Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Equateur : Abrogation de l'accord avec le FMI 

14 Octobre 2019, 16:28pm

Publié par Bolivar Infos

 

Accords obtenus :

  • Abrogation du décret 883

  • Installation d'une commission composée par le Mouvement Indigène avec la médiation de l'ONUEquateur et de la Conférence Episcopale

  • Remplacement du décret 883 par un autre décret qui tient compte des revendications de ceux qui se sont mobilisés pendant 11 jours.

     

De nombreux manifestants sont morts, il y a 100 disparus et des milliers de blessés et de personnes arrêtées.

 

Dimanche 13 octobre, le dialogue entre le président Lenín Moreno et la Confédération des Nationalités Indigènes (CONAIE) a débuté.

 

Moreno a commencé par demander qu'un nouveau décret bénéficie à ceux qui en ont le plus besoin.

 

Jaime Vargas, président de la CONAIE a dit : « Je suis indigné par tout ce qui s'est passé. » Et il a parlé des morts, des blessés et des arrestations. Il a insisté sur le fait qu'ils ne feraient pas d'autres demandes que la demande initiale d'abrogation de l'accord avec le FMI contrairement à d'autres dirigeants.

 

La rencontre s'est prolongée après que « certains points opérationnels et de sécurité » aient trouvé une solution, selon la Conférence Episcopale Equatorienne et le Système des Nations Unies en Equateur.

 

Moreno a répondu à Vargas en disant que, pour lui, la suppression des subventions sur l'essence profitera bien à la population, surtout à la plus pauvre mais qu'elle renforcera aussi la dollarisation.

 

Le président a encouragé à chercher une formule pour que l'argent produit par la suppression des subventions sur l'essence soit destiné aux plus pauvres et il a signalé qu'une commission bilatérale qui analysera les positions devra y travailler.

 

Cependant, il a affirmé que la seule chose qu'il ne fera pas, ce sera de discuter avec les corréistes, c'est à dire avec les partisans de l'ex-président Rafael Correa (2007-2017) qu'il a rendu responsable de la crise qui affecte le pays et d'avoir encouragé une vague de déstabilisation.« Nous ne faisons pas le jeu de ceux qui ont laissé le pays détruit, » a-t-il dit.

 

Vargas a demandé au chef de l'Etat que les accords obtenus avec le Fonds Monétaire International (FMI) par lesquels les subventions ont été supprimées soient transparents.

 

Il s'est plaint de l'absence de dialogue de la part des ministres cette dernière année et en particulier, il a demandé le départ des ministres de Gouvernement María Paula Romo et de la Défense, Oswaldo Jarrín, à cause de la « violence démesurée » contre le peuple lors des protestations.

 

A la table des négociations, le dirigeant indigène Abelardo Granda, a demandé à Moreno de lever l'état d'urgence en vigueur depuis le 3 octobre dernier dans la zone métropolitaine, au moment où les manifestations ont débuté.

 

Pour sa part, dans une allocution brillante et émouvante, une dirigeante indigène du nom de Sarayaku a appelé à Moreno comme il le mérite, un criminel qui a ordonné de réprimer et de tuer son peuple. Elle l'a dit sans ambages et l'a prévenu qu'il portera la responsabilité de tout ce qui s'est passé ces jours-ci.

 

On s'est ensuite accordé sur l'établissement d'un nouveau décret qui rend sans effet le décret 883.

 

Pour cela, on va installer une commission qui élaborera le nouveau décret et sera composée par des membres des organisations indigènes et du Gouvernement.

 

Selon ce qu'ils ont dit, il y aura une médiation des Nations Unies et de la Conférence Episcopale. Ainsi, la grève s'achève, les mobilisations se terminent et ils s'engagent à rétablir la paix dans le pays.

 

Dans les rues, des milliers de personnes qui suivaient la discussion à la radio ou à la télévision (les discussions entre les indigènes et le Gouvernement étaient diffusées en direct) ont éclaté de joie. Le peuple mobilisé a tordu le bras à Moreno et au FMI. Maintenant, viennent de nouvelles batailles mais celle-ci, ceux d'en-bas l'ont gagnée héroïquement.

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

http://www.resumenlatinoamericano.org/2019/10/14/ecuador-victoria-del-pueblo-derogan-el-acuerdo-con-el-fmi-jubilo-en-las-calles/

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/2019/10/equateur-abrogation-de-l-accord-avec-le-fmi.html