Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Équateur : Qu’y a-t-il derrière la visite de la chef du Commandement Sud?

14 Septembre 2022, 17:11pm

Publié par Bolivar Infos

 

 

La chef du Commandement Sud des États-Unis, Laura Richardson, se rend en Équateur pour rencontrer les autorités du pays, arrière-cour de Washington.

 

Richardson, qui est accompagnée par le général Daniel R. Hokanson, le chef du bureau de la garde nationale des États-Unis, s'est rendue en Equateur lundi soir pour rencontrer les fonctionnaires du pays et participer à la conférence sud-américaine de la défense qui aura lieu à Quito (la capitale équatorienne).

 

Mardi matin, Richardson a été reçue par le président équatoriens Guillermo Lasso.

 

« Nous avançons dans notre collaboration conjointe pour vaincre les menaces transfrontalières qui sapent la sécurité des citoyens grâce a la collaboration régionale, » a annoncé mardi l'ambassade des États-Unis à Quito.

 

Lundi, l'ambassade des États-Unis avait indiqué que la visite de Richardson « souligne l'engagement des États-Unis envers l'Équateur pour travailler ensemble pour une région plus sûre. »

 

La chef du commandement sud a également été reçue par le chancelier équatorien, Juan Carlos Holguin. « Ce sera une semaine intense destinée à renforcer notre ordre du jour bilatéral de sécurité et de démocratie, » a affirmé le plus haut diplomate équatorien.

 

Cette visite de fonctionnaires du secteur militaire nord-américain en Équateur se produit alors que les États-Unis ont toujours eu dans le passé l'intention d'avoir une présence militaire dans ce pays.

 

En 1999, le président de l'Équateur de l’époque, Jamil Mahuad, avait concédé aux États-Unis le contrôle des installations aériennes pour, soi-disant, lutter contre le trafic de drogue et le flux illégal de migrants.

 

Après avoir été élu président du pays en 2007, Raphaël Correa avait annoncé qu'il ne renouvellerait pas l'accord, en disant qu'il portait atteinte à la souveraineté de l'Équateur et sur cette même ligne, dans la Constitution approuvée en 2008, avait été introduite l'interdiction des bases étrangères dans le pays.

 

Mais, après 10 ans, l'ancien président équatorien Lenin Moreno (2017–2021) a renoué l’année dernière la coopération militaire avec Washington.

 

Traduction Françoise Lopez pour Bolivar infos

 

Source en espagnol :

https://www.resumenlatinoamericano.org/2022/09/13/539855/

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/2022/09/equateur-qu-y-a-t-il-derriere-la-visite-de-la-chef-du-commandement-sud.html