Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Équateur: Le  LAWFARE frappe à nouveau 

28 Juin 2020, 17:39pm

Publié par Bolivar Infos

Équateur: Le  LAWFARE frappe à nouveau 

LA CONDAMNATION DE RAFAEL CORREA, JORGE GLAS ET 18 PERSONNES : 8 ans de prison, plus 25 ans de perte des droits civiques..

Historique :

1996-2006 Crise Politique :

7 Présidents. Crise Économique: Faillite bancaire provoquée express par les banques, afin que celle-ci, soit prise en charge par l' État. Crise Sociale: Suicides des victimes de la faillite bancaire, qui avaient perdu leurs argent épargné. Départ à l'étranger de deux MILLIONS et demi d'équatoriens en recherche de travail. Séparation de familles .

2007-2017: Période de la Révolution Citoyenne

Novembre 2006: Élection de Rafael Correa à la Présidence de la République et de Lenín Moreno Vice-président. Referendum au sujet de l’Assemblée Nationale Constituante. Élection d'une nouvelle Assemblée Nationale.

Nouvelle Constitution, approuvée par Referendum en septembre 2008. Application du Projet Politique de la Révolution Citoyenne à partir de la Constitution de Montecristi.

Changement profond du pays au niveau :

Politique: stabilité Économique: Croissance, réduction de la pauvreté, Énergie hydroélectrique renouvelable, routes, autoroutes modernes, changements reconnus par des Organismes Internationaux. Social: Doublement du salaire minimum, construction des écoles, collèges, lycées, création de 4 Universités Emblématiques pour la Science, l’Éducation, la Recherche, la Pharmacologie et l’Art. Attribution de 20.000 bourses d’études à l’étranger: Masters, Doctorats. Construction des hôpitaux et centres de santé. Création des Centres Infantiles du Bien Vivre afin que des mères puissent travailler. Etc...

2017-2020 : NOUVELLE CRISE TRÈS GRAVE, PIRE QUE CELLE DE 1999.

En avril 2017, nous avons élu Lenín Moreno, Président de l’Équateur et Jorge Glas; Vice- Président, avec l'objectif que le Projet Politique de la Révolution Citoyenne continue . Deux mois après, Lenin Moreno retourne sa veste et passe des alliances avec les partis politiques de Droite, Extrême Droite et la banque, les Partis politiques qui avaient perdu les élections. Jorge Glas exprime son désaccord au Président. Celui-ci INSTRUMENTALISE la justice, ainsi que l'Assemblée Nationale. Après un procès où les accusations de Corruption ne sont pas prouvées, Jorge Glas est DESTITUE, d’une part les juges qui se sont servis d’un Code Pénal PÉRIMÉ. D’autre part, l’Assemblée Nationale, ne lui a pas permis de se défendre.

En févier 2018, Lenín Moreno convoque un Referendum avec 7 questions qui ne sont pas passées par le Filtre d’ Organismes de Contrôle de l’État, comme la Cour Constitutionnelle, Le Tribunal Contentieux Électoral etc... Pour éviter ces procédures, Lenín Moreno exerce de PRESSIONS.

Lenín Moreno gagne le Referendum. Puis il change le Conseil de Participation Citoyenne et Contrôle Social.

Cet organisme est chargé de nommer les principaux Responsables des fonctions de l’État : Procureur Général, Cour de Contrôle des Comptes, Conseil d’État etc. Il nomme dans ce dispositif des personnes prêtes à exécuter son positionnement politique, à partir du pacte avec ces nouveaux partenaires politiques de Droite et Extrême Droite.

A partir de cette nouvelle donne, la PERSÉCUTION POLITIQUE qui avait commencé avec Jorge Glas s’accentue. Ainsi des Députés, anciens Ministres, des hauts fonctionnaires sont obligés de demander l’Asile Politique au Mexique, Espagne etc dans un souci de protection pour eux et leurs familles.

Le 07 avril 2020, Rafael Correa, Jorge Glas et 18 autres personnes sont CONDAMNES à 8 ANS d’INCARCERATION, plus la PERTE de leurs DROITS CIVIQUES PENDANT 25 ANS. !!!

Ces 20 personnes sont accusées de CORRUPTION. Le chef d’Accusation est d'avoir pris 6000 USD (‘SIX MILLE DOLLARS AMERICAINS) que Rafael Correa avait demandé comme EMPRUNT à une Caisse Commune . Cet argent, il l’avait REMBOURSE, évidement.

La Cour de Justice n’a pas pu RIEN PROUVER. Des pièces du Dossier furent manipulées, voir rajoutées Dans les 431 pages d’accusation, la Cour s’est contenté de faire la Doctrine de la CORRUPTION du cas, sans donner aucune PREUVE. Des Juristes qui ont analysé la SENTENCE, trouvent que celle-ci manque de JURISPRUDENCE, qu’il s’agit de PERSÉCUTION POLITIQUE, comme fut le cas de Lula da Silva au Brésil, de Cristina Fernandez en Argentine.

C’est à dire que nous nous retrouvons en face d’un nouveau LAWFARE.

La PERSÉCUTION POLITIQUE de Rafael Correa fut PERVERSEMENT CALCULE . Ainsi, Lenín Moreno, à l'occasion de la première visite d’État au Pérou en septembre 2017, lors d'une conférence de presse déclara « En Équateur, il n'y a pas d'anciens Présidents en PRISON, mais je ne perds pas l'espoir ».

Cette SENTENCE a été prononcée, alors que des milliers de personnes mouraient à Guayaquil, sans que le Gouvernement assume ses Responsabilités.

Les principales Chaines Internationales, en ont parlé...

Nous, Mouvement-Association « RÉVOLUTION CITOYENNE EN FRANCE », NOUS CONDAMNONS cette SENTENCE qui signe le fonctionnement d’un GOUVERNEMENT FASCISTE.

Nous appelons à toutes les FORCES DEMOCRATIQUES EN FRANCE ET DANS LE MONDE, à NOUS SOUTENIR AFIN DE DÉFENDRE L’ÉTAT DE DROIT.

Fait à Paris, juin 2020

Giovanni Ontaneda Myriam Vàsquez Bolivar Tobar Président Vice-Presidente Secretaire

Adresse: 26 Rue des Maraîchers 75020 Paris. FR e-mail: revolucionciudadanafrancia18@gmail.fr Tél: + 33 768238031 FB : Revolución Ciudadana Francia TW : @CRCParisFrancia

Source: Bolivar Tobar