Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bolivie : Assemblée élargie du MAS

9 Décembre 2019, 16:36pm

Publié par Bolivar Infos

 

Le président légitime de la Bolivie, Evo Morales, a félicité le Mouvement Vers le Socialisme pour avoir terminé avec sussès son assemblée lors de laquelle il a ratifé sa vocation démocratique et présenté son plan de lutte politique pour reprendre le pouvoir après le coup d'Etat de droite raciste et fasciste. »

 

Sur son compte Twitter, Morales a écrit : « Nous ne sommes seuls ni en Bolivie ni dans le monde, luttant pour notre dignité grâce à la vérité, unis pour la vie et la démocratie. (…) La patrie ou la mort, nous vaincrons ! »

 

De Cuba, où Morales se trouve temporairement, il a déclaré par téléphone devant les partisans de l'institut politique qu'il sera bientôt de retour pour gagner les élections « que la droite le veuille ou non. »

 

Le dirigeant bolivien qui a quitté la Bolivie le 10 novembre pour éviter un « bain de sang » quand la répression contre ses partisans s'est aggravée après le coup d'Etat, a demandé aux membres du MAS de s'unir, à la clôture de l'assemblée élargie extraordinaire qui a eu lieu à Cochabamba.

 

« Je veux vous dire, frères et sœurs, que maintenant et temporairement, je suis à l'étranger. A un moment, que la droite le veuille ou non, quoi qu'elle dise, quoi qu'elle fasse, je serai vite de retour en Bolivie pour qu'ensemble, nous affrontions les élections et pour que nous les gagnions comme nous l’avons toujours fait. »

 

Hier, samedi, le MAS a tenu une assemblée élargie pour évaluer la situation politique en vue des élections générales de 2020. Lors de cette rencontre, les dirigeants des différents secteurs sociaux ont exprimé leur soutien à Morales dont ils ont parlé comme de « leur Président. »

 

La plateforme politique a appelé instamment à réaliser des procès en responsabilité envers la présidente de fait, Jeanine Áñez, et à interpeler des ministres, des policiers et des militaires à cause du coup d'Etat, à assurer un suivi des affaires de violations des droits de l'homme et à exiger la mise en place de tribunaux probes qui puissent garantir des élections propres.

 

Le représentant de la confédération syndicale Unique des Travailleurs des Champs de Bolivie, Rodolfo Machaca, a précisé que cette assemblée a décidé, en outre, d'exiger que l'Assemblée Plurinationale accélère le processus d'élection des membres de l'Organe Electoral impartialement et de façon transparente avec des professionnels probes qui garantissent la démocratie inter-culturelle.

 

Il a aussi informé que parmi les résolutions, on a invité les organisation sociales proches du MAS à maintenir une unité « de fer » pour les élections générales.

 

« Les organisations mères du Pacte d'Unité et d'autres organisations nationales, la Centrale Ouvrière Bolivienne, les confédérations, les fédérations nationales et les organisations professionnelles devront faire descende l'information aux départements pour organiser et renforcer l'unité organique et politique, » a-t-il ajouté.

 

« On désigne à l'unanimité la camarade Evo Morales Ayma, notre frère, comme chef national de campagne du MAS – IPSP pour les élections nationales de 2020-2025, » a indiqué Machaca.

 

Le dirigeant paysan a déclaré que le MAS a donné des instructions à ses organisations sociales pour qu'ils réalisent des assemblées départementales élargies et exigent la garantie de la poursuite du processus de changement.

 

Il a précisé que l'Assemblée Législative Plurinationale peut engager des démarches pour un procès en responsabilité contre la présidente de fait, la sénatrice Áñez, pour les plus de 30 morts survenues pendant les conflits sociaux.

 

Dans la résolution, lue par Machaca, le ministre du Gouvernement Arturo Murillo et le ministre de la Défense Fernando López ainsi que des membres du Haut Commandement Militaire et de la Police Bolivienne sont également mentionnés comme responsables de ces faits, de crimes contre l'humanité, de génocide, de torture, de racisme, de discrimination et de persécution pénale et politique.

 

De plus, on a demandé aux députés du MAS d'approuver dans les 72 heures le projet de loi sur les garanties constitutionnelles.

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

https://www.telesurtv.net/news/bolivia-evo-morales-ampliado-nacional-mas-beneplacito-20191208-0010.html

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/2019/12/bolivie-assemblee-elargie-du-mas.html