Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Argentine : Barrer la route au coup d'Etat doux

26 Avril 2021, 17:55pm

Publié par Bolivar Infos

Selon l'analyste politique Jorge Kreyness, en Argentine, « pendant la pandémie de COVID-19, on met en pratique un plan de « coup d'Etat doux » contre le Gouvernment constitutionnel. »

 

Parmi les actes qui pourraient être interprétés comme faisant partie d'un coup d'Etat doux, se trouve la désobéissance du gouvernement de Buenos Aires.

 

Les visiteurs étasuniens qui se sont rendus dans le pays, Craig Feller, Juan Sebastián González madame Chung s'en sont allés. Le Dr. Gene Sharp, directeur de l'Institut Albert Einstein, est mort en janvier 2018 mais les mesures de al guerre de cinquième génération et ses 198 méthodes d'action « non violente » destinées à affronter les Gouvernements qui ne répondent pas aux ordres de Washington sont toujours en vigueur et en cours d'application en Argentine.

 

Pendant ce douloureux moment de pandémie, on met en pratique sous nos yeux un plan de « coup d'Etat doux » contre le Gouvernment constitutionnel et contre le peuple argentin pour rétablir un néolibéralisme pur et dur. 

 

Les manifestations publiques et l'écho que donnent les médias aux déclarations contre la quarantaine et contre les vaccins à quoi s'ajoute la très grave position prise par le gouvernement de la Ville de Buenos Aires et de plusieurs gouvernement qui cherchent à rouvrir les écoles de force ne sont rien d'autre. 

 

Ainsi, ils ne prennent pas seulement le risque de faire augmenter la contagion, le nombre de morts et l’effondrement du système de santé, ils mettent en œuvre une dangereuse tactique de conflit de pouvoirs juridictionnels en tentant en même temps de surestimer l'autonomie de la capitale et de ne pas reconnaître un DNU qui a force de loi et a été pris par le Gouvernement national.

 

Nous dénonçons sans ambages le fait que le pouvoir économique, médiatique et judiciaire réel et son instrument politique, Ensemble pour le Changement, cherchent à provoquer le chaos sanitaire, le chaos dans l'éducation et dans les institutions. Ce n'est pas seulement une stratégie électorale, comme beaucoup l'ont dit, c'est aussi un plan de déstabilisation, de destitution et de coup d'Etat.

 

C'est ce qu'un journaliste de ce secteur a appelé « formater la démocratie » avec une proposition de vote qualifié, une espèce d'aristocratie d'électeurs destinée à rejeter la partie de la société qui a le moins de ressources. Le plan officiel destiné à réduire la circulation du virus et à vacciner massivement peut être amélioré mais à la base, il est correct. Par conséquent, la fermeture temporaire des écoles est nécessaire.

 

Mais pour la droite et pour Washington, ce plan tend à stabiliser la pays et à renforcer le Gouvernement du Front de Tous qui, même dans sa complexe hétérogénéité et ses hégémonies discutables, achète des vaccins chinois et russes et quitte le Groupe de Lima, une chose qui fait dresser les cheveux sur la tête du sensible establishment yankee.

 

Et le comble, c'est qu'il prolonge l'interdiction des licenciements - une chose qu'a refusée en son temps le Groupe Techint – et continue à subventionner des plans sociaux dans un pays où la pauvreté atteint des niveaux inouïs. Est-ce à ces millions de pauvres qu'on vut ôter, en plus, le droit de vote ? 

 

Ressortir maintenant un discours de défense des enfants alors qu'ils ont laissé un grand nombre d'entre eux en situation de pauvreté et d'indigence pendant qu'ils gouvernaient et promouvoir avec rage la présence des élèves dans un système éducatif qu'ils ont dégradé quand isl étaient au pouvoir ne peut se comprendre que dans le cadre d'un plan de déstabilisation et du plan de coup d'Etat dont nous parlons.

 

Nous savons suffisamment résister et affronter des Gouvernements. Parfois, nous avons dû apprendre à résister plus aux oppositions quand c'est le bloc de pouvoir des monopoles et de la réaction qui est à leur tête. 

 

C'est pourquoi la grève des enseignants de la Ville Autonome de Buenos Aires a une grande importance politique et fait bouger les travailleurs dans un lieu important de l'affrontement. Le Gouvernement a cherché un consensus avec la droite mais on lui a répondu de la pire façon. Cela doit être vu comme un signe clair que les groupes dominants ne peuvent accepter même les réformes sociales tièdes. Ce signe indique aussi que si la maison rtose ne l'affronte pas, la droite est prête à renverser le Gouvernement.

 

Avec cet horizon en vue, le Gouvernement national devrait soutenir et renforcer les politiques sanitaires en regardant vers la société, certain que le peuple va les soutenir.

 

La joie de millions de personnes vaccinées est une preuve que les tenants de la terre plate peuvent être vaincus mêm s'ils sont encore dangereux car ils ont beaucoup de pouvoir.

 

Les mesures nécessaires à l'économie blessée pour favoriser les travailleurs et les PME doivent être prises. Dans ce secteur, une politique plus ferme de contrôle des prix est indispensable si nous tenons compte du fait que l'inflation est le produit de la bataille de la distribution et détruit tout effort de l'Etat destiné à élargir le marché intérieur en concentrant la richesse entre les mains de ceux qui font les prix.

 

Et tant que dureront la pandémie et ses conséquences, nous devrons faire partie du grand mouvement mondial qui condamnent les dettes des pays pauvres et à développement moyen envers le Fonds Monétaire International et la banque Mondiale.

 

D'autre par, un geste offensif qui provoquerait un grand soutien parmi le peuple pourrait être l'annulation du décret 949/20 pour avancer dans la récupération des millions d'impôts concernant la navigation sur l'axe Paraguay – Paraná et les ports situés sur ses rives pour rendre ces ressources qui vont aujourd'hui aux transnationales, à l'économie du pays.

 

Ces soutiens au Gouvernement ne viendront pas spontanément ni comme conséquence de sa gestion. Sur les lieux de travail, dans les quartiers, les villes et les villages de chaque province, nous pouvons orgnaiser des comités de crise destinés à trouver des solutions venant du peuple au niveau local ou national. Mettre en mouvement et mettre en valeur l'unité et l’organisation du peuple et la con jonction des forces et des efforts qui ont adonné la victoire au Front de Tous, c'est la tâche la plus importante à cette heure.

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

https://www.telesurtv.net/telesuragenda/cerrar-paso-golpe-blando-20210425-0016.html

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/2021/04/argentine-barrer-la-route-au-coup-d-etat-doux.html