Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Argentine : Déclaration de l'équipe technique du FMI 

20 Février 2020, 18:02pm

Publié par Bolivar Infos

 

Une équipe du FMI, dirigée par Julie Kozack, sous-directrice du Département pour l'Hémisphère Occidental et Luis Cubeddu, chef de mission pour l'Argentine, s'est rendue à Buenos Aires[1] du 12 au 19 février 2020 pour discuter avec les autorités argentines des récents événements macroéconomiques et avoir plus de détails sur le programme économique du Gouvernement. A la fin de la mission, Mme Kozack et M. Cubeddu ont fait la déclaration suivante :

 

« Le personnel du FMI a eu des réunions très productives avec les autorités argentines à propos de leurs plans et de leurs politiques macroéconomiques dont les grandes lignes ont été réaffirmées la semaine dernière par le ministre de l'Economie, Martin Guzmán, dans la présentation qu'il en a faites au Congrès de al Nation. Nous partageons l'objectif général des autorités : rétablir la croissance et réduire la pauvreté et en même temps renforcer l'équilibre fiscaux et l'équilibre extérieur.

 

Les autorités argentines agissent pour résoudre le difficile problème économique et social qu’affronte le pays. Elles ont mis en place un ensemble de mesures destinées à s'attaquer au problème de la pauvreté et stabiliser l'économie. On a cherché à augmenter les recettes pour financer plus de dépenses sociales, en général destinées à subvenir aux besoins des plus vulnérables. Les réserves internationales et le peso, soutenus par le contrôle des capitaux et de l'excédent commercial, se sont stabilisés. L'inflation et les attentes d'inflation ont baissé pendant ces derniers mois mais des efforts supplémentaires seront nécessaires pour les réduire encore plus. Les autorités ont aussi engagé un processus pour garantir une résolution soutenable et ordonnée du problème de la dette.

 

Le personnel du FMI a noté que la capacité de l'Argentine d'affronter le niveau de la dette et le service de la dette publique s'est détériorée significativement en comparaison avec la dernière analysé de soutenabilité de la dette du FMI publiée en juillet 2019 dans le cadre de la Quatrième Révision sous l'Accord Stand-By (SBA). A cette occasion, l'évaluation générale disait que la dette publique de l'Argentine était soutenable mais pas avec une forte probabilité étant donné les risques importants qui existaient parmi lesquels : (i) des problèmes pour refinancer la dette grâce à l'augmentation de nouvelles émission à court terme ; (ii) la vulnérabilité de la situation de la dette publique due à la volatilité du type de change étant donné qu'une grande partie est constituée en monnaie étrangère et (iii) les gros besoins de financement étranger, une variable qui en général annonce une crise dans les économies émergentes.

 

Depuis , ces risques pour la soutenabilité de la dette se sont matérialisés. En effet, depuis juillet 2019, le peso s'est dévalué de plus de 40%, le risque souverain a augmenté d'environ 1100 points de base, les réserves internationales ont diminué d'environ 20 000 000 000 de dollars et le PIB réel s'est plus contracté que prévu. Résultat, la dette publique brute a augmenté à environ 90% du PIB fin 2019. C'est 13 points de plus que prévu au moment de la Quatrième Révision. De plus, étant donné les profondes difficultés de financement qui sont apparues depuis août 2019, on a adopté des mesures pour faire diminuer la fuite des capitaux et prolonger les échéances de certaines dettes. En même temps, on a dû recourir à la Banque Centrale pour financer en partie le déficit fiscal.

 

A la lumière de ces événements, et sur la base de l'analyse de la soutenabilité de la dette de juillet 2019, le personnel du FMI estime à présent que la dette de l'Argentine n'est pas soutenable. En particulier, nous pensons que l'excédent primaire dont on a besoin pour réduire la dette publique et les besoins importants de financement brut avec un risque de restructuration gérable et une croissance potentielle du produit satisfaisante n'est réalisable ni économiquement ni politiquement. En conséquence, il faut une opération de dette définitive qui génère une contribution appréciable des créanciers privés pour aider à rétablir la soutenabilité de la dette avec une haute probabilité. Le personnel du FMI insiste sur l'importance de continuer à collaborer avec les créanciers privés pour augmenter leur participation à une éventuelle opération sur la dette.

 

Le personnel du FMI et les autorités continueront à discuter étroitement au fur et à mesure que les autorités avanceront dans la concrétisation de leurs plans et de leurs politiques économiques Dans le cadre de la prochaine réunion des Ministres des Finances du G20, la Directrice Gérante du FMI, Kristalina Georgieva, rencontrera le Ministre de l'Economie, Martín Guzmán, pour définir les prochaines étapes des relations entre le FMI et la République Argentine. »

 

[1] La mission a rencontré le Ministre de l'Economie, Martín Guzmán, le président de la Banque Centrale, Miguel Pesce, les ministres Daniel Arroyo, Ginés Gonzáles-García, Matías Kulfas et Claudio Moroni, le secrétaire aux Affaires stratégiques, Gustavo Bélíz, la vice-chef de Cabinet, Cecilia Todesca, le directeur de l'INDEC, Marco Lavagna et d'autres hauts fonctionnaires du Gouvernement.

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

http://www.resumenlatinoamericano.org/2020/02/19/fmi-la-deuda-de-argentina-no-es-sostenible/

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/2020/02/argentine-declaration-de-l-equipe-technique-du-fmi.html