Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pérou : Une motion de censure contre Iber Maraví discutée au Congrès

10 Septembre 2021, 17:31pm

Publié par Bolivar Infos

Le chemin de la censure. En session plénière, le Congrès a accepté de débattre de la motion de l'ordre du jour N°323 qui propose d'interpeller le ministre du Travail et de la Promotion de l'Emploi, Iber Maraví Olarte, pour ses liens supposés avec des groupes terroristes dans les années 80. Par 110 voix pour, 4 contre et 2 abstentions, laproposition a été acceptée à la demande des groupes de Rénovation Populaire, force Populaire et Le Pays Avance.

 

« Conformément à l'article 131 de la Constitution Politique et aux alinéas a) et b) de l'article 83 du Règlement du Congrès, lors de la prochaine session du Parlement, on discutera de la motion d'interpellation, » a précisé la présidente du Congrès, María del Carmen Alva.

 

La demande contient 7 questions auxquelles le ministre devra répondre. Tout d'abord, les parlementaires demandent qu'il précise ses relations avec le SUTEP-CONARE qui est lié au bras politique du Sentier Lumineux, le Mouvement pour l'amnistie et les Droits Fondamentaux (MOVADEF) puisque plusieurs de ses membres ont signé pour que ce groupe participe à la politique.

 

Ils lui demandent aussi de préciser s'il a eu des relations avec les terroristes Edith Lagos, Arturo Morote et Hildebrando Pérez Huarancca, l'un de ceux qui ont perpétré le massacre de Lucanamarca qui a coûté la vie à 69 paysans et s'il a participé à des délits comme le dirt le rapport de la Police Nationale de 1981.

 

Les législateurs d'opposition exigent aussi qu'il informe sur le rapport de la Police de 1982 qui le relie au délit présumé d'homicide et de blessures graves par arme à feu et qu'il explique dans quel contexte il a été condamné à 4 ans prison avec sursis. Enfin, ils lui demandent s'il a, à un moment donné, eu une autorité quelconque dans le MOVADEF et qu'il précise sa participation à la manifestation des enseignants Huamanga en 2004.

 

Il faut préciser que, selon l'article 83 du Règlement du Congrès, la demande d'interpellation est prioritaire dans l'ordre du jour et est examinée avant toute autre motion en attente. La présidente du Congrès, María del Carmen Alva, a précisé que cette demande serait examinée lors de la prochaine session plénière.

 

Pour que la motion soit acceptée, il faut qu'elle réunisse au moins 2 tiers des voix des congressistes et le vote s'effectue obligatoirement lors de la session qui suit celle où elle a été proposée.

 

Traduction de Françoise Lopez pour Bolivar infos 

 

Source en espagnol :

https://www.resumenlatinoamericano.org/2021/09/09/peru-pleno-del-congreso-admitio-a-debate-mocion-de-interpelacion-contra-iber-maravi/

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/2021/09/perou-une-motion-de-censure-contre-iber-maravi-discutee-au-congres.html