Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cuba : Pas étonnant...

27 Janvier 2021, 17:21pm

Publié par Bolivar Infos

Je n'ai pas été surpris de constater que plusieurs contre-révolutionnaires ou mercenaires, d'origine cubaine, ont applaudi à Miami la dernière mesure de l'administration Trump, qui a placé l'Île de la liberté et de la dignité sur sa liste des pays qui parrainent le terrorisme

 

Auteur: Elson Concepción Pérez | internet@granma.cu

20 janvier 2021 15:01:21

 

Je n'ai pas été surpris de constater que plusieurs contre-révolutionnaires ou mercenaires, d'origine cubaine, ont applaudi à Miami la dernière mesure de l'administration Trump, qui a placé l'Île de la liberté et de la dignité sur sa liste des pays qui parrainent le terrorisme.

 

Dans le sélect groupe des premiers à « se féliciter » de la disposition annoncée par Mike Pompeo, figure une dame connue pour son attachement à l'argent facile, Rosa Maria Paya, qui a accueilli avec satisfaction cette décision aussi absurde et injuste et a déclaré que les communications se poursuivront avec les membres du Congrès et avec le président élu Biden, « qui dispose maintenant d'un mécanisme de pression supplémentaire » pour soutenir les demandes de prétendus changements démocratiques à Cuba.

 

Ce sont les mêmes personnes qui, en plus d'avoir voté pour Trump lors de l'élection du 3 novembre, ont brandi des pancartes et scandé des slogans pro-Trump.

 

Ce sont ces mêmes individus dépourvus de toute moralité qui, aveuglés par leur haine de Cuba, vivent de l'argent fourni par Washington et qui, pour recevoir le chèque mensuel, n’hésitent pas à en appeler à un durcissement du blocus, voire à une in tervention militaire des États-Unis.

 

Ces gens, que ce soit à Miami, en Europe ou sur l'Île elle-même, sont des mercenaires et, en tant que tels, ils n'ont aucune idée de la signification du mot peuple, ils sont prêts à brader leur pays et ont perdu tout sens de la dignité et d'autres valeurs essentielles.

 

Ils ont voté pour Trump en échange de miettes. Mais Trump a perdu et à présent ils entendent faire pression sur le démocrate Biden pour qu'il ne revienne pas sur la mesure opportuniste annoncée récemment, mais connue depuis un certain temps.

 

Ce sont des personnages misérables qui ne servent que leurs ambitions personnelles.

 

Je pense qu'aucun d'entre eux ne peut parler de terrorisme, alors que le pays qui les a vus naître est victime depuis plus de six décennies d'actions terroristes organisées dans la nation voisine, qui les accueille pour maintenir « en vie » l'industrie lucrative de la contre-révolution.

 

Ils savent qu'à Cuba, de 1959 à nos jours, le mot d’ordre est solidarité. Il n'y a pas d'autre mot pour décrire la grandeur d’apporter la vie et la santé aux plus humbles de la planète.

 

Comment peut-on présenter au monde comme des mercenaires nos médecins, notre personnel infirmier, nos enseignants et autres professionnels qui, par centaines de milliers, ont apporté, non pas la guerre ou tout autre type d'agression, mais la santé et les lumières du savoir à plus de 160 pays ?

 

Alors que nos compatriotes ont sauvé des millions de vies, rendu la vue à des millions et appris à lire et à écrire à des millions de personnes, les mercenaires qui applaudissent les dispositions de gouvernements qu'ils servent moyennant une poignée de dollars se font automatiquement des complices du terrorisme pratiqué par ces dirigeants.

 

Peu importe la liste sur laquelle ils nous placeront, aussi abjecte et odieuse soit-elle. Rien ne pourra entamer la dignité d'un peuple qui se sait maître de ses décisions libres et souveraines.

 

Qu'ils interrogent nos enfants sur la signification du mot terrorisme et sur le mot solidarité. Ils sauront comment répondre car, c'est sûr, dans chaque famille cubaine, il y a quelqu'un dont un parent a été touché par les attaques terroristes venues du voisin du Nord, et ils sont nombreux, très nombreux, à avoir eu ou à avoir un père ou une mère, une sœur ou un frère, un oncle ou un grand-père qui cultive l'amour dans un monde dominé par l’égoïsme, un égoïsme propulsé comme bannière d’un système soucieux d’assurer sa « sécurité » grâce à l’achat de mercenaires et le soutient aux terroristes.

 

http://fr.granma.cu/cuba/2021-01-20/pas-etonnant