Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Venezuela : Macri reçoit les lettres de créance de « l'ambassadeur » nommé par Guaidó

16 Octobre 2019, 16:05pm

Publié par Bolivar Infos

 

Le Réseau des Artistes, des Intellectuels et des Mouvements Sociaux en Défense de l'Humanité (REDH) d'Argentine a accusé mardi le président du pays, Mauricio Macri, de violer le Droit International en recevant les lettres de créance présentées par Eliza Trotta, qui se prétend ambassadrice du Venezuela à Buenos Aires en représentation du président de l'Assemblée Nationale, Juan Guaidó.

 

La REDH rappelle au chef de l'Etat que selon les Nations Unies, les pays doivent respecter le droit et l'autodétermination des peuples, que « l'obligation de ne pas intervenir est une condition essentielle pour assurer la coexistence pacifique entre les Nations. »

 

« La chancellerie argentine a ainsi violé de la façon la plus honteuse le principe de Non Ingérence, un principe contraignant du Droit International pour tous les Etats et s'est éloigné des valeurs qui ont toujours guidé la démocratie argentine et constituent les piliers fondamentaux de sa Constitution. »

 

L’organisation considère qu'accepter Trotta en tant que représentante diplomatique est un geste d'ingérence politique et de soutien à un coup d'Etat contre le Venezuela de la part du Gouvernement de Macri. 

 

« Nous exigeons que les principes de la démocratie et de l'autodétermination des peuples soient respectés et que les lettres de créance de madame Elisa Trotta soient frappées de nullité (…) Nous exigeons que cesse l'ingérence envers le Venezuela et le soutien au putschisme, » dit la RED.

 

Face à la situation complexe du Venezuela, elle appelle instamment les acteurs politiques à suivre la ligne du dialogue et de la conciliation : « Nous invitons tous les artistes, les intellectuels et les mouvements sociaux à participer activement au soutien à la transformation, à l’autodétermination et à l’indépendance du peuple vénézuélien, » conclut-elle.

 

Vendredi dernier, le chef de l'Etat argentin a décidé de ne pas renouveler les accréditations du corps diplomatique vénézuélien envoyé par le président constitutionnel Nicolás Maduro pour « légaliser » un groupe envoyé par l'opposant Guaidó. 

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

https://www.telesurtv.net/news/Acusan-a-Macri-de-violar-derecho-internacional-contra-Venezuela-20191015-0029.html

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/2019/10/venezuela-macri-recoit-les-lettres-de-creance-de-l-ambassadeur-nomme-par-guaido.html