Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Venezuela : Le Parlement demande la comparution de Guaidó

6 Mars 2021, 19:07pm

Publié par Bolivar Infos

L'Assemblée Nationale (Parlement à 1 chambre) du Venezuela ordonnera la comparution de l'ex-député d'opposition Juan Guaidó et d'autres personnes de son entourage politique dans le cadre d'une enquête sur un « réseau de corruption » présumé, a-t-on appris ce jeudi.

 

La liste comprend 37 personnes qui se sont intronisées elles-mêmes « représentants diplomatiques » de l'ex-président du Parlement à l'étranger pendant la période pendant laquelle il s'était autoproclamé « président par intérim » du Venezuela et de plusieurs avocats qui fait fonction de conseillers de Guaidó comme Enrique Sánchez Falcón et Jose Ignacio Hernández.

 

Cette information a été donnée par le président de la commission spéciale qui enquête sur les « dommages occasionnés à la nation » entre 2016-2021, José Brito, qui a demandé jeudi à la session plénière de l'Assemblée Nationale d'ordonner la comparution, à partir de la semaine prochaine, de Juan Guaidó et de 61 autres personnes liées à l'opposition.

 

Brito a aussi demandé au Parlement une prolongation spéciale de 45 jours de l'enquête sur le réseau de corruption présumé dirigé par Guaidó à cause des « innombrables dénonciations » qu'il a reçues.

 

Entre temps, l'Inspecteur de la République Elvis Amoroso a souligné que les faits commis par Guaidó et par les députés de la législature précédente de l'Assemblée Nationale ont amené le Pouvoir Moral à « ré-envisager la révision des lois qui sanctionnent les faits de corruption et les mafias. »

 

« Nous n'avons jamais eu dans notre histoire de faits de corruption comme ceux commis par Juan Guaidó et sa bande. Ils se sont enrichis sur le dos de la nation, » a souligné Amoroso pendant qu'il présentait au Parlement son rapport de gestion de l'année 2020.

 

Parmi les lois que l'inspecteur envisage de réformer « en urgence » se trouvent la loi contre la corruption, la loi orgnaique de l'Inspection Générale de la République et sur le système national de contrôle fiscal, la loi contre la délinquance organisée, le code organique de procédure pénale et la loi sur le statut de fonctionnaire public. 

 

Selon Amoroso, « nous devons faire évoluer nos textes de lois, nous ne pouvons pas rester seulement sur la sanction pénale, nous devons chercher un moyen pour que les fonctionnaires corrompus, s'ils sont pris, puissent dédommager le pays pour les dommages qu'ils ont occasionnés à son patrimoine » et cette année, on a déjà demandé 216 actions destinées à «  continuer à démanteler le réseau de corruption organisé par les ex-députés de l'opposition vénézuélienne » dans le pays et à l'étranger.

 

Guaidó est accusé d'avoir participé au détournement de CiTGO, la filiale de Petróleos de Venezuela (PDVSA) aux Etats-Unis, de l'entreprise MONÓMEROS, qui a son siège en Colombie, de l'argent de l'Etat déposé dans des banques à l'étranger et de l'aide humanitaire envoyée au pays, entre autres choses. 

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

https://www.telesurtv.net/news/asamblea-nacional-venezuela-investigacion-guaido-20210305-0009.html

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/2021/03/venezuela-le-parlement-demande-la-comparution-de-guaido.html