Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Venezuela :  Le  chavisme récupère l’Assemblée Nationale

8 Décembre 2020, 18:56pm

Publié par Bolivar Infos

 

Coup d’œil sur la semaine du 1er au 7 décembre 2020

 

Par Jesús A. Rondón

 

J’ai commencé à écrire cet article pendant que nous attendions les résultats du Conseil National Electoral et je l’ai terminé ce matin, lundi 7 décembre. En ce moment, nous sommes fatigués par cette journée mais aussi par des semaines d’intense activité politique et je me propose de faire un certain nombre de commentaires préliminaires sur le moment le plus important de ces élections qui ont qui ont provoqué une nouvelle composition de notre Assemblée Nationale pour la période 2021-2026.

 

A propos du 6 décembre:

 

La journée d’élection a débuté très tôt car déjà au petit matin, les citoyens ont commencé à se rendre dans les plus de 14 000 centres où étaient situés les bureaux de vote pendant que les organisations politiques se préparaient à mobiliser leurs militants et leurs sympathisants.

 

En ce qui me concerne, j’ai exercé mon droit de vote très tôt. Dès que je me suis approché du bureau de vote, j'ai pu voir les mesures de biosécurité : des lignes marquées sur le sol, séparées par 1m50 de distance au cas où les électeurs devraient faire la queue avant d’entrer dans le bureau. A l’entrée, les membres de la Force Armée Nationale Bolivarienne qui protégeaient les installations, donnaient du gel hydro alcoolique et s’assuraient que les électeurs portaient un masque. De plus, aimablement, ils m’ont indiqué l’endroit où je devais aller pour voter. J’y arrivai sans encombre et j’ai été reçu par une personne qui a vérifié mon identité, placé mon empreinte sur un lecteur digital et a ensuite activé l’écran de la machine à voter. Je me suis placé devant la machine, j’ai sélectionné mon choix, récupéré mon récépissé pour le mettre dans une urne. enfin, j’ai signé, mis mon empreinte digitale sur le cahier d’émargement et je suis sorti. Tout cela en moins de 5 minutes.

 

Je parle de mon expérience parce qu’elle n’a pas été différente de celle de la plupart de ceux qui exercé leur droit de vote. Ainsi, il ne devait pas y avoir de queues.

 

Dans le courant de la journée, les représentants des organisations politiques qui participaient aux élections se sont exprimés, de sorte qu’aussi bien le chavisme que l’opposition qui participait aux élections se sont manifestés dans les médias publics et privés. Beaucoup ont appelé à voter et ont donné une estimation positive de cette journée d’élections. L’opposition qui avait décidé de ne pas participer aux élections, c’est-à-dire celle qui a à sa tête  Juan Guaidó, a décodé de montrer des bureaux de vote déserts et de lancer un appel à l’abstention tandis que le Gouvernement des Etats-Unis d’Amérique, par la bouche de son secrétaire d’Etat  Mike Pompeo, a à nouveau déclaré ne pas reconnaître cet acte souverain du peuple vénézuélien.

 

Ce qui a été nouveau, lors de cette journée, c’est que les entreprises de communication privées ont également couvert ces élections. Et c’est nouveau car lors des élections présidentielles qui  ont vu la réélection de Nicolás Maduro, elles s’étaient tues délibérément, apportant de l’eau au moulin de l’opposition.

 

Les résultats préliminaires

 

Ce qui était le plus attendu, le soir de ces élections, c’était le chiffre de la participation électorale. Ce chiffre a été donné aux premières heures de ce 7 décembre, quand les recteurs du Conseil National Electoral se sont exprimés. La présidente de cet organisme a indiqué que 5 264 104 Vénézuéliens ont exercé leur droit de vote, ce qui correspond à 31 % du corps électoral constitué par un peu plus de 20 000 000 de Vénézuéliens.

 

On a appris ce matin que les organisations politiques qui composent le Grand Pôle Patriotique ont gagné avec  67,7 % des bulletins dépouillés, ce qui représente 3 558 320 de voix tandis que les partis d’opposition ont obtenu presque 1 200 000 voix (environ 23 %). L’Alternative Populaire Révolutionnaire avec à sa tête le Parti Communiste du Venezuela a obtenu 143 917 voix, ce qui équivaut à 2,73 % et enfin les autres organisations ont obtenu 357.609 voix (6,79%).

 

A cette heure, on n’a aucune information qui permette d’indiquer la composition définitive  de l’Assemblée Nationale car les informations données par le présidente du CNE se basent sur 82,35% des bulletins dépouillés. L’habitude est que dans le courant de la semaine, le Conseil National Electoral fasse connaître l’évolution des résultats.

 

A propos des résultats :

 

  • Le chavisme reprend le contrôle de l’Assemblée Nationale vénézuélienne. Maintenant, le Conseil National Electoral doit confirmer qu’il a obtenu la majorité qualifiée, ce qui signifie qu’il dispose de plus des 2 tiers des 277 députés qui composent l’Assemblée.

 

  • Dans le cas où il aurait la majorité absolue, il aurait une large marge de

manœuvre pendant le quinquennat à venir. Dans le cas contraire, il serait obliger de faire des pactes avec certaines organisations d’opposition qui ont obtenu des sièges pour rendre viables ses projets législatifs. Les organisations chavistes organisées dans l’Alternative Populaire Révolutionnaire avec le Parti Communiste du Venezuela à leur tête pourrait devenir un facteur clef en termes de décisions. Ce qui est presque certain, c’est qu‘elles deviendront une voix du chavisme qui remettra en question les politiques du Gouvernement bolivarien destinées à affronter les défis présents, surtout dans le domaine économique.

 

  • En ce qui concerne la participation, les résultats n’ont pas surpris car dans les

mêmes circonstances, en 2005, la participation avait été de 25 %. Aujourd’hui, avec la participation d’une partie de l’opposition, elle a été de 31 %,  ce qui représente  6 % de plus. Dans une situation plus difficile à tout point de vue, mais surtout dans le domaine économique, qu’en  2005, une année où les conséquences de la mise en place des mesures coercitives unilatérales commençaient à peine à se faire sentir. Il faut également tenir compte du fait qu’une grande partie des 5 000 000 de Vénézuéliens qui résident à l’étranger sont des électeurs. Pour faire une juste estimation des résultats, il faut les retirer du corps électoral.

  • En termes de mobilisation, il est évident que la capacité de mobilisation, c’est le Parti Socialiste Uni du Venezuela, qui est la principale force du Grand Pôle Patriotique, qui l’a. Le Parti Communiste du Venezuela a moins participé que ce à quoi on s’attendait car ils devaient mobiliser le chavisme critique ou déçu.
  • L’opposition qui a participé aux élections a réussi à montrer à la partie récalcitrante de l’opposition qu’il existe un secteur de la population non négligeable qui considère qu’il faut participer aux élections même dans de mauvaises conditions pour pouvoir poursuivre le combat politique destiné à changer l’orientation du pays. C’est pourquoi on souligne la mobilisation de presque 1 200 000 d’électeurs (presque 23 % du total). Des partis traditionnels comme Action Démocratique, le COPEI et le parti d’extrême-droite Volonté Populaire font ainsi leur retour dna sle spectre politique vénézuélien, à présent avec la légitimité du vote.

 

  • Le secteur de l’opposition dirigé par Juan Guaidó mobilise ses adeptes à partir d’aujourd’hui pour qu’ils participent à une consultation sans caractère contraignant mais qui démarre avec un avantage, un seuil de participation bas à dépasser car ils se proposent maintenant de convoquer plus de personnes que celles qui sont allées voter pour pouvoir dire qu’ils sont majoritaires par rapport au chavisme et aux organisations d’opposition qui ont participé aux élections.

 

  • Le chancelier de l’Union Européenne a déclaré qu’ils attendaient les résultats définitifs bien que le bloc ait déjà pris une position de non reconnaissance des résultats. On s’attend à ce que le Gouvernement étasunien ainsi que l’Organisation des Etats Américains et les Gouvernements soumis à leur politique étrangère fassent la même chose dans le courant de la semaine.

 

  • Reste une question : que signifie cette victoire pour el chavisme qui a la tâche de maintenir la corrélation des forces en sa faveur et de répondre aux mesures coercitives unilatérales ? Nous aborderons ce sujet dans notre prochain article.

 

Brèves :

 

  • On a appris que 10 bateaux sous pavillon iranien arriveront dans les prochains jours avec de l’essence destinée au marché intérieur vénézuélien. On espère aussi que ces cargos pourront apporter du  pétrole à nos fournisseurs.
  • Ouverture de la frontière avec le Brésil après plus de 9 mois de fermeture. Les déplacements sur la frontière commencent avec de strictes mesures de biosécurité.
  • Cette semaine, l’ambassadeur désigné pour le Venezuela, Jame Story, a prêté serment à l’ambassade des Etats-Unis à  Bogotá où il aura son bureau à cause de la rupture des relations diplomatiques entre le Venezuela et les Etats-Unis. Cet événement a été qualifié de « ridicule » par le chancelier Arreaza.
  • L’envoyée spéciale de Juan Guaidó au Royaume Uni, Vanessa Newman, a démissionné cette semaine. Elle a déclaré, entre autres choses, que « l’avenir de l’autorité de Guaidó au sein de l’opposition n’est pas clair. » Rappelons qu’il existe un litige en Angleterre autour de l’or vénézuélien qui était sous la garde de la Banque d’Angleterre.

 

 

Si vous souhaitez commenter ce texte, demander qu’on approfondisse un sujet ou poser tout autre question en rapport avec ce texte, vous pouvez écrire à l’auteur : jesusalbertorondon@gmail.com

 

Traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

Jesús A. Rondón

URL de cet article:

http://bolivarinfos.over-blog.com/2020/12/venezuela-le-chavisme-recupere-l-assemblee-nationale.html