Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pérou : La victoire ou la prison

12 Juin 2021, 17:01pm

Publié par Bolivar Infos

Le journaliste César Hildebrandt a déclaré que Keiko Fujimori et tous les proches du fujimorisme livrent leur dernière bataille pour gagner les élections présidentielles et ainsi éviter les accusations dont ils sont l'objet et éventuellement la prison. Et il ajoute que la dirigeante de Force Populaire est une « expression carcérale du trumpisme national. »

 

« La pègre fujimoriste joue sa vie : ou elle gagne les élections qu'elle a déjà perdues ou sa dirigeants, une partie de sa famille et leurs pareils vont en prison. Pour eux, c'est clair : la prison ou la victoire. C'est pourquoi la chef de l’organisation criminelle a décidé de livrer la bataille finale de sa vie, » a déclaré Hildebrandt.

 

Et il affirme qu'avec « l'argent de la droite, » la dirigeante Force Populaire a engagé des dizaines d'avocats « qui montent une machinerie dont le but est seulement d'effacer de la carte 800 bureaux du sud des Andes où Castillo a obtenu une victoire écrasante. »

 

Il souligne que cette décision suppose de « perpétrer un coup d'Etat » en ne reconnaissant pas les résultats de ces élections. C'est pour cette même raison que son père Alberto Fujimori, a fait un coup d'Etat le 5 avril 1992.

 

« La fille tente d'en faire un autre en ce mois de juin 2021. 29 ans plus tard, le père et la fille unissent leurs histoires, leurs désirs et leur boue. Mais la comparaison est en faveur du « patriarche. » Son attaque contre la Constitution avait obtenu e soutien du peuple et n'était nourrie de la situation économique et politique provoquée par la crise de l'alanisme et la folie meurtrière du Sentier. »

 

César Hildebrandt compare Keiko Fujimori à Donald Trump et dit qu'elle est une « expression carcérale du trumpisme national » car l'ex-président des Etats-Unis a lui aussi eu recours aux avocats après avoir été renversé aux dernières élections.

 

L'étape suivante serait de ne pas reconnaître le Gouvernement de Castillo

 

Le journaliste dit que l'épate suivante, pour la représentante de Force Populaire serait de ne pas reconnaître le Gouvernement de Castillo et de faire obstruction à son travail de président grâce aux alliances qu'elle a réalisées avec d'autres partis au Congrès de la République.

 

« En alliance avec les groupes qui pourraient en être proches, madame Fujimori voudra se défaire de Castillo le plus vite possible. Le Pérou répètera-t-il ce qui s'est passé avec un Kuczynski dévoré par un congrès hostile ? Action Populaire ou APP se prêteront-ils à son jeu ? »

 

« Cela dépend aussi de Castillo. Si le président élu selon les chiffres de l'ONPE modère son programme et obtient un consensus élémentaire au Congrès, il sera plus difficile de dynamiter son régime. Si Castillo revient sous l'influence de Vladimir Cerrón, les choses seront plus faciles pour le coup d'Etat parlementaire. Ce qui vient, d'où qu'on le rarge, c'est la tempête parfaite. »

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

https://www.resumenlatinoamericano.org/2021/06/11/peru-hildebrandt-sobre-keiko-fujimori-para-ellos-esta-claro-la-carcel-o-el-triunfo/

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/2021/06/perou-la-victoire-ou-la-prison.html