Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cuba : Nouvelle campagne anti-cubaine depuis le Parlement européen

14 Février 2020, 18:16pm

Publié par Bolivar Infos

Cuba : Nouvelle campagne anti-cubaine depuis le Parlement européen

 

Le président cubain Miguel Diaz-Canel Bermudez a rejeté la dernière campagne orchestrée par certains députés européens contre Cuba • « C'est un autre exemple de la vulgaire politique d’ingérence de subversion et de discrédit de l'empire contre la Révolution cubaine • Cuba est souveraine et indépendante, nous ne nous soumettons à personne », a écrit le chef d’État cubain sur son compte Twitter

 

Auteur: Elson Concepcion Pérez, | internet@granma.cu

12 février 2020 17:02:16

 

Le président cubain Miguel Diaz-Canel Bermudez a rejeté la dernière campagne orchestrée par certains députés européens contre Cuba. « C'est un autre exemple de la vulgaire politique d’ingérence de subversion et de discrédit de l'empire contre la Révolution cubaine. Cuba est souveraine et indépendante, nous ne nous soumettons à personne », a écrit le chef d’État cubain sur son compte Twitter.

 

De quoi s'agit-il ? Une fois de plus, certains députés européens utilisent une salle de cette institution à Bruxelles pour réunir plusieurs contre-révolutionnaires d'origine cubaine et attaquer Cuba avec les mensonges les plus grossiers relayés par tous ces groupes qui ont fait de ces réunions un négoce.

 

Les États-Unis ont destinés pas moins de 20 millions de dollars à cette fin, ce que n’ignorent pas les candidats à un visa pour Miami ou pour l’Europe et dans les deux cas, pour reprendre leurs vieux discours et les rabâcher devant un public manipulé par la propagande anticubaine.

 

À cette occasion, les organisateurs de l'événement étaient le député européen espagnol José Ramon Bauza, du Parti Ciudadanos (« Citoyens »), et l'ONG Civil Rights Defenders.

 

Le personnage en question est connu pour son militantisme au sein du Parti populaire (PP), d'extrême droite, et à présent dans les rangs de Ciudadanos, au service duquel il entend mettre toute l’expérience acquise depuis l'époque de la « Position commune » contre Cuba adoptée par José Maria Aznar. Ce monsieur semble ignorer que, par décision souveraine de l'Île et de l'Union européenne, la « position commune » a cessé d'exister et que les deux parties plaident pour le respect et la coopération mutuelle.

 

L' « invention » ou plutôt la farce organisée par ce groupe au Parlement européen a à présent pour nom « Lettres de la société civile cubaine », mais cette fois le document est assorti de revendications en matière de « démocratie » et de « liberté d'expression » pour Cuba.

 

C’est la même rengaine qu'il y a des décennies, ou plutôt depuis que les États-Unis paient : il y a toujours un député européen pour organiser un « événement » et d'autres individus qui, depuis l’Île, de Miami ou d'Europe pour se prêter à un tel jeu misérable.

 

À cette occasion, les groupes européens de solidarité avec Cuba, ainsi que des Cubains vivant en Europe ont fait avorter la tentative de ceux qui voulaient « faire du raffut », sans tenir compte de la situation que traversent certains pays de ce continent ou de la politique cruelle et génocidaire des États-Unis, qui maintiennent et renforcent leur blocus économique et commercial contre notre pays.

 

La formule de certains députés européens n'est pas nouvelle. Par exemple, en 2010, une mise en scène similaire avait été organisée et ils avaient voulu faire venir de Cuba quatre contre-révolutionnaires invités par le Parti populaire européen de Cuba, chargés de faire part de la « véritable » situation l’Île au président du Parlement européen de l'époque, Jerzy Buzek.

 

À cette occasion, le but était de s'assurer que l'UE ne modifierait pas sa Position commune contre Cuba. À présent que cette aberration n'existe plus, j'imagine que les contre-révolutionnaires invités et les organisateurs de la réunion cherchaient un retour aux années d’affrontement et d'absence de dialogue.

 

Ainsi vont les choses et telles sont les « Lettres » mal écrites pour la mise en scène d'un nouveau spectacle au sein du Parlement européen.

 

http://fr.granma.cu/cuba/2020-02-12/des-lettres-mal-ecrites-depuis-le-parlement-europeen