Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bolivie : Des journalistes payés pour discréditer Evo

28 Avril 2021, 17:25pm

Publié par Bolivar Infos

Le Gouvernement de fait de Jeanine Áñez a engagé, avec les ressources de l'Etat bolivien, des journalistes pour discréditer l'ex-président Evo Morales et renforcer la thèse qu'il n'y a pas eu de coup d'Etat dans le pays mais une succession constitutionnelle.

 

Fin mars début avril, des médias boliviens ont rendu publics les contrats qui indiquent le paiement à Nancy Vacaflor González, Humberto Vacaflor Ganam et Carlos Valverde Bravo en échange d'articles favorables au régime de fait.

 

Vacaflor González, qui est la rédactrice en chef du média digital Agence de Presse Fides, a reçu 30 000 boliviens (4 532 $) pour « conseil en organisation journalistique de l'unité de projets spéciaux. »

 

En plus de ce contrat, une lettre envoyée par la journaliste au ministre de l'Intérieur de l'époque, Yerko Núñez, au moment de la remise de ce travail qui a été réalisé en un temps record et utilisé pour discréditer le Gouvernement d' Evo Morales a été rendue publique.

 

On a aussi appris que Humberto Vacaflor Ganam avait touché 82 000 boliviens (11 900 $) pour des articles d'opinion en faveur d'Áñez dans le journal d'Etat « Bolivia. » On a aussi appris qu'à partir de septembre 2020, il avait touché un autre salaire en tant qu'analyste politique pour la chaîne d'Etat Bolivia TV, quelque chose d'incompatible avec les lois du pays.

 

Selon le décret suprême DS 0014 du statut de la fonction publique, les serviteurs de l'Etat ne peuvent exercer plus d'une activité rémunérée dans l'administration publique en général. Le non respect de cette condition « génère une responsabilité administrative, civile et pénale, » précise le texte.

 

Pour sa part, le présentateur Carlos Valverde Bravo a signe un contrat avec l'Etat pour la somme de 75 275 boliviens (10 920 $) pour écrire des articles en faveur d'Áñez entre décembre 2019 et décembre 2020.

 

Aucun des 3 journalistes n'a nié les faits publiés dans les médias qui ont mis en évidence que le Gouvernement de fait n'avait pas abandonné l'idée de transformer en vérité la thèse de la fraude électorale en 2019 qui a provoqué le renversement de l' ex-président Evo Morales.

 

Traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

https://www.telesurtv.net/news/bolivia-gobierno-facto-pago-periodistas-desprestigiar-evo-morales-20210427-0020.html

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/2021/04/bolivie-des-journalistes-payes-pour-discrediter-evo.html