Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cuba : Prévenir les incidents tragiques résultant de la migration illégale

19 Mars 2021, 19:06pm

Publié par Bolivar Infos

Déclaration du ministère des Relations extérieures

 

Auteur: Granma | internet@granma.cu12 mars 2021 09:03:24

 

Le 2 mars 2021, une sortie du pays a eu lieu par la côte nord de la province de Villa Clara, organisée depuis les États-Unis, à l'aide d'une embarcation équipée de moteurs hors-bord, destinée au trafic d'êtres humains. Les participants, tous cubains, y compris des femmes et des enfants, ont été transportés par les trafiquants sur un îlot inhospitalier et inhabité, sur le banc de sel des Bahamas. Cet incident a été signalé en temps réel par les Troupes de garde-frontières cubaines au Service des garde-côtes des États-Unis.

 

Par la suite, sur ce même îlot, ils ont été recueillis par un deuxième hors-bord, également en provenance des États-Unis et portant des plaques d'immatriculation de la Floride, dans l'intention de les faire entrer sur le territoire des États-Unis.

 

Le 4 mars, à trois miles nautiques au large de Salt Cay, aux Bahamas, l’embarcation a chaviré et les passagers sont restés dans l’eau pendant plus de 14 heures. Les naufragés ont été secourus par un navire de la Force Royale de défense des Bahamas (12 personnes en vie et un cadavre). Selon les informations préliminaires des autorités bahamiennes, plusieurs personnes seraient portées disparues, dont des femmes et deux enfants.

 

Informées de ce grave incident, les unités des Troupes des gardes-frontières ont dépêché une embarcation, avec l'appui d'un avion de la Force aérienne révolutionnaire, pour effectuer les recherches. Elles ont repéré l'embarcation, immatriculée en Floride, qui avait dérivé vers les eaux territoriales cubaines.

 

Dès que les conditions hydrométéorologiques le permettront, les autorités cubaines poursuivront les recherches navales et aériennes avec des unités de surface et des avions sur la côte nord des provinces de Matanzas et Villa Clara, et avec le soutien d'institutions et d’embarcations privées.

 

Les autorités cubaines ont pu établir qu'un individu rendu à Cuba par le Service des garde-côtes des États-Unis le 6 mars en tant que prétendu migrant est l'un des passeurs impliqués dans cette opération de trafic d'êtres humains et se trouve actuellement en instance de jugement à Cuba. L’enquête se poursuit pour faire la lumière sur ce regrettable incident.

 

Comme notre peuple le sait, parmi les facteurs qui constituent des incitations à la migration irrégulière figurent la suspension du traitement et de l'octroi des visas d'immigrant et de non-immigrant au consulat des États-Unis à La Havane et le transfert de ces procédures vers des pays tiers, ainsi que le maintien de la Loi d'ajustement cubain de 1966.

 

De même, le non-respect de l’engagement de la part des États-Unis de garantir une migration légale de Cuba vers ce pays d'un minimum de 20 000 Cubains par an.

 

Le gouvernement cubain continuera de tout mettre en œuvre pour prévenir les migrations irrégulières, dangereuses et désordonnées, pour empêcher les départs à risque qui mettent en danger la vie humaine et pour lutter contre les actes de violence associés à ce phénomène et aux crimes qui y sont liés, tels que la traite des personnes et le trafic illégal de migrants.

 

Cuba exhorte à prendre toutes les mesures pour prévenir les conséquences tragiques de la migration irrégulière, ratifie son engagement envers la Déclaration conjointe signée entre Cuba et les États-Unis, le 12 janvier 2017, sur la migration, et réaffirme qu'elle respecte rigoureusement ses obligations en vertu de cet accord.

 

La Havane, le 11 mars 2021

 

http://fr.granma.cu/cuba/2021-03-12/cuba-exhorte-a-prevenir-des-incidents-tragiques-resultant-de-la-migration-irreguliere