Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cuba : Comment mieux servir la Patrie de Bolivar ?

16 Février 2020, 17:56pm

Publié par Bolivar Infos

Cuba : Comment mieux servir la Patrie de Bolivar ?

 

La coopération médicale et sociale entre Cuba et le Venezuela a enregistré l'année dernière des succès indéniables : 75 394 559 consultations et soins médicaux dispensés à 106 millions de patients ; 26 465 000 examens dans les Centres de haute technologie et de diagnostic intégral et des services fournis à 11 841 064 patients dans les services de rééducation intégrale

 

Auteur: Jorge Perez Cruz, spécialement pour Granma | informacion@granmai.cu

14 février 2020 14:02:41

 

Le bilan du travail réalisé en 2019 par les 13 missions sociales cubaines au Venezuela, dirigées par le Bureau chargé de leur gestion, a été une sorte d’examen final pour l’obtention d’un diplôme scientifique de médecin en solidarité et en fraternité, une option de perfectionnement humaniste qui devrait être étendu en urgence à tous les centres de pouvoir et de hautes études du monde, indépendamment des idéologies, des systèmes politiques, des croyances religieuses et des appartenances ethniques, car les destinées de l'humanité dépendent de leur mise en pratique.

 

Le membre du Comité central du Parti, Julio Cesar Garcia Rodriguez, responsable de ce Bureau, a clairement exposé la situation : Cuba et le Venezuela sont les piliers d'un accord intégral de coopération qui constitue un paradigme universel, car ce programme se distingue par la complémentarité et le respect mutuel, basés sur un modèle inclusif de justice sociale. Pourtant, ces deux pays sont aujourd’hui victimes d'une guerre économique et médiatique brutale imposée par le gouvernement des États-Unis, en violation flagrante du Droit international.

 

Les dommages se traduisent par des chiffres alarmants : à Cuba, selon les données rendues publiques, cette politique hostile, rien que d'avril 2018 à mars 2019, a causé des pertes d'environ 4 milliards de dollars, tandis que les États-Unis ont pillé 30 milliards d'actifs au Venezuela et lui ont imposé un embargo pétrolier qu’ils ont étendu à des pays tiers.

 

Garcia Rodriguez a fait ressortir, en synthèse, d'autres éléments du contexte dans lequel le personnel soignant cubain réalise son travail dans le cadre des missions installées au Venezuela : augmentation des sanctions politiques, économiques et diplomatiques, conjuguée à des actions de guerre électronique, cybernétique et psychologique et des tentatives répétées de désarticulation de l'unité civique et militaire, et la création d'un climat d'ingouvernabilité.

 

Cependant, en dépit de ce scénario défavorable, la coopération a enregistré l'année dernière des succès indéniables : 75 394 559 consultations et soins médicaux dispensés à 106 millions de patients ; 26 465 000 examens dans les Centres de haute technologie et de diagnostic intégral et des services fournis à 11 841 064 patients dans les services de rééducation intégrale.

 

Le travail de la Mission médicale cubaine se poursuit, en dépit des campagnes de diffamation perverses de l'empire contre cette mission noble et solidaire à l'étranger, qui à ce stade, en autres succès, affiche le dépassement des plans chirurgicaux, qui ont comporté 68 589 opérations majeures, et 51 661 interventions ophtalmologiques, une contribution significative à l’accord Sandino, signé par Fidel et Chavez, qui a accompli les six millions d'opérations prévues en Amérique latine et dans les Caraïbes. Toutes gratuites.

 

Tout ce travail s’est déroulé en lien étroit avec le programme de prise en charge des victimes de la guerre économique, qui a permis de fournir des services à 407 bases de mission, où 3 065 711 personnes en ont bénéficié.

 

Des résultats significatifs ont été enregistrés dans d'autres domaines, sans autosatisfaction, et les débats, inspirés des idéaux de Bolivar, de Marti, de Fidel, de Chavez et d'autres héros qui ont rêvé d'une indépendance latino-américaine réelle et définitive, ont offert une occasion propice pour chercher des réponses à une question de premier ordre : Comment pouvons-nous mieux servir la Patrie de Bolivar ?

 

Le champ d'action se situe dans les projections de travail pour cette année, après l’annonce du président constitutionnel, Nicolas Maduro, de son intention de consacrer 76% du budget amoindri de ce pays –en butte aux agressions impériales – à l'investissement social, et il faut noter que les coopérants cubains seront engagés dans la plupart des programmes prévus.

 

Nos pays ont pris la décision bilatérale de rechercher des alternatives pour surmonter le siège de l'empire qui pèse sur des sphères très sensibles, et nos objectifs sont les suivants : relancer les missions Barrio Adentro Salud (santé) et Barrio Adentro Deportivo (sport) ; renforcer le programme de soins aux patients diabétiques, qui est déjà en application dans les 24 États ; créer 48 nouvelles troupes de théâtre infantile La Colmenita bolivarienne ; réduire à 2 % le taux d'analphabétisme dans les zones couvertes par la Mission Robinson, et contribuer à l'autoapprovisionnement agroalimentaire et à la promotion d'une nouvelle culture agroproductive ayant un impact sur les 24 États du pays.

 

Cet examen a eu un jury de choix, car elle a été présidée par Aristobulo Isturiz et Carlos Alvarado, respectivement vice-président sectoriel pour le Socialisme social et territorial du Venezuela, et ministre du Pouvoir populaire pour la Santé, qui ont expliqué les lignes stratégiques de développement mises en œuvre par le gouvernement bolivarien cette année, et ont remercié et salué chaleureusement la contribution de Cuba à la réalisation de ces objectifs.

 

http://fr.granma.cu/mundo/2020-02-14/comment-mieux-servir-la-patrie-de-bolivar