Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Equateur : Lenín Moreno sera jugé pour les assassinats d'octobre 2019

19 Mars 2021, 19:12pm

Publié par Bolivar Infos

Par Cristina Llumiquinga

La commission pour la Vérité, la Justice et la Réparation créée par la Défense du Peuple pour éclaircir les faits survenus lors de la grève générale d'octobre 2019 a présenté son rapport sur ces terribles journées qu'ont vécues les Equatoriens.

 

« Ce rapport est d’abord destiné à ce que les victimes aient une voix et ensuite à ce qu'elles obtiennent justice et réparation. Nous nous sommes assez rapprochés de la vérité , puisse cela ne pas être seulement dans un beau rapport et rien de plus ! » a dit Sybel Martínez, présidente de la Commission.

 

Martínez a affirmé qu'ils ont reçu 519 plaintes concernant diverses sortes de violences survenues pendant les journées de mobilisation et que toutes sont des témoignages volontaires. Parmi celles-ci, on a identifié 123 cas d'atteinte à l'intégrité personnelle, 38 cas de privation de liberté, 6 exécutions extra-judiciaires, 22 attentats contre la vie, 3 cas de violences sexuelles et 20 cas de lésions oculaires dont 6 ont affecté la vision.

 

Le défenseur du Peuple Freddy Carrión Intriago s'est engagé à faire juger le Président Lenín Moreno, en tant que « principal responsable des violations des droits de l'homme dans les faits d'octobre 2019 » et il a affirmé que ce rapport est une « reconnaissance des victimes. »

 

Les victimes et leurs familles

 

Imelda Rivera, la mère de Marco Otto, l'une des personnes assassinées lors des protestations est intervenue lors de cet événement. Elle a affirmé être certaine qu'il y aura une réparation avec le Gouvernement entrant quel qu'il soit : « Avec n'importe quel président qui arrive, nous espérons qu'il y aura un châtiment dans ces affaires qui restent impunies, c'est ce que nous demandons. »

 

Santiago Aguilar Morán, directeur de Radio La Calle, a aussi été invité : « Les survivants d'octobre , ceux d'entre nous qui sont encore vivants, ne sommes pas un déchet d'un projet dont il vaut mieux ne pas parler, nous ne pouvons pas être les restes d'une génération dont les actes ne sont pas compréhensibles. Nous avons la tâche urgente de rappeler et d'honorer par notre lutte ceux qui sont morts de la main des oppresseurs, » a-t-il déclaré lors de son intervention.

 

Les défis du nouveau Gouvernement

 

Les représentants de la commission ont déclaré que le prochain Gouvernement devra engager des actions légales pour accorder réparation aux victimes et à leurs familles. La préfète de Pichincha, Paola Pabón, a été d'accord avec cela : « Le nouveau Gouvernement doit s'engager à accorder réparation aux victimes et aux familles des victimes d'octobre 2019. Il ne peut y avoir réconciliation nationale qu'ainsi et c'est ce que souhaite le défenseur du Peuple. »

 

La commission avait invité les 3 candidats les mieux placés aux élections 2021: Yaku Pérez, Guillermo Lasso y Andrés Arauz. Seul Arauz a accepté l'invitation.

 

Le candidat du Centre Démocratique a déclaré que si les résultats sont favorables à son mouvement, ils soutiendront « la société et les institutions de l'Etat en donnant de la visibilité au contenu de ce rapport, en renforçant la mémoire sociale et en créant des espaces publics et des médias. »

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

https://www.resumenlatinoamericano.org/2021/03/18/ecuador-lenin-moreno-sera-judicializado-por-los-asesinatos-de-octubre-de-2019/

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/2021/03/equateur-lenin-moreno-sera-juge-pour-les-assassinats-d-octobre-2019.html