Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nicaragua : Discours du chancelier Denis Moncada au Conseil des Droits de l'Homme

23 Juin 2021, 17:18pm

Publié par Bolivar Infos

Le Gouvernement de Réconciliation et d'Unité Nationale représente dans ce Conseil le peuple nicaraguayen noble, courageux et travailleur, le front haut et fier d'être le protagoniste d'une histoire de lutte pour notre souveraineté nationale et pour notre indépendance, plus encore en cette année du bicentenaire.

 

Nous avons le droit de vivre tranquilles. Nous avons droit au respect. Nous avons droit à la paix que nous avons construite avec tant de détermination pendant des siècles d'agressions, d'ingérence, d'intervention des Etats-Unis d'Amérique du Nord et des puissances européennes complices qui ont cherché à maintenir leur domination impérialiste et coloniale sur notre Nicaragua béni libre et souverain.

 

Nous nous présentons devant ce Conseil pour affirmer la force, la gloire et la raison historique du peuple nicaraguayen qui s'est élevé et s'élève toujours avec l'âme des victoires face aux agresseurs de toujours. Nous avons l'honneur de défendre notre Patrie et de défendre les intérêts et les droits d'un peuple qui fait route dans des valeurs et des cultures qui lui sont propres, un peuple reconnu à travers les années, comme l'inspiration et l'exemple des peuples en lutte.

 

Ces derniers jours, nous avons vécu et affronté courageusement la même position interventionniste que nous avons connue et combattue depuis William Walker, le flibustier nord-américain suprématiste et esclavagiste autoproclamé président du Nicaragua. Et depuis lors, et encore après, quand entre les guerres, les interventions et les occupations militaires des Etats-Unis, ils ont assassiné nos généraux patriotes, les pères de notre dignité nationale Benjamín Zeledón et Augusto Sandino, ou quand les présidents nord-américains successifs et bellicistes se sont déclarés « contre » sans aucune pudeur et dans la honte la plus crue.

 

Le Nicaragua a affronté la lâcheté indécente des Etats-Unis et de l'Europe qui se sont servis de tous les vices de leur propre décadence pour essayer de démanteler et de démonter l'honneur national et l'esprit du Sandinisme. Et que l'immorale et évidente avarice impériale, coloniale, nord-américaine et européenne et néocoloniale, avec ses prétendus destins manifestes, a toujours poursuivi et poursuit toujours notre position géographique stratégique et privilégiée.

 

Nous les avons affrontés avec courage, noblesse, simplicité, bon cœur et la courageuse expérience de coexistence ouverte au dialogue et pacifique d'une culture de réconciliation et de concorde qui, malgré tant de perversion belliqueuses, reste et augmente entre le peuple et l'Etat nicaraguayen.

 

Madame la Présidente,

 

Chers délégués,

 

Nous nous présentons devant ce Conseil pour défendre la justice et la paix. Le droit du Nicaragua à vivre sans ingérence étrangère. Le droit à mettre en œuvre notre destin de peuple héroïque qui ne se soumet pas à ce que les puissances étrangères imposent.

 

Nous sommes venus devant ce Conseil dire « ça suffit, de reproduire dans les organismes qui doivent soi-disant servir à défendre les Droits de l'Homme le discours impérial et intervnetionniste de ceux qui prétendent nous dicter nos lois, nos décisions, nos manières et notre modèle de vie en annulant notre souveraineté et en prétendant nous imposer des manières éloignées de notre culture et de notre idiosyncrasie avec leur désir arrogant et déplacé de dominer un pays, un peuple qui ne doit à l'impérialisme et aux colonialismes sous toutes leurs formes que souffrance et douleur. »

 

Madame la Présidente,

 

Chers délégués,

 

Nous sommes venus devant ce Conseil dénoncer les Etats-Unis et les puissances européennes qui sont leurs complices et dénoncer leur politique immorale et indécente de mesures agressives, arbitraires, illégales, coercitives et unilatérales qui violent les instruments du Droit International.

 

Nous sommes venus dénoncer et nous continuerons de le faire, l'Europe coloniale et les Etats-Unis « envahisseurs de Notre Amérique »... comme les a appelés l'immortel et universel Nicaraguayen Rubén Darío... et nous les dénonçons ici aujourd'hui en tant qu'envahisseurs, conquérants et attaquants du Droit, des patrimoines et de la souveraineté des peuples.

 

Nous sommes venus devant ce Conseil exiger justice pour le Nicaragua, justice pour les familles nicaraguayennes. Justicepour un peuple de foi, de valeurs, d'idéaux qui ne se rendent pas, de communautés qui, comme disait notre Général Sandino, « ne se vendent et ne se rendent jamais. »

 

Au Nicaragua béni, souverain et toujours libre, il y a des lois. Et ces lois doivent être respectées. Ce sont des lois similaires ou identiques à celles de tout pays du monde mais eux, les impérialistes, ils les ont let les appliquent alors qu'ils ne nous reconnaissent pas, à nous, le droit d'appliquer les nôtres qui sont similaires, de défense et de loyauté envers la Patrie.

 

Ils nous dénoncent parce que les personnes qui répondent devant la justice nicaraguayenne sont leurs salariés tristes et ratés, malheureusement les traîtres de toujours, qui ont commis des délits contre la souveraineté, l'indépendance, a sécurité et la paix dans notre Nicaragua.

 

Toute autre chose qui se dirait devant ce Conseil fait partie de la même stratégié de diffamation, de communication malveillante et serait destiné à humilier, dominer un pays et un peuple qui ne doivent rien et n'ont peur de rien.

 

Nous sommes venus dénoncer, nous le répétons, les impérialistes nord-américains et européens, leurs politiques et leurs actes d'ingérence qui violent le Droit International et la Charte des Nations Unies.

 

Sachez, frères et sœurs du monde, qu'au Nicaragua, il y a un peuple travailleur, digne, affectueux, solidaire, fraternel, qui s'identifie avec les meilleures causes, les causes de la justice, de la vie véritable, de la liberté, du droit au travail, à la sécurité et à la paix, à la santé, à l'éducation, à la prospérité... Voici les buts et les réalisations de notre Nicaragua.

 

Nous avançons malgré les impérialistes de la terre et toutes leurs complicités criminelles parce que nous sommes dignes et vaillants et parce que nous ne sommes la colonie de personne ! Et nous allons dans la joie vers l'accomplissement des objectifs fixés par les Nations Unies pour la bonne vie, juste, harmonieuse, soutenable et avec le droit au développement pour tous.

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

https://www.el19digital.com/articulos/ver/titulo:117453-discurso-de-nicaragua-ante-el-consejo-de-derechos-humanos-pronunciado-por-el-canciller-denis-moncada

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/2021/06/nicaragua-discours-du-chancelier-denis-moncada-au-conseil-des-droits-de-l-homme.html