Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Argentine: Le FMI refuse une remise sur le capital de la dette 

14 Février 2020, 18:18pm

Publié par Bolivar Infos

 

Par Marcelo Colombres

Le Fonds Monétaire International a confirmé qu'il n'est pas prêt à accorder une remise sur le capital dans le remboursement du prêt qu'il a accordé à l'Argentine sous le Gouvernement de Mauricio Macri mais qu'il est prêt à collaborer avec les autorités actuelles pour « stabiliser l'économie. »

 

« La remise n'est pas permise par nos statuts et pas seulement dans le cas de l'Argentine. C'est une mesure générale. Nous l’avons déjà dit auparavant, ce n'est pas un scoop, » a déclaré le directeur du Département des Communications de l'entité, Gerry Rice, lors de sa conférence de presse traditionnelle du jeudi.

 

Il s'agit des 44 000 000 000 de dollars que le FMI a viré depuis juin 2018, à la demande de Macri. En août de l'année dernière, en avertissant que les objects fixés dans l'accord stand by ne seraient pas atteints, l'entité a décidé d'interrompre l'aide (il restait 12 000 000 000 à envoyer). Le calendrier original établissait que le remboursement de l'argent devaIt commencer à la mi- 2021 mais le Gouvernement actuel est en discussions pour repousser cette date.

 

Bien qu'il rejette la possibilité d'une remise, Rice a cherché à garder un ton amical à propos des relations ntreentre les parties. « La mission dirigée par Julie Kozack, sous-directrice du Département pour l'Hémisphère Occidental et Luis Cubeddu, chef de la mission pour l'Argentine, rencontrera le Ministère de l'Economie, la Banque Centrale et d'autres organismes du Gouvernement. Nous avons un dialogue très actif entre le staff technique et le Gouvernement et nous partageons ses objectifs de stabilisation de l'économie et de protection des plus faibles avec une croissance inclusive, » a déclaré le fonctionnaire.

 

La visite de al délégation a coïncidé avec des journées très agitées à propos de la dette. Mardi, le Ministère de l'Economie a annoncé qu'il repousserait au 30 septembre le paiement du bon AF20 qui arrivait à échéance cette semaine pour un montant de 95 000 000 000 de dollars et il a rendu responsable des difficultés des fonds d'investissement étrangers qui « ont décidé de ne pas coopérer » à sa restructuration. Le lendemain, le ministre Martín Guzmán a déclaré à a Chambre des Députés que le Gouvernement chercherait à imposer aux créanciers privés une remise sur la capital à rembourser « Il va y avoir une frustration de la part des détenteurs de bons parce que nous proposons une solution pour rendre la dette soutenable, » a dit le ministre.

 

Polémique avec Cristina

 

Les déclarations de Rice sont une réponse directe aux critiques de Cristina Fernández de Kirchner. Quelques jours plus tôt, dans le cadre de sa visite à Cuba, la vice-présidente avait réclamé « une remise substantielle parce qu'on a fait un prêt inédit dans l'histoire du Fonds en engageant 60% des capacités de prêt et en violant les obligations du Fonds Monétaire lui-même. Beaucoup disent qu'on en peut pas faire de remises sur le capital parce que ses statuts l'interdisent. Mais ils interdisent aussi qu'on accorde des prêts à cause du problème du change et qu'on permette à l'argent du prêt de fuir. Pourquoi faire valoir une interdiction et pas l'autre ? » a déclaré Cristina.

 

La polémique est née de la fuite de la plupart des devises prêtées par le FMI (la Banque Centrale possède aujourd'hui moins de réserves internationales qu'avant le prêt). Dans l'article 6 de ses status, le FMI interdit aux pays associés d'utiliser « les ressources générales du Fonds pour faire face à une sortie considérable ou continuelle de capital. » Insatisfaite à cause du ferme refus de l’organisme, la vice-présidente a posté sur Twitter un facsimilé de l'article en question. « Nous, les Argentins, savons lire ! » a-t-elle écrit.

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

http://www.resumenlatinoamericano.org/2020/02/13/argentina-el-fmi-rechazo-una-quita-en-la-deuda-y-cristina-replico-con-un-tuit/

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/2020/02/argentine-le-fmi-refuse-une-remise-sur-le-capital-de-la-dette.html