Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Équateur : La candidature de Rafael Correa bloquée

28 Juin 2020, 17:42pm

Publié par Bolivar Infos

 

Au milieu de la tension que vit l'Équateur à cause des élections qui auront lieu en 2021, l'ex-président Rafael Correa a dénoncé l’existence d'un réseau apparemment destiné à l'exclure du processus électoral et à refuser sa candidature à la vice-présidence. Dans ce cadre, le dirigeant latino-américain exprime à RT ses opinions sur la situation politique actuelle.

 

Au début de l'interview, il rappelle qu'on l'avait déjà empêché de présenter son parti : « 3 fois, nous avons inscrit la force Révolution Citoyenne et les 3 fois, ils l'ont refusée. » Sur la demande actuelle concernant son nouveau parti, il déclare : « Ce n'est qu'un prétexte pour nous chasser des élections. Ils disent qu'en 2016, quand on l'a inscrit, il manquait 11 000 signatures. »

 

Il dit que c'est le Conseil National Electoral qui est chargé de contrôler les inscriptions « mais c'est le contrôleur qui s'est mis à recompter les signatures, » pour demander l'élimination. Il ajoute ironiquement qu'ils vont aussi « recompter les voix pour voir qui est président de la République. »

 

Plus largement, il considère que tout cela « fait partie d'une stratégie régionale » et alerte sur le fait qu'ils l'ont « rempli de procès pour empêcher qu'il soit candidat. » Et il ajoute : « Regarde ce qui s'est passé en Bolivie, un coup d'Etat contre Evo. Ils ne le laissent pas participer aux élections ni rentrer dans son pays. » Et il évoque le ‘lawfare’, un réseau de juges, de partis de droite et de médias destiné à faire échouer les aspirations électorales du progressisme latino-américain : « Ce qu'ils n'obtiennent pas dans les urnes, ils veulent l'obtenir par la persécution judiciaire. »

 

D'autre part, il remet en question la réponse du Gouvernement de Lenín Moreno à l'urgence sanitaire : « L'Équateur est devenu un grand cimetière, c'est le pays qui a le plus mal géré la pandémie, qui a le plus de morts par habitants. »

 

Que se passe-t-il ?

 

Correa a déclaré jeudi, dans une conférence de presse qu'il a donnée en Belgique, qu'ils cherchent à l'écarter des élections équatoriennes de 2021 auxquelles il voudrait se présenter pour le front Force Engagement Fédéral (FCS). Il a critiqué la recommandation de l'Inspection de l'Etat qui demande au Conseil National Electoral (CNE) de laisser sans effet l'inscription de 4 fronts politiques dont le parti Force Engagement Fédéral pour les prochaines élections.

 

Selon l'Inspection, le parti de Correa ne remplirait pas les conditions requises : il n'aurait pas la signature de 1,5 % du corps électoral.

 

« Nous, nous sommes des gens honnêtes, les corrompus, ce sont ceux qui nous persécutent, » a déclaré Correa. « Ils sont en train de voler la démocratie au peuple équatorien comme ils l'ont fait avec Lula, » a-t-il déclaré.

 

En avril, Correa a été condamné à 8 ans de prison pour corruption dans l'affaire connue sous le nom de Pots-de-vin. Il s'agit d'une sentence de première instance mais le condamné nie les faits. En effet, la Justice a déterminé qu'il existait un réseau de corruption lié à des firmes privées comme Odebrecht auxquelles on a accordé des contrats de construction en échange de pots-de-vin. Mais selon Correa, l'enquête sur lui et les preuves ne seraient pas légales.

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

https://www.resumenlatinoamericano.org/2020/06/26/ecuador-rafael-correa-considera-que-es-una-trampa-el-bloqueo-a-su-candidatura-a-la-vicepresidencia/

URL de cet article :

http://​​​​​​​http://bolivarinfos.over-blog.com/2020/06/equateur-la-candidature-de-rafael-correa-bloquee.html