Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cuba : Un taux de mortalité infantile en baisse malgré la pandémie

17 Janvier 2021, 17:22pm

Publié par Bolivar Infos

Selon les informations préliminaires du Minsap, le résultat extraordinaire de ne pas avoir enregistré un seul décès infantile ou maternel dû à la pandémie s'est accompagné du taux de mortalité provoqué par des malformations congénitales le plus bas de l'histoire, avec 0,7 pour mille naissances vivantes

 

Auteur: Rédaction nationale | informacion@granmai.cu

12 janvier 2021 12:01:53

 

Cuba a resserré les rangs en matière de protection de ses enfants et a maintenu les indicateurs du premier monde, au terme de 2020, avec un taux de mortalité infantile de 4,9 pour 1 000 naissances vivantes, soit 36 décès de moins que l'année précédente. Ce résultat a été obtenu, alors que la COVID-19 a provoqué l'une des pires crises sanitaires au monde.

 

Selon les informations préliminaires du Minsap, le résultat extraordinaire de ne pas avoir enregistré un seul décès infantile ou maternel dû à la pandémie s'est accompagné du taux de mortalité provoqué par des malformations congénitales le plus bas de l'histoire, avec 0,7 pour mille naissances vivantes, et la réduction, de 6,6 à 6,2 pour mille naissances vivantes, du taux de mortalité des moins de cinq ans, par rapport à 2019.

 

Dans l'Île, 105 030 enfants sont nés – 4 686 de moins que l’année dernière – et dans 32 municipalités du pays (19,05 %), aucun décès n'a été enregistré.

 

Les provinces ayant les taux de mortalité infantile les plus bas pour 1 000 naissances vivantes sont Holguin (3,4), Sancti Spiritus (3,4), Mayabeque (3,5), Villa Clara (3,7) et Pinar del Rio (3,7).

 

L'année dernière, le taux de mortalité maternelle était de 40 pour 100 000 naissances vivantes, soit un décès de plus que l'année précédente (37,4).

 

Par ailleurs, le taux de mortalité préscolaire est passé de 3,5 à 2,8 pour 10 000 habitants de un et quatre ans, avec 37 décès en moins. Le taux de mortalité scolaire est également passé de 2,0 à 1,6 pour 10 000 habitants de 5 et 14 ans, avec 50 décès en moins dans cette tranche d'âge. La survie dans les services de Néonatologie du pays a augmenté : de 98,5% à 98,8%

 

Les principales causes de décès chez les enfants de moins de un an ont été principalement associées à une naissance prématurée et à un retard de croissance utérine, tandis que pour les autres âges pédiatriques, elles ont été liées à des tumeurs malignes, à des accidents et des anomalies congénitales.

 

Durant la crise de COVID-19, les protocoles sanitaires ont inclus, dès le début, la prise en charge, de manière différenciée, des femmes enceintes, des femmes en post-partum et des patients pédiatriques ; les services essentiels ont été garantis afin de préserver les acquis du programme d’attention mère-enfant.

 

http://fr.granma.cu/cuba/2021-01-12/cuba-a-enregistre-un-taux-de-mortalite-infantile-de-49-au-cours-dune-annee-marquee-par-la-covid-19