Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bolivie : Une plainte contre Áñez et Murillo pour torture et traitements cruels.

5 Décembre 2021, 22:56pm

Publié par Bolivar Infos

La présidente de Pour les droits de l’homme Bolivie, Nadesha Guevara, et l'une des victimes du massacre de Senkata, Ayben Huaranca, ont révélé samedi qu'elles avaient porté plainte pour les crimes de torture et de traitements cruels contre l'ancienne présidente de fait Jeanine Áñez et son ministre de l’Intérieur, Arturo Murillo, devant le Comité contre la Torture (CAT) des Nations Unies.

 

Guevara et Huaranca ont participé à la 72e session du CAT, qui a eu lieu dans la ville suisse de Genève. S'adressant aux médias locaux, la dirigeante a déclaré que cette année était celle de l'examen de la Bolivie.

 

Elle a ajouté que celui-ci avait été centré sur les actes de torture et de violence survenus pendant le mandat de fait de Jeanine Áñez (novembre 2019-novembre 2020), qui a usurpé le pouvoir après le coup d'État de la droite bolivienne, de ses alliés internationaux et de l'Organisation des États américains (OEA) contre l'ancien président Evo Morales.

 

Elle a précisé qu'ils ont déposé une plainte pénale devant CAT contre l'ancienne présidente de fait et contre Murillo "pour les crimes de torture et de traitement cruel, avec des délits connexes".

 

Elle a déclaré que le rapporteur qui a réalisé l'examen pour la Bolivie, Rodrigo Jiménez Pinzón, a souligné au cours de la session l'affaire Huaranca comme un cas de torture conforme aux éléments de graves violations des droits de l'homme, de la détention illégale arbitraire à la torture.

 

Huaranca a été l'une des victimes du massacre de Senkata, survenu le 19 novembre 2019 près d'El Alto, lorsque les forces de sécurité ont réprimé à balles réelles et avec acharnement les manifestants qui défendaient l'ordre constitutionnel et exigeaient le retour d'Evo Morales au gouvernement auquel le vote populaire l'avait conduit. A cette occasion, 11 civils ont été tués et environ 80 blessés.

 

Selon Guevara, la plainte contre Áñez y Murillo permettra de réaliser des enquêtes visant à identifier les auteurs matériels et intellectuels du massacre en question, ainsi que ceux perpétrés à Sacaba, Pedregal et dans d'autres endroits où les droits de l'homme ont été gravement violés.

 

La dirigeante a déclaré que la plainte contribuera mttre en place les recommandations formulées par le Groupe international d'experts indépendants (GIEI) sur ces violations et à mettre en œuvre celles formulées par CAT pour lutter contre le discours de haine, le racisme et la discrimination diffusés par l'oligarchie et les corporations de médias, en plus de jeter des ponts de justice et de réparation des dommages.

 

Ce samedi, on a appris que 20 parents de victimes, de blessés et de personnes arrêtées à Senkata prévoient d'entamer une grève de la faim lundi prochain pour ce qu'ils ont décrit comme un non respect par le Gouvernement de son engagement à rendre le justice.

 

Selon les médias boliviens, les autorités et les victimes sont dans l’attente d’une réunion destinée à examiner les accords conclus et ceux qui n'ont pas été respectés.

 

Le militant des droits de l'homme d'El Alto, David Inca, a réclamé la présence à cette réunion de ministres ayant une capacité de décision.

 

En réponse aux demandes des victimes, plusieurs ministères sont impliqués comme celui de la défense (qui devait donner des informations sur les militaires impliquée dans la répression des manifestations), de l'économie (pour les indemnisations qu'ils ont demandées) ou celui la justice et de la transparence des institutions (pour faire connaître l'état d'avancement des procédures judiciaires contre les responsables).

 

Traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

https://www.telesurtv.net/news/presentan-querella-gobernantes-facto-bolivia-golpe-estado-20211204-0010.html

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/2021/12/bolivie-une-plainte-contre-anez-et-murillo-pour-torture-et-traitements-cruels.html