Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pérou : Le Congrès accorde sa confiance au nouveau Gouvernement

10 Mars 2022, 20:28pm

Publié par Bolivar Infos

Une satisfaction modérée du côté du parti au pouvoir et des récriminations de l’opposition ont salué le vote de confiance du Parlement au cabinet ministériel du président Pedro Castillo.

 

Le président a remercié le Congrès de la République pour le vote de confiance qu’il a accordé de matin à l’équipe de gouvernement et qualifié les parlementaires de « gens responsables. »

 

Il a déclaré : « Nous montrons au peuple que nous pouvons gouverner démocratiquement et que grâce à la concertation politique, nous arriverosn à répondre aux grands défis de notre pays. »

 

Le premier ministre, Aníbal Torres, qui a posé la question de confiance, a souligné que sans ce vote de confiance, le cabinet aurait dû démissionner. Il a ajouté que le Gouvernement analyse la situation du ministre de la Santé, Hernán Condori, le ministre le plus critiqué lors de la longue session que l’opposition se propose de destituer demain.

 

« On va faire une évaluation, nous devons écouter les critiques et si c’est nécessaire, faire des corrections, il faut le faire, » a-t-il déclaré et il n’a pas écarté l’idée que Condori puisse démissionner avant et il a ajouté que le Congrès a la faculté de destituer Condori et que le gouvernement se propose d’avancer sur des sujets comme la sécurité des citoyens et la réouverture des écoles d’État après 2 ans de fermeture à cause du Covid-19.

 

La confiance a été accordée par 64 voix pour et 58 contre. A ce sujet, Torres a affirmé que le gouvernement a discuté avec des forces considérées comme centristes – dont une partie a voté la confiance – qui sont différentes des groupes qui poussent à destituer le président.

 

Il évoquait ainsi le bloc formé par les groupes de Force Populaire, Rénovation Populaire et le Pays Avance qui soutient la nouvelle motion de destitution dont l’approbation requiert 87 voix, 29 de plus que les voix obtenues contre la confiance.

 

La station de radio RPP, d’opposition, a déclaré que le vote de ce matin « a servi d’essai général pour la seconde tentative de destituer le président Castillo. »

 

Entretemps, le revers subi a provoqué les lamentations et les récriminations de l’opposition dure dont l’un des représentants, Jorge Montoya a déploré les divisions. Demain, Condori sera censuré et la semaine prochaine, ce sera le ministre de la Justice, Ángel Ydelfonso.

 

Le secrétaire général du parti de centre-droite Alliance pour le Progrès (APP), Luis Valdez, s’est déclaré peiné et surpris parce que dans son groupe, sur 15 membres, 4 députés ont voté la confiance et 2 se sont abstenus.

 

Il a signalé que ceux qui n’ont pas voté contre la confiance n’ont pas respecté un accord du parti, que parmi eux se trouve le porte-parole du groupe, Eduardo Salhuana, qui devra s’expliquer devant la direction d’APP et que le vote pour la destitution doit être unanime.

 

Le groupe centriste du parti Action Populaire (AP) a voté majoritairement la confiance (12 pour et 2 contre) ce qui peut être considéré comme un revers pour laprésidente du Congrès Maricarmen Alva, proche du bloc d’extrême-droite.

 

Les gémissements et les critiques se multiplient dans les médias proches de ce secteur qui lancent des insinuations concenrant les députés soi-disant convaincus par le Gouvernement grâce à des prébendes.

 

L’analyste politique Omar Awapara donne une explication plus simple : beaucoup de députés votent contre la destitution pour en pas perdre leur siège car si le Congrès refuse 2 fois sa confiance, le président peut le dissoudre conformément à la Constitution.

 

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos.

 

Source en espagnol :

https://www.resumenlatinoamericano.org/2022/03/09/peru-satisfaccion-y-lamentos-tras-respaldo-a-gabinete-ministerial/

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/2022/03/perou-le-congres-accorde-sa-confiance-au-nouveau-gouvernement.html