le général Iturriaga, interrogé sur les dernières déclarations du président qui a affirmé dimanche être « en guerre contre un ennemi puissant. »

 

Dimanche soir, Piñera a fait des déclarations destinées à criminaliser les protestations et à détourner l'attention des véritables causes des manifestations tandis que les manifestations se radicalisent et se généralisent dans tout le pays sans qu'on entrevoie une solution à court terme.

 

D'autre part, après le fin du couvre-feu, des milliers de personnes ont commencé à sortir de chez elles pour se livrer à leurs activités quotidiennes, en ce lundi qu'on prévoit très compliqué.

 

Ce lundi, il y a une réduction des possibilités de transport public qui va compliquer la vie de ceux qui se déplacent pour leur travail malgré l'état d'urgence et l'appel à la grève.

 

Iturriaga, chargé de la sécurité dans la Région Métropolitaine depuis que l'état d'urgence a été décrété, qui a permis l’utilisation de l'Armée pour contrôler la violence apparue dans le cadre d'une protestation des citoyens contre les inégalités, a souligné que Santiago s'est éveillé dans le calme.

 

« Ca a été un réveil lent de la ville, dans le calme, dans la paix, ce qui nous rassure mais en même temps, nous sommes très en alerte pour résoudre tout problème que pourraient provoquer des inadaptés, » a déclaré Iturriaga.

 

Dès les premières heures de la matinée, on a pu voir de gros groupes de gens qui attendaient l'ouverture de certaines stations de métro et installés dans les arrêts de bus.

 

La militarisation du pays a augmentée pour essayer de contrôler les excès de violence provoqués depuis vendredi dernier par la radicalisation des protestations citoyennes contre la hausse du prix du métro.

 

D'autre part, dans un communiqué diffusé la veille, les travailleurs de la plus grande compagnie minière privée du pays ont appelé à « paralyser toute l'exploitation minière du Chili ainsi que d'autres secteurs de production. »

 

« Nous serons en grève générale jusqu'à la levée de l'état d'urgence, à ce que les militaires quittent les rues, à ce que le Gouvernement de Piñera soit renversé et jusqu'à ce que chacune des revendications du peuple travailleur, des secteurs populaires, de la jeunesse, des retraités et des femmes  soit satisfaite, » dit le communiqué.

 

Il précise que les protestations ne sont pas causées par la hausse du prix du transport parce que cette hausse n'a été que le détonateur de cette explosion causée par les injustices que nous vivons quotidiennement.

 

Pendant ce temps, les travailleurs du Syndicat des Débardeurs du Port de Valparaiso ont diffusé un communiqué dans lequel ils expriment leur total rejet de la mesure décrétée par Piñera et leur soutien aux manifestations sociales de masse de la population.

 

Ils ont annoncé, en outre, que l'Union Portuaire dira si elles appelle à la grève générale après avoir voté. 

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

 

Source en espagnol :

https://www.telesurtv.net/news/chile-protestas-huelga-general-estado-emergencia-20191021-0007.html

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/2019/10/chili-greve-generale-en-soutien-aux-protestations.html