Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nicaragua : Face aux ouragans et aux pandémies

26 Décembre 2020, 17:19pm

Publié par Bolivar Infos

Par Iñaki Gil de San Vicente

 

Le Nicaragua  est l'un des pays les plus vulnérables du monde aux conséquences climatiques du capitalisme prédateur.

 

Dans une chanson extraordinaire avec ces rythmes tellement latino-américains, le chanteur argentin Piero dit qu'il n'y a pas un ouragan ou une tempête qui coupe la route au Nicaragua. Ca n'a jamais été mieux dit en vers. Ce pays d'Amérique Centrale a affronté récemment à quelques jours d'intervalle seulement, 2 ouragans de catégorie 4 et 5. Des ouragans considérés comme les plus violents des Caraïbes en presque un siècle. Depuis 1932, on n'avait pas enregistré de phénomènes de cette ampleur. Une conséquence du changement climatique, du réchauffement de la planète, un effet de serre ou de capital fossile, comme l'appelle le suédois Andreas Malm. Ce pays, ainsi que d'autres de cette zone comme les Philippines ou le Bangladesh, sont, en réalité,lesplus vulnérables du monde en ce qui concerne les effets causés par le capitalisme prédateur sur le climat.

 

Evidemment, il faut ajouter à cela les séquelles de la pandémie de coronavirus qui a dévasté principalement les pays dont les systèmes sont des systèmes néo-libéraux même dans ce qu'on appelle le premier monde et dans un pays comme le Nicaragua a été gérée avec succès grâce à une stratégie que le Gouvernement sandiniste appelle « stratégie exceptionnelle. »

 

Elle s'appuie sur un système de santé publique puissant qui a construit pendant ces 18 dernières années plus de 18 hôpitaux régionaux et qui est au service de la communauté, un système composé de multiples institutions qui ont une exéprience dans la gestion des désastres naturels et des maladies épidémiques qui a aussi été mis en œuvre pour coordonner les actions une fois qu'on a connu l'impact éventuel des ouragans en question.

 

Il faut ajouter aussi que la population est jeune et très bien vaccinée contre des maladies comme le pneumocoque, le rotavirus, la polio, la tuberculose, etc... la vaccination étant encouragée par les Sandinistes, ce qui, d'après les experts, contribue à ce que la population produise des anticorps. Le Nicaragua a aussi eu des échanges d'expériences avec des pays qui ont très bien géré la pandémie. Bon, alors, le pays ne s'est pas confiné de façon drastique et ses circuits de production continuent à fonctionner ce qui lui a permis, selon la CEPAL, d'être le pays du continent qui a eu le plus forte augmentation de ses exportations pendant que le monde était confiné : ses exportations de divers produits ont augmenté de 14% .

 

Si nous comparons sa gestion de la pandémie avec d'autres qui se disent être des puissances mondiales, les différences sont extraordinaires. C eux qu'on appelle des puissances laissent beaucoup à désirer. Le Nicaragua a su équilibrer et contrôler la pandémie du mieux possible, sur la base de ses propres expériences et de ses propres ressources comme l'ont fait le Venezuela, Cuba, le Vietnam, parmi d'autres pays qui suivent d'autres chemins que le capitalisme.

 

Bon, alors, concernant les ouragans IOTA et ETA, le Gouvernement sandiniste a lancé les alertes qu'il fallait et a mobilisé très tôt et de façon préventive des tonnes d'aliments, de matières premières pour les refuges, l'armée et la police ont été mobilisées comme jamais elles ne l'avaient été et en quelques heures, des communautés entières ont été évacuées avant l'arrivée des ouragans. Ces familles ont trouvé refuge dans des refuges et des maisons aménagées à cet effet. Ceci est dû à la capacité de réponse d'un Gouvernement engagé envers son peuple. Tout cela est arrivé avec en tile de fond la pandémie de coronavirus et d'autres pandémies dont je parlerai brièvement.

 

Actuellement, les familles évacuées sont rentrées chez elles et le Gouvernement a mis en place différents programmes pour les intégrer dans la vie quotidienne et a réussi, en un temps record, à rétablir les services de première nécessité dans ces communautés, malgré l'impact dévastateur des ouragans sur les infrastructures. Cela a été constaté et prouvé récemment par le directeur régional du PMA qui a reconnu les efforts du pays dans les actions mises en œuvre pour remettre en état les zones affectées.

 

On déplore des victimes et la destruction de matériel mais il faut constater les immenses différences entre le Nicaragua qui a affronté l'ouragan Mitch, de moindre puissance que ces derniers mais à cette époque-là, le Nicaragua était gouverné par la droite, un président et des politiciens corrompus et incapables.

 

Le Nicaragua, aujourd'hui, face à ces tragédies, n'a pas eu recours à la mendicité envers l'étranger, il demande la solidarité et le respect, comme il se doit et comme les relations devraient être, en théorie, selon ce que stipulent ceux qui prétendent donner sa direction à la géopolitique bien que nous sachions que ce qu'on appelle les centres de pouvoir jouent un double jeu.

 

Le pays de Sandino, encore une fois, donne une leçon impérissable au monde : la résistance est ce qui permet d'avancer car ces 2 ouragans, les tempêtes, la pandémie accompagnent d'autres pandémies contre lesquelles il se bat : celle des médias internationaux, par exemple, qui occultent et essaient de discréditer toute cette bonne gestion, fruit d'institutions démocratiques et populaires fortes, au service des gens, que nous avons résumé dans ce court article.

 

Pour cela, il faut remercier la pire des pandémies : l'ingérence, l'intromission, les tentatives d'asservissement, la soumission perpétrées par ceux qu'on appelle les puissances qui, comme nous l'avons bien dit, ont cherché à dominer les autres peuples depuis la Westphalie. Contre cela, le pays d’Amérique Centrale et en particulier le sandinisme, a une grande expérience et fait une réalité de ce que dit Piero dans sa chanson que nous avons déjà citée : « Le peuple lutte et travaille pour la paix et pour la vie. »

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

https://www.resumenlatinoamericano.org/2020/12/25/nicaragua-frente-a-huracanes-y-pandemias/

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/2020/12/nicaragua-face-aux-ouragans-et-aux-pandemies.html