Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Colombie : Les troupes des Etats-Unis ont la possibilité de conseiller des groupes illégaux

14 Juin 2020, 16:53pm

Publié par Bolivar Infos

 

Avant l'arrivée des Brigades d'Assistance de la Force de Sécurité des Etats-Unis en Colombie, début juin, des sénateurs de la République ont déclaré qu'après avoir lu le manuel d'opération de ces Forces Spéciales, on peut conclure que parmi les capacités qu'aura cette unité, il lui sera permis de s'associer à des groupes illégaux et de les conseiller.

 

Iván Cepeda est l'un de ces congressistes. Pendant une séance plénière au Sénat, il a signalé que le manuel « mentionne explicitement la fonction de conseiller des milices non gouvernementales et des partenaires illégaux, » ce que selon lui, on pourrait interpréter comme une permission de s'associer à des groupes illégaux donnée à ces forces internationales.

 

Il a ajouté : « C'est le scénario qu'avec la complicité perverse de notre Gouvernement, nous voyons apparaître sous nos yeux » et il a souligné que ces troupes ont déjà été déployées en Afghanistan, en Europe et en Afrique et que ce serait la première fois qu'elles arriveraient en territoire latino-américain. Et il a signalé que si on ne prend pas de mesures, pourraient se présenter des situations comme celles qui sont vécues dans des pays comme « la Libye, un Etat détruit, devenu un gisement pour les multinationales du pétrole. »

 

Le sénateur Wilson Arias, sur son compte Twitter, a diffusé la lettre de la Security Force Assitance Brigade et il a ajouté que ce qu'elle fera, ce sera « renforcer les groupes militaires et travailler avec eux. »

 

Wilson Arias Castillo

@wilsonariasc

La coopération des Etats-Unis avec la Colombie a toujours impliqué des paramilitaires : avec le Plan Colombie, des milliers de dollars sont entrés dans des entreprises de para et ils font des opérations conjointes dans lesquelles les paras ouvraient la voie et ensuite, l'Armée y allait, le prétexte était le même, « la lutte contre le trafic de drogues. »

 

Dans le même débat, les opposants à l'entrée de cette brigade de sécurité ont présenté des accusations avec des arguments qui indiquaient non seulement les risques de leur action mais aussi l'intérêt éventuel d'intervenir dans d'autres pays à partir de la Colombie, faisant ainsi allusion à une éventuelle entrée de cette brigade au Venezuela.

 

Et Cepeda a ajouté : « L'extrême-droite colombienne corrompt des secteurs de l'Armée, cherche à mettre la Justice au service de ses objectifs ou si c'est nécessaire, à la mutiler pour conserver son impunité et surtout persister dans son action obsessionnelle et manquée de destruction du processus de paix. »

 

Par contre, le Ministre de la Défense, Carlos Holmes Trujillo, soutient que « la présence des militaires des Etats-Unis n'est pas en relation avec le déplacement de troupes vers un autre pays et encore moins avec l'invasion mais, au contraire, celles-ci font partie de la coopération internationale dans le domaine militaire. »

 

Face à cette réponse et à ce qui a été lu dans la lettre, les membres du Congrès disent que le droit fondamental à la participation politique a été violé et que « le Gouvernement a ignoré le Congrès et en particulier le Sénat de la République. »

 

En conséquence, ils ont annoncé que dans les prochains jours, une action de mise sous tutelle sera présentée à propos de la présence des troupes étrangères et de leurs « tentatives de politique de guerre » ignorant les accords internationaux et les Accords de Paix.

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

https://www.resumenlatinoamericano.org/2020/06/12/colombia-tropas-de-ee-uu-tienen-potestad-para-asesorar-a-grupos-irregulares/

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/2020/06/colombie-les-troupes-des-etats-unis-ont-la-possibilite-de-conseiller-des-groupes-illegaux.html