Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Venezuela: Que s’est-il passé avec le poste de gouverneur de Barinas?

5 Décembre 2021, 22:57pm

Publié par Bolivar Infos

Le Conseil National Electoral (CNE) a annoncé dimanche 28 novembre, à une semaine des élections, la mise en place d’une commission de décompte ad hoc chargée de compter les voix des procès-verbaux dans l’état de Barinas pour pouvoir définir qui a été élu gouverneur de cet état et qui a été élu maire de la municipalité d’Arismendi, la plus inhospitalière de cet état.

 

Cette commission s’est installée lundi 29 novembre dans la matinée et on s’attendait à ce qu’elle fasse connaître le résultat définitif.

 

La mise en place d’une commission ad hoc est prévue dans l’article 377 du règlement général de la loi organique sur les procédures électorales qui indique qu’on installera cette commission si aucune assemblée électorale régionale n’a compté toutes les voix dans le laps de temps établi après des élections.

 

Mais lundi 29, la Cour Electorale du Tribunal Suprême de Justice (TSJ) du Venezuela a ordonné au CNE de suspendre le décompte, l’attribution des postes et la proclamation des résultats pour le poste de gouverneur de l’état de Barinas.

 

Le TSJ a accepté un recours devant la Cour Constitutionnelle déposé par le politicien Adolfo Ramón Superlano (qui n’est pas parent avec Freddy Superlano) « pour une violation présumée des droits constitutionnels à la participation et du droit de vote » prévus dans la Constitution face « au climat de tension entre les militants politiques. »

 

Adolfo Superlano évoque aussi le recours déposé vendredi 26 novembre pour interdiction de se présenter mise en place par l’Inspection Générale de la République envers Freddy Superlano.

 

« La décision indique que la demande de protection est admissible. En conséquence, elle ordonne au CNE la suspension immédiate des procédures et des processus liés au décompte, à l’attribution des postes et à la proclamation par le CNE des résultats concernant les candidats à la charge de gouverneur de l’état de Barinas aux élections du 21 novembre 2021 dans cette circonscription électorale jusque’à ce qu’une décision ait été prise sur le fond de l’affaire, » a indiqué le TSJ dans un communiqué.

 

Dans la soirée du lundi 29, la Cour Electorale du TSJ a émis la sentence 79-2021 ordonnant au CNE de convoquer pour le 9 janvier 2022 les élections au poste de gouverneur de l’état de Barinas en garantissant des conditions d’égalité aux participants avec droit de vote dans cet état fédéral. » 

 

Mardi 30, le candidat du chavisme au poste de gouverneur de l’état de Barinas, Argenis Chávez a annoncé qu’il décidait de ne pas se présenter à cette élection et sa démission du poste de gouverneur de cet état, une charge qui serait assumée occasionnellement par Jesús Monsalve, l'actuel Secrétaire Général du Gouvernement.

 

Le CNE a annoncé ensuite la mise enlacé d’un calendrier électoral destiné à organiser les élections du 9 janvier, conformément au mandat donné par le TSJ.

 

Réactions

 

Le recteur Roberto Picón, représentant de l’opposition au CNE, a émis, le mardi 30 novembre dernier, un communiqué destiné à prendre position face à la décision du TSJ à propos des élections au poste de gouverneur de Barinas, une décision qui, même si, explique Picón:

 

«(…) elle ne perturbe pas la validité des élections dans leur ensemble, elle affecte les compétences de l’institution électorale car elle ajoute à l’acte du 21 novembre des circonstances étrangères également à chacune des phases approuvées du calendrier électoral établi au bon moment et auquel tous es acteur et les entités impliqués avaient donné leur aval. »

 

Picón a admis que le fait que Freddy Superlano était sous le coup d’une interdiction de représenter n’était pas connu du CNE au moment du dépôt de sa candidature: « De plus, il faut rappeler que si elle avait été » notifiée, il aurait été impossible de procéder au dépôt de al candidature de ce citoyen » signale-t-il et il indique qu’il s’agit d’une « omission inquiétante. »

 

Entre temps, Enrique Márquez, un autre recteur représentant l’opposition au CNE, a remis en question la mesure de prévention du TSJ et la répétition de l’élection en indiquant que ces mesures allaient « porter atteinte » aux attributions du Pouvoir Electoral.

 

Après un long silence et sans s’être impliqué dans le soutien à Freddy Superlano, Juan Guaidó s’est présenté avec l’ancien candidat sur une place de la municipalité de Chacao, dans l’état de Miranda, d’où isolant remis en question les événements survenus à Barinas et ont appelé à une mobilisation pour le 4 décembre.

 

Guaidó, qui avait critiqué les élections même avant leur réalisation en déclarant qu’elles « n’étaient pas libres » a ravivé, grâce aux événements survenus à Barinas, sa proposition d’un « accord de sauvetage national » qui consiste à réaliser « des élections libres » sans en préciser les détails. 

 

Un dilemme pour les opposants

 

Les événements survenus à Barinas pourraient, s’ils sont montés en épingle, devenir une nouvelle référence pour ceux qui encouragent l’abstention dans l’opposition.

 

C’est ce qui explique l’inhabituelle présence de Guaidó qui, pendant la campagne, n’a pas soutenu ouvertement les candidats de Volonté Populaire qui ont participé aux élections, parmi lesquels Freddy Superlano. Au contraire, les positions de Guaidó ont contribué à ce que les anti-cavistes s’abstiennent.

 

Juste maintenant, au moment où les opposants discutent de l’organisation ou non d’un referendum révocatoire du président Nicolás Maduro en 2022, Barinas devient une référence pour établir un cadre politique.

 

Le dilemme, pour les anti-cavistes, a la forme d’un croisement. a cause des événements survenus à Barinas, l’opposition et les recteurs anti-cavistes du CNE doivent à présent décider ou de « brûler leurs vaisseaux » ou de continuer dans la voie de la récupération de leur crédibilité en tant que force politique ayant la capacité d’ironiser des élections.

 

Traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

https://www.resumenlatinoamericano.org/2021/12/04/venezuela-crisis-politica-y-nuevos-comicios-que-paso-con-los-resultados-a-la-gobernacion-de-barinas/

URL de cet article:

http://bolivarinfos.over-blog.com/2021/12/venezuela-que-s-est-il-passe-avec-le-poste-de-gouverneur-de-barinas.html