Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cuba : Les rues de Cuba, un musée roulant de voitures soviétiques

17 Août 2021, 17:29pm

Publié par Bolivar Infos

Par Danay Galletti Hernandez

 

La Havane (Prensa Latina) Outre les célèbres "voitures américaines" fabriquées avant 1959, celles produites dans l'ancienne Union soviétique sont devenues un patrimoine, un héritage et un moyen de transport irremplaçables.

 

L'ajout de l'île au défunt Conseil d'assistance économique mutuelle (CAME) en 1972 et, par conséquent, les relations et les accords entretenus entre les États du camp socialiste ont conduit à l'arrivée dans la nation caribéenne de véhicules de marques telles que Lada, Moskvich, Volga, Niva et Zil.

 

Toutefois, dans les années 1990, la fourniture de voitures et de composants et l'accès à la technologie et aux pièces de rechange à bas prix ont cessé, de sorte que les Cubains ont dû innover pour continuer à faire fonctionner leurs voitures russes.

 

« Nous disons toujours que tant qu'il y avait une bonne pince et un morceau de fil dans le porte-bagages, tout problème était résolu », a déclaré à Prensa Latina, dans une interview exclusive, l'ingénieur Geovany Garayburu, propiétaire d'une voiture Moskvich depuis 34 ans.

 

Il y a deux décennies, l'assouplissement des politiques migratoires et la décision de la Russie de lever l'obligation de visa pour les Cubains ont permis de créer un canal pour le commerce privé de pièces et de pièces détachées, ainsi que l'ouverture de magasins d'État et la promotion de la loi sur les modifications et adaptations mécaniques.

 

Moskvich : passion, coopération et nostalgie

 

"Dans les années 1980, ce modèle était attribué aux travailleurs les plus remarquables du pays. C'est ainsi qu'il est entré dans notre famille le 6 octobre 1987. J'ai encore en mémoire la joie de la nouvelle, l'odeur de la nouvelle voiture et la curiosité de connaître chaque détail", a avoué Garayburu.

 

C'est le véhicule où il a appris à conduire, où il a passé ses examens de permis et dont il connaît parfaitement la mécanique et l'électricité. Il a également souligné qu'elle l'a accompagné dans les moments les plus importants de sa vie : son adolescence, trois mariages et quatre enfants.

 

C'est précisément cette passion qui l'a conduit à créer le groupe " Moskvich en Cuba " sur Facebook en 2016, dont l'idée initiale était de réunir les amoureux de ce modèle de voiture, qu'ils en soient propriétaires ou non ; de créer un site pour compiler des informations sur le sujet, à partir de l'expérience accumulée par les mécaniciens, les électriciens et les propriétaires.

 

Aujourd'hui, ils comptent 53 000 membres dans plus de 90 pays et quelque 126 articles quotidiens. Depuis cinq ans, les membres ont formé un réseau de soutien et de coopération, certains messages constituant des appels d'urgence et d'autres des appels au secours.

 

Lada : plus qu'un club, une famille

 

Selon Carlos Rodríguez Herrera, président du Lada Club, il n'existait pas à La Havane de projet réunissant exclusivement les amoureux de cette marque, et c'est ainsi qu'avec un groupe d'amis, il a décidé de fonder cette association le 30 octobre 2020.

 

« C'est une voiture familiale très populaire, et aujourd'hui nous sommes une famille de 150 membres. Si la voiture de quelqu'un tombe en panne, plusieurs d'entre nous viennent l'aider sans intérêt ni rémunération. Nous avons un engagement social et nous avons prévu plusieurs activités qui ont un impact sur la communauté », a-t-il expliqué.

 

La première unité du cabriolet Zil, le modèle 111, basé sur la Cadillac Fleetwood, a été un cadeau de l'ancien dirigeant de l'URSS Nikita Khrouchtchev au leader historique de la révolution cubaine, Fidel Castro.

 

https://frances.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&view=article&id=886948:les-rues-de-cuba-un-musee-roulant-de-voitures-sovietiques&opcion=pl-ver-noticia&catid=69&Itemid=101