Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pérou : Discours du chancelier Héctor Béjar 

3 Août 2021, 17:32pm

Publié par Bolivar Infos

Monsieur le ministre sortant des affaires Etrangères,

(...)

Mesdames et messieurs,

 

La chancellerie péruvienne est née avec la Nation. Cette maison bicentenaire a été l'école et le centre des idées qui a orienté l'insertion du Pérou dans le monde il y a déjà plus de 200 ans. Il existe une histoire et une tradition qui font de la chancellerie péruvienne une référence en ce qui concerne la construction du pays, le renforcement de la Patrie.

 

La politique étrangère a toujours été liée à la construction et au renforcement de l'identité nationale. Il en fut ainsi à l'aube de l'indépendance quand le Pérou a dû lutter pour la reconnaissance du nouvel Etat lors des processus de défense de la souveraineté liés à la délimitation du territoire national. Cette même inspiration nationale exige à présent que la diplomatie péruvienne pense la mondialisation à partir du Pérou.

 

La patrie doit se réaliser dans la mondialisation. Dans la construction de sa propre histoire. Le gouvernement de changement du président Castillo exercera une diplomatie inspirée par la Patrie. Du Pérou profond au Pérou de tous. Comme l'a dit César Vallejo à Telúrica et Magnética: « Montagne de mon Pérou , Pérou du monde, et Pérou au pied du globle, j'adhère à toi !

 

A partir de cette détermination natioanle, la diplomatie péruvienne, en recueillant les tendances et les réalisations les plus importantes de son histoire, sera une diplomatie nationale, autonome, démocratique, sociale et décentralisée. Nationale, parce qu'elle s'inspirera de l'histoire et de la réalité du pays. De la pluralité culturelle et ethnique du Pérou. Parce qu'elle ne sera orientée qu'en faveur des intérêts nationaux. Autonome parce que les décisions seront prises en fonction de « nos »  intérêts, ce qui est l'expression collective de la Nation et non des intérêts d'autres.

 

L'autonomie et l'indépendance seront un principe essentiel de la nouvelle diplomatie péruvienne. Démocratie parce que la démocratie et l'Etat de Droit en tant que système politique et organisation de la société garantissent les 4 droits de l'homme du peuple péruvien et la volonté collective de réaliser son propre destin. Une société démocratique suppose l'inclusion sociale, l'élimination du racisme, la protection des minorités, des populations indigènes et de tous les secteurs vulnérables de la société et leur accès au pouvoir signifie aussi encourager la démocratisation de la gouvernance régionale et mondiale.

 

Sociale parce qu'elle sera l'expression extérieure de la politique sociale intérieure. Elle défendra et protègera les droits et les aspirations de tous les Péruviens mais tout particulièrement ceux des classes moyennes, des agriculteurs, des paysans, des entrepreneurs, des travailleurs, des employés de l'Etat, des populations indigènes et vulnérables, des femmes et des jeunes.

 

On donnera la priorité à la diplomatie sociale dans les relations bilatérales et multilatérales. Les dimensions internationales de la santé, le travail digne, la sécurité sociale, la lutte contre la pauvreté, le logement digne et les droits des communautés péruviennes à l'étranger seront les lignes essentielles de l'action de l'Etat à l'étranger.

 

Décentralisée parce qu'elle cherchera à être une diplomatie inclusive et participative qui implique dans son élaboration et dans sa mise en œuvre les gouvernements régionaux,la société civile, les entreprises et les entrepreneurs. Et parce qu'elle s'intègrera activement aux décisions de la politique étrangère des gouvernements régionaux et locaux dans les domaines qui les concernent directement : les relations avec les pays voisins, la préservation et la mise en valeur du patrimoine culturel grâce au tourisme soutenable, à l'intégration et à la coopération frontalière et à la promotion des investissements et des exportations sur les marchés des régions et des provinces.

 

Dans le cadre de ces orientations, la diplomatie péruvienne aura un ordre ud jour de liberté, de globalité planétaire, d'humanisme et de justice. Une diplomatie de paix, d'amitié sincère, de coopération et de compréhension envers tous les pays du monde et en particulier envers nos voisins et nos principaux partenaires commerciaux, économiques et nos associés dans la défense nationale sans distinction idéologique. Une diplomatie basée sur les principes de respect mutuel,sur la primauté du droit international, du bénéfice réciproque, de l'association pour la paix et le développement soutenable.

 

La première priorité sera d'avancer de façon soutenable et cohérente dans la lutte contre la pandémie de COVID 19, d'immuniser la population, de réactiver l'économie, de croître dans l'équité sociale et d'enrayer la régression que le Pérou a subie dans sa lutte contre la pauvreté et l'extrême pauvreté. La chancellerie assumera ses responsabilités de façon responsable, dans la transparence, dans l'échange et efficacement pour coordonner avec les secteurs de l'Etat concernés l’acquisition massive de vaccins. En même temps, déjà dans la plénitude de ses compétences, elle agira plus rapidement et de façon plus dynamique pour que les 11 000 000 de vaccins achetés dans le cadre du programme COVAX qui n'on t pas encore été livrés arrivent au pays le plus rapidement possible. Nous adopterons cette initiative avec tous les pays frontaliers pour établir des accords et des stratégies communes pour lutter de front contre la pandémie.

 

L'Amérique du Sud et l' Amérique Latine ont une dette envers leurs peuples et doivent coordonner une action commune et responsable pour lutter contra le COVID 19 dans la région. Nos pays ont l'obligation éthique de coopérer dans cette lutte. Indépendamment des orientations politiques de leurs Gouvernements. Il s'agit d'intérêts communs qui doivent orienter les stratégies diplomatiques partagées. Nous adopterons cette attitude envers les Gouvernements régionaux et locaux.

 

Sur leplan mondial, nous agirons pour que la communauté internationale renforce ses actions conjointes pour augmenter la capacité de production et l'accès aux vaccins. Avec efficacité, sécurité et solidarité. Le Pérou travaillera activement et de façon dynamique pour que tous les pays aient un accès inclusif, équitable et non discriminatoire à tous les diagnostics, à toutes les thérapies, à tous les médicaments et à tous les vaccins. Comme aux technologies et aux produits sanitaires, y compris aux composantes et aux précurseurs nécessaires pour combattre le COVID 19 en tant qsue priorité mondaile. Et y compris leur juste distribution.

 

Renforcer la coopération scientifique internationale est indispensable pour combattre la pandémie. Nous soutenons pleinement les initiatives qui sont développées dans ce but. En particulier celles concernant l'Accélérateur de l'Accès aux Outils contre le COVID-19, l’accès Communautaire aux Technologies contre le COVID-19 et celles destinées à faire du vaccin un bien public mondial. Nous rejoignons les pays comme les Etats-Unis de l'Inde et d'Afrique du Sud qui ont demandé l'annulation temporaire des brevets sur les vaccins pour qu'ils puissent être produits dans d'autres pays et qu'on puisse gagner la bataille contre la pandémie. Nous sommes dans une situation d'urgence exceptionnelle et face à ce danger qui a déjà fait des millions de morts dans le monde, nous avons besoin aussi de mesures exceptionnelles.

 

Nous affrontons un monde instable dans lequel le conflit et les tensions ont tendance à prévaloir sur la dialogue, la négociation et le règlement pacifique des différends. Dans lequel les politiques d’utilisation de la force et de la menace de l'utilisation de la force continuent à porter atteinte à la paix et à la sécurité internationales. Il faut que tous les pays travaillent à la construction d'un monde plus stable et prévisible, juste et harmonieux, basé sur le respect universel de la Charte des Nations Unies et la primauté du droit international. Nous affirmons la nécessité d'une gouvernance internationale basée sur des règles. Nous considérons le monde continental, national et régional comme un ensemble de cultures reliées entre elles qui doivent être égales en droits. C'est l'essence d'une vision démocratique de la politique internationale. Nous encourageons le dialogue des civilisations.

 

La diplomatie multilatérale du Pérou sera guidée par la recherche de la paix, le dialogue interculturel, la défense du principe de résolution pacifique des différends, le respect du principe de non intervention, la coopération pour un développement soutenable, la défense de la santé de la planète et la justice internationale. Nous travaillerons à l'intégration de l'Amérique Latine et des Caraïbes. L'Amérique Latine est et sera la priorité géographique et sociologique de notre politique étrangère. C'est notre environnement immédiat, territorial, historique, économique, social et culturel. C'est le lieu de notre propre histoire.

 

Nous renforcerons l'intégration et la coopération latino-américaine sans distinctions idéologiques. Nous revaloriserons la Communauté Andine en tant qu'espace, économique, commercial, social, culturel, et d'intégration physique. Nous exporterons vers la Communauté Andine une somme équivalente à celle que nos exportons vers l'Alliance du Pacifique, un autre lieu d'intégration vital pour la région,mais c'est le principal marché régional pour nos exportations de produits manufacturiers.

 

Nous devons moderniser la Communauté sous un nouveau modèle d'intégration multidimensionnelle en laissant de côté les objectifs déjà atteints comme le marché unique, les droits de douane extérieurs communs ou le programme industriel. Les axes de ce nouveau modèle d'intégration andine doivent être constitués par une zone de libre commerce, l'intégration physique et des communications, la connexion électrique, énergétique et digitale qui, avec une dimension sociale renforcée dans les domaines de la santé, de l'éducation, du logement, du travail et de la culture, semblent être les axes de ce nouveau modèle d'intégration andine. L’indépendance de l'Amérique Latine fut l'épopée de l'unité politique de al région. La création de nouveaux Etats a amené la citoyenneté latino-américaine qui s'est perdue ensuite avec le renforcement des identités nationales. Mais l'espoir et la volonté d'unité ont continué à s'ouvrir des espaces au XIXème siècle et le Pérou a pris les initiatives les plus importantes pour créer une organisation latino-américaine en organisant les congrès américains de 1826, 1847 et 1864. Il l'a fait aussi en s'opposant vigoureusement aux interventions étrangères à Saint Domingue et au Mexique.

 

Dans cette tradition historique, en 2005, le Pérou a achevé ce processus en prenant l'initiative de créer à Cusco la Communauté Sud-américaine des Nations qui deviendra plus tard l'UNASUR. Ça a été la fin du rêve de Bolívar, de Gregorio Paz Soldán et de Toribio Pacheco. Dn cette année du bicentenaire, nous serons en accord avec cette tradition historique de la diplomatie péruvienne et nous nous retirerons du Congrès la demande du Pérou de dénoncer le traité fondateur de l'UNASUR. Au contraire, nous encouragerons sa reconstitution et sa modernisation en tant qu’organisme de coopération et de consultation qui affirme dans ce monde globalisé l'essence propre à l'Amérique du Sud en politique internationale.

 

Nous célèbrerons également, le 11 septembre de cette année, le XX ème anniversaire de la Charte Démocratique Inter-américaine, un instrument conçu et négocié par la diplomatie péruvienne comme un apport à l'histoire démocratique de la région. De même et toujours avec la conscience historique du sens du bicentenaire de l'indépendance de notre patrie, nous réintègrerons la Communauté des Etats Latino-américains et Caribéens, la CELAC.

 

Nous travaillerons à son renforcement et nous stimulerons sa capacité d'action. La promotion du dialogue et de l'unité de l'Amérique Latine est le meilleur hommage que nous puissions rendre aux héros de l'indépendance. A Bolívar et à San Martin et au grand précurseur, José Gabriel Condorcanqui, à Túpac Amaru.Nous allons passer par leurs rêves et leurs idéaux. Dans cet esprit et conformément au droit international et à la Charte des Nations Unies, nous condamnons les blocus, les embargos et les sanctions unilatérales qui ne touchent que les peuples et nous soutenons totalement le droit libre et autonome de tout peuple à avoir des échanges commerciaux et culturels libres et sans obstacles avec le reste du monde et de l'Amérique Latine. En ces temps de pandémie, avec ses effets nocifs sut l'économie et sur le tissu social du pays, il est indispensable d'avoir une diplomatie sociale émergente, forte, avec des objectifs clairs définis et réalisables.

 

Nous coordonnerons les stratégies de la politique sociale avec les actions internationales pour atteindre les objectifs de développement soutenable de l'ordre du jour 2030 en insistant particulièrement sur le respect des définis concernant la fin de la pauvreté, l'éradication de la faim et l'obtention de la sécurité alimentaire, le fait de garantir une vie saine et une éducation de qualité, l'obtention de l'égalité de genre, de l'accès à l'eau et à l'énergie, la promotion d'une croissance économique soutenue, l'adoption de mesures d'urgence contre le changement climatique, la promotion de la paix, d'un accès plus facile à la justice et la lutte contre la violence, le délit et le trafic illégal de drogues. Pour cela, la diplomatie multilatérale, en plus de participer plus activement aux Nations Unies, agira en priorité à l'Organisation Mondiale de la Santé, à l’Organisation Internationale du Travail, au Conseil des Droits de l'Homme et au Bureau des Nations Unies contre les Drogues et le Délit qui a son siège à Vienne. Face à al faim et à la malnutrition, la politique étrangère du Pérou mobilisera la coopération internationale et encouragera des stratégies d'action conjointe bilatérales et multilatérales destinées à atteindre l'objectif : zéro faim pour tous lesPéruviens et plus particulièrement l'accès physique,n social et économique à l'alimentation, à la disponibilité permanente des aliments, à la qualité sanitaire et nutritive des produits et à la régularité de l'accès, de la disponibilité et de la qualité.

 

La diplomatie péruvienne agira énergiquement et de façon créative pour renforcer la gouvernance mondiale de la sécurité alimentaire et de la nutrition, le développement de systèmes agricoles et alimentaires soutenables destinés à favoriser la création d'emplois en milieu rural et à augmenter l'aide alimentaire pour les populations vulnérables. L'ordre du jour concernant les droits de l'homme nous lie profondément à une vision éthique des relations internationales et aux revendications du peuple péruvien pour des conditions de vie dignes qui intègrent la liberté et la justice dans ses valeurs. Nous travaillerons pour la totale validité et le total respect des droits de l'homme dans le système des Nations Unies et dans le sytème Inter-américain.

 

Nous concevons les droits de l'homme comme indivisibles et intégraux, c'estpouquoi nous souscrivons pleinement aux 15 générations de droits de l'homme, des droits civls et politiques aux droits économiques, sociaux, culturels, environnementaux et sexuels, des droits négatifs aux droits positifs, et nous affirmons qu'ils sont intégraux et indivisibles. Par conséquent, nous sommes contre la torture, les disparitions, les assassinats rétribués, et les assassinats, contre le terrorisme sous toutes ses formes d'où qu'il vienne, partout et dans n'importe quel système et contre tous ceux qui le commettent.

 

Dans notre ordre du jour régional, nous encouragerons particulièrement dans nos services diplomatiques et nos missions à l'étranger la justice de genre. Nous travaillerons pour la parité homme/femme dans nos services diplomatiques ; Nous doterons nos services de mécanismes institutionnels et légaux coordonnés avec la Défense du Peuple et le ministère de la Femme pour combattre et sanctionner tout acte de harcèlement ou de violation des droits de la femme.

 

Nous souscrivons pleinement à l'ordre dun jour du Caire sur les droits sexuels et les droits à la reproduction. Ses objectifs seront intégrés dans l'ordre du jour international de la diplomatie péruvienne. Nous soutenons les 29 principes de Yogyakarta de mars 2007 sur l'application des règles internationales concernant les droits de l'homme pour l'orientation sexuelle et l'identité de genre destibées à éviter les abus et à apporter une protection aux droits de l'homme des lesbiennes, des gays, des bisexuels et des transsexuels. Nous intégrerons aussi dans notre ordre du jour les droits de l'homme des travailleurs sexuels, conformément à ce que stipule l' ONU Femme, l'OMS et les instruments internationaux applicables.

 

Nous travaillerons pour la justice entre les générations avec les vieux et les enfants qui ont des droits. Nous combattrons l'esclavage des enfants, l'esclavage sous toutes ses formes actuelles, la trafic de personnes et l'exploitation des vieux. Nous soutenons pleinement la conception et l'application de politiques concernant le vieillissement dans le monde entier.

 

Nous travaillerons à étendre nos liens envers les communautés péruviennes qui vivent à l'étranger tout en respectant les droits des immigrants et des réfugiés résidant dans notre pays. Nous appliquerons une seconde réforme des services consulaires pour les rapprocher des gens et améliorer les services que l'Etat fournit aux Péruviens vivant à l'étranger, indépendamment de leur situation migratoire. Nous assurerons la protection de leur droit, de leur participation à la gestion du consulat grâce aux Conseils de Consultation et leur participation à la vie culturelle, politique et économique du pays. Nous c réerons des consulats digitaux.

 

Dans les 60 prochains jour,s nous remettrons au Congrès de la République leprojet de loi sur les Droits des Péruviens à l'étranger. Nous consulterons pour ce texte toutes les associations de Péruviens à l'étranger. Ce sera une loi qui sera le fruit de la consultation et de la participation. Nous renforcerons fermement les institutions du Service Diplomatique. En hommage à ses apports à la vie du pays en enseignement et en documents, nous reconstituerons cette année la bibliothèque historique du Ministère des Relations Extérieures qui a malheureusement été supprimée. En même temps, nous honorerons aussi la tradition également bicentenaire des apports de la Commission consultative des Relations Extérieures que nous réinstallerons en présence des professionnels les plus éminents et des enseignaants liés à la gestion externe de l'Etat. La commission sera présidée par l'ambassadeur Manuel Rodríguez Cuadros, ex-Chancelier de la République. Nous reconnaissons l'apport historique de toutes les générations qui ont lutté pour la totale démocratie et pour la justice sociale dans notre pays.

 

Nous nous sentons obligés à construirele pays de liberté et de justice pour lequel ils ont subi la marginalisation, les persécutions et pour lequel isl sont morts. Nous endons hommage aux chanceliers qui, avant nous, pendant les 2 siècles de notre vie républicaine, ont porté haut la dignité de notre pays et ont travaillé à l'unité latino-américaine et caribéenne.

 

Nous nous souviendrons toujours des diplomates péruviens qui ont été injustement destitués en 1992 pour avoir conservé la dignité et l'indépendance de notre chancellerie.

 

Nous rendons hommage à tous les hommes et à toutes les femmes qui ont lutté pour nottre indépendance natioanle, pour ocnstruire la nation sans racisme ni oppression, pour la justice sociale, pour la justice de genre, la justice entre les générfations et la justice environnementale.

 

Nous disons avec Javier Heraud:

parce que ma patrie est belle

Comme une épée dans l'air

Et plsu grande maintenant

Et plus belle encore

Et je l'aime et je la défends avec la vie.

 

Le puissant et immortel esprit de Javier Heraud entre dans l'histoire officielle de la patrie, j'espère, pour y rester. Avec lui entrent aussi les Andes de notre monde paysan, les coteaux et les déserts où vivent les pauvres de Lima, las rondes de Cajamarca,les paysans, les mineurs, les travailleurs des rues, les femmes des soupes populaires, les employés de maison avec tous les pauvres, les humiliés, les offensés et les marginaux. Ils entrent aussi dans ce palais et dans cette chancellerie pour qu'un Pérou digne et juste représente notre peuple dans le monde complexe de notre époque.

 

C'est le Pérou devant le monde. J'y adhère.

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

https://www.resumenlatinoamericano.org/2021/08/02/peru-el-canciller-hector-bejar-pronuncio-un-discurso-historico-en-un-pais-que-ha-sido-arrollado-por-el-colonialismo-y-el-capitalismo/

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/2021/08/perou-discours-du-chancelier-hector-bejar.html