Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Venezuela : Le parti Volonté Populaire est-il une organisation terroriste ?

26 Mai 2020, 16:32pm

Publié par Bolivar Infos

 

Le Procureur Général du Venezuela, Tarek William Saab, a introduit lundi un recours d'interprétation devant la Cour Constitutionnelle du Tribunal Suprême de Justice (TSJ) pour que celui-ci détermine si le parti Volonté Populaire (VP) est une organisation criminelle à fin terroristes et, en conséquence, doit être dissout. Le texte demande l'interprétation des articles 31 et 32 de la Loi Organique contre la Délinquance Organisée et le Financement du Terrorisme. La dissolution demandée répondrait à ce que stipule la Loi sur les Partis Politiques, les Réunions Publiques et les Manifestations et la Loi Constitutionnelle contre la Haine, pour la Coexistence Pacifique et la Tolérance.

 

« Il n'y a pas de précédent dans l'histoire du pays d'une organisation politique qui, face à l'impossibilité d'accéder au pouvoir par la voie démocratique des élections, ait migré vers la violence terroriste nationale et transnationale. Et qui s'allie ensuite à une puissance étrangère pour bloquer le pays, envoyer des mercenaires et voler les biens de la nation à l'étranger au profit de ses membres. Les dirigeants de Volonté Populaire et leurs acolytes ont fait de l'agression du peuple vénézuélien leur négoce, » a déclaré le procureur en énumérant les actes terroristes et criminels que VP a encouragés.

 

Le Ministère Public demande de fixer la portée des articles 31 et 32 de la Loi Organique contre la Délinquance Organisée et le Financement du Terrorisme pour déterminer si un parti ou une organisation politique peut ou non être considéré comme un objet actif ou passif de responsabilité pénale pour la commission des délits établis dans cette Loi et par conséquent, peut encourir les sanctions prévues.

 

Il demande aussi de déterminer « si cette conduite est susceptible de générer, pour les raisons de fait et de droit exposées, une responsabilité pénale, civile ou administrative pour le parti ou l'organisation politique Volonté Populaire. »

 

Encouragement d'actes terroristes :

 

Saab a rappelé que ce parti a été créé en 2009 par Leopoldo López.

 

En faisant un bilan des pratiques terroristes de cette organisation, il a mentionné :

 

- La participation de ses dirigeants au coup d'Etat contre le président Hugo Chávez en avril 2002.

 

- En avril 2013, après l'élection de Nicolás Maduro à la Présidence de la République, l’organisation de violences de rues.

 

  • En 2014, après que López, María Corina Machado et Antonio Ledezma aient signé la proposition « La Sortie, » il a organisé les «guarimbas» qui ont fait 43 morts et plus de 400 blessés dans le pays ainsi que des attaques terroristes contre des installations publiques.

  • Les «guarimbas» de 2017, à propos desquelles Saab a déclaré : « Cette pratique terroriste s'est répétée en 2017, cette fois avec plus de violence et d'intensité. On a comptabilisé des dizaines de personnes brûlées vives. Le cas le plus connu est celui du jeune Orlando Figuera, à Altamira. Cette nouvelle tentative pour provoquer une guerre civile entre avril et juillet 2017 a duré environ 130 et provoqué des dégâts incalculables au pays et endeuillé des dizaines de familles vénézuéliennes qui ont eu plus de 150 morts et plus de 1 000 blessés.

 

Il mentionne aussi l'auto-proclamation de l'un de ses dirigeants, Juan Guaidó, « président par intérim » du Venezuela, « en se servant du soutien du Gouvernement des Etats-Unis » dans le but de s’approprier les biens de la République « pour son profit personnel et celui de ses complices. »

 

Et il a évoqué la confiscation illégale de CITGO et de Monómeros Colombo Venezolanos, ainsi que l'appropriation de l'argent de l'argent déposé par la République dans des banques étrangères.

 

« Avec cet argent, ils ont financé une incursion mercenaire (le 3 mai dernier) contre notre territoire et cherchent à acheter des gens pour continuer à essayer de nous amener, même en pleine pandémie, à une guerre civile. Leurs derniers gestes ont été de faire pression sur AT&T pour qu'il sorte Directv du Venezuela et de demander d'empêcher les pétroliers iraniens d'arriver au pays pour amener de l'essence et des additifs. »

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

source en espagnol :

https://albaciudad.org/2020/05/fiscal-general-pide-al-tsj-que-determine-si-voluntad-popular-es-una-organizacion-terrorista-video/

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/2020/05/venezuela-le-parti-volonte-populaire-est-il-une-organisation-terroriste.html