Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Venezuela : Bilan de l'ancienne Assemblée Nationale 

31 Décembre 2020, 18:18pm

Publié par Bolivar Infos

Le 5 janvier prochain, la nouvelle Assemblée Nationale s'installera pour la période 2021- 2026 et devra rfétablir l'économie et l'appareil de production du pays pour faire face à l'ordre du jour des Etats-Unis (USA) contre le Gouvernement et le peuple vénézuéliens.

 

Elle comprendra 277 députés élus aux dernières élections législatives du 6 décembre auxquelles le Grand Pôle Patriotique Simón Bolívar a obtenu 67,6% des voix et le contrôle du nouveau Parlement.

 

Celui-ci ne sera donc plus dans l'illégalité et le cycle néfaste qui a précédé s'achèvera.

 

Bilan de l'Assemblée Nationale 2016-2021

 

Depuis son installation en janvier 2016, cette Assemblée s'est consacrée à détruire les pouvoirs du pays, laissant de côté les besoins réels des Vénézuéliens.

 

A peine 31 lois ont été approuvées et toutes ont été annulées par le Tribunal Suprême, 401 accords parlementaires ont été signées et 12 sanctions politiques envers de hauts fonctionnaires du Gouvernement (y compris Nicolás Maduro) ont été prises et plus de 50 rapports parlementaires de différentes sortes ont été émis.

 

Pendant la première année de son fonctionnement (2016) 17 lois ont été approuvées mais 1 seule a été promulguée : la loi qui concerne l'utilisation du téléphone portable et d'internet dans les prisons.

 

En 2017, le Parlement dirigé par Julio Borges a manifesté sont intention de discuter presque 50 lois mais une seule fut approuvée et ensuite, elle a été déclarée nulle et non avenue par le Tribunal Suprême. Il s'est produit la même chose avec les 6 lois approuvées en 2018 et les 2 approuvées en 2019.

 

En résumé, l'ordre du jour de cette Assemblée était centrée sur la destruction des ciments du Gouvernement de Nicolás Maduro dans le but de favoriser un changmeent de Gouvernement.

 

De 2016 a 2018, le travail des parlementaires a surtout cherché un accompagnement des organisations internationales (OEA, Groupe de Lima, Union Inter-parlementaire Mondiale, Parlement des Amériques); à partir de 2019, presque 60 pays ont reconnu l'AN comme interlocuteur légitime et n'ont pas reconnu Maduro en tant que président réélu.

 

Sous la direction du député de droite Juan Guaidó, qui s'est autoproclamé président du Venezuela en janvier 2019, 3 faits importants ont marqué cette année parlementaire : la tentative ratée de faire entrer de l'aide humanitaire depuis la Colombie en février, la tentative de coup d'Etat contra Nicolás Maduro en avril et l'échec du processus de dialogue engagé en mai sous les auspices de la Norvège.

 

Défis de la nouvelle Assemblée Nationale 

 

La nouvelle Assemblée Nationale devra promulguer des lois pour affronter les mesures coercitives des Etats-Unis qui ont affecté le développement économique et le développement de la production du Venezuela.

 

Elle devra aussi revenir dans la légalité et dénoncer les plans de déstabilisation contre le Gouvernement de Nicolás Maduro, coopérer avec le Gouvernement dans le renforcement du processus révolutionnaire grâce à des lois qui favorisent la majorité des Vénézuéliens.

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

https://www.telesurtv.net/news/balance-parlamento-venezolano-desacato-20201229-0061.html

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/2020/12/venezuela-bilan-de-l-ancienne-assemblee-nationale.html