Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pérou : Pedro Castillo contre les luttes qui frappent son Gouvernement

4 Octobre 2021, 17:43pm

Publié par Bolivar Infos

Le président Pedro Castillo s'est prononcé aujourd'hui contre les luttes politiques qui accablent son Gouvernement au milieu de rumeurs contradictoires sue un conflit aux conséquences imprévisibles.

 

Lors d'une manifestation publique à Pichari, dans le sud des Andes de Cusco, devant des cultivateurs de coca et de cacao, le président a dit que son Gouvernement, arrivé il y aun peu plus de 2 mois, se concentre sur le travail destiné à satisfaire les besoins de la patrie et à laisser derrière lui les frictions politiques.

 

Sans évoquer l'intention de l'opposition de destituer le ministre du Travail Iber Maraví et le fait qu'elle exige le remplacement du premier ministre Guido Bellido, il a ajouté : « Ne nous laissons pas entraîner dans des situations pourries » et il a écarté l'idée de perdre son temps dans des conflits politiques.

 

« La politique, c'est fini, les différends, c'est fini, commençons à travailler parce que d'abord, il y a le Pérou, d'abord, il y a les besoins de cette patrie. »

 

Castillo a inauguré à Pichari un centre de développement et d'innovation pour l'industrialisation et l'amélioration de la production et la qualité du café et du cacao produits dans cette zone. IL était accompagné par plusieurs ministres dont Bellido et Maraví. 

 

Le climat d'affrontement s'est aggravé hier avec le fait que les législateurs d'extrême-droite envisagent ouvertement de destituer Castillo s'il pose la question de confiance sur tout le cabinet ministériel si Maraví est destitué.

 

La journée de dimanche s'est caractérisée par une éclosion de rumeurs qui vont de l'affirmation que le président est sur le point de se séparer des 2 ministres dont l'opposition réclame la tête et ses versions médiatiques et le fait de pronostiquer qu'il posera la question de confiance pour défendre Maraví.

 

Le célèbre analyste Nicolás Lúcar a dit que ce secteur politique se consacre à abattre le Gouvernement de Castillo et que si celui-ci pose la question de confiance, le Parlement est décidé à le destituer.

 

Dans son émission de télévision le journaliste a affirmé que les dirigeants d'extrême-droite Keiko Fujimori et Rafael López Aliaga doivent abandonner leur campagne pour la destitution du président dans laquelle ils se sont engagés parce qu'ils n'acceptent pas d'avoir été battus aux élections.

 

Il a noté que Fujimori e de bonnes raisons pour cela parce qu'elle se dirige vers la prison et qu'un procureur a demandé qu'elle soit condamnée à 20 ans de prison pour blanchiment d'argent et d'autres délits.

 

Selon Lúcar, la seule possibilité qu'elle a d'éviter la prison est de faire tomber le Gouvernement et de se présenter pour la quatrième fois à la présidence dans de nouvelles élections pour avoir l'immunité au moins pendant 5 ans.

 

Il dit aussi que si Castillo est destitué, la suivante sera la vice-présidente Dina Boluarte et que la présidente par intérim sera la présidente conservatrice du Congrès, María del Carmen Alva. 

 

Lúcar a critiqué aussi les partis qui se disent du centre, Action Populaire, Alliance pour le Progrès et Podemos Perú qui se sont joints à l'extrême-droite et à ses plans de déstabilisation.

 

Traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

https://www.resumenlatinoamericano.org/2021/10/03/peru-presidente-contra-pugnas-politicas-que-golpean-a-su-gobierno/

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/2021/10/perou-pedro-castillo-contre-les-luttes-qui-frappent-son-gouvernement.html