Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bolivie : inutiles !

30 Avril 2020, 07:40am

Publié par Bolivar Infos

 

Par Camilo Katari

J’ai essayé de trouver le mot précis qui qualifie l’actuel Gouvernement de fait. Mon aversion pour l’étiquetage facile m’a rendu de cette tâche difficile mais ensuite le langage quotidien m'a facilité le choix.

 

Nous, les Boliviens qui soi-disant n’avons pas « une âme d’esclaves », nous supportons avec assez de discipline une quarantaine alors que le Gouvernement commet les violations les plus perverses des Droits de l'Homme.

 

Comment est-il possible qu’il n’y ait pas un minimum de responsabilité au moment d’affronter une crise de santé publique ? Comment est-il possible qu’on n'utilise pas un hôpital, peut-être le plus grand du sud du pays, et si tu es dans une zone peu peuplée de la ville de Potosi ?

 

Certainement, cette hôpital a besoin d’équipement mais est-ce que les ressources des dons et des prêts ne sont pas destinées à cela? Le Gouvernement sacrifie la population bolivienne dans le seul but de démontrer que le coupable est le Gouvernement antérieur et que c’est à cause de lui que nous en sommes où nous en sommes.

 

Son étroitesse du sens de la politique en tant que dépositaire du bien commun l'a amené à nier l’existence d’hôpitaux et de centre de santé qui existent bien pour qu’ils fonctionnent comme des centres de soins exclusivement réservés aux personnes suspectes et aux porteurs du virus. Il ne peut accepter qu'il y ait eu des investissements dans les hôpitaux. Soutenir un mensonge au prix de la vie des êtres humains nous démontre la taille des gouvernants.

 

L’expulsion de membres du Gouvernement de l’hôpital Santa Barbara de Sucre est la démonstration la plus éloquente de l’improvisation et de l’imposture de ce Gouvernement. Quelle sera la réaction du Gouvernement de fait ? Est-ce que les menaces du ministre du Gouvernement qui ordonne de mettre en prison pour sédition les travailleurs de l’hôpital reviendront ? Est-ce que les membres des sociétés scientifiques du pays seront arrêtés sous ce même prétexte ?

 

L’arrestation d’un député qui allait à son travail est une violation envers la CPE, l’utilisation discrétionnaire des propriétés de l’État pendant que des milliers de paysans parcourent des kilomètres à la recherche de ressources pour rester debout est une gifle au visage de ceux qui certainement de bonne foi ont été complices de l'instauration ce Gouvernement de fait.

 

Nous arrivons à un moment de claires définitions et tout passe par le respect de la démocratie, c’est-à-dire par un Gouvernement légitime sorti des urnes. Ce Gouvernement n’a pas de justification parce qu'il ne bouge pas un grain de sable pour surmonter la crise de la santé. Sa principale préoccupation est de disposer des ressources du pays, de nommer des serviteurs publics corrompus comme l’ex-directeur d'ENTEL ou de faire des affaires louches comme l’ex-Hotel Sheraton ou l'achat d'une police de sécurité à YPFB.

 

La seule issue possible est l’organisation d’élections le plus vite possible. C’est une épreuve pour que l’actuel président de l’organe Electoral Plurinational, Monsieur Romero, démontre que c’est une démocratie, convoque des élections et évite un nouvel affrontement entre Boliviens. La possibilité que nous puissions surmonter ce moment de crise entre nous tous est entre ses mains.

 

Traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos 

 

Source en espagnol :

https://www.resumenlatinoamericano.org/2020/04/28/bolivia-inutiles/

URL de cette article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/2020/04/bolivie-inutiles.html