Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Equateur : Des journaux se voient infliger une amende pour avoir caché des informations

Publié le par Bolivar Infos

 

Le surintendant de l'Information et de la Communication d'Equateur, Carlos Ochoa, a informé qu'une amende de 10 salaires de base a été imposée à 7 médias pour avoir omis l'information donnée par le journal Página 12 concernant le patrimoine à l'étranger de l'ex candidat à la présidence du pays de droite, Guillermo Lasso.

 

Cette amende correspond à 3 750 dollars et entre El Comercio, El Universo, Expreso, La Hora, Televicentro, Teleamazonas et Ecuavisa atteint les 26 250 dollars, informe Andes.

 

Ochoa a dit qu'on a voulu faire croire à l'opinion publique qu'il existe une « persécution de la liberté d'expression, » ce qu'il a démenti en assurant que pendant la campagne électorale, il a été évident que tous les médias ont eu une totale liberté pour publier les informations.

 

L'enquête du journal argentin Página 12 sur a patrimoine offshore dans des paradis fiscaux de Guillermo Lasso a été rendue invisible selon l'Observatoire Citoyen pour une Communication de Qualité « en établissant une censure préalable sur ce qu'on considère comme un sujet vital pour le pays comme l'élection présidentielle. »

 

Ochoa a déclaré que la défense des médias sanctionnés mentionne que Página 12 est un « tract » alors que c'est un important journal argentin fondé en 1987 qui tire actuellement à des centaines de milliers d'exemplaires et a des centaines de milliers de visites sur Internet.

 

Ochoa a dit qu'un autre argument de la défense des médias est qu'on cherche à imposer des informations aux médias et que cela est « sans fondement parce que la loi ne le permet pas, jamais ça n'a été fait ce n'est pas dans la ligne éditoriale. »

 

Le surintendant a indiqué que a loi demande de couvrir et de diffuser les faits d'intérêt public et que la patrimoine d'un candidat à la présidence, ses origines et l'endroit où il se trouve est d'intérêt public.

 

Il a expliqué que le but n'est pas de transcrire n'importe quel article de n'importe quel média mais que l'information soit vérifiée, contextualisée et contrôlée et en plus, de ne pas omettre des information d'importance publique.

 

Le droit du Citoyen à l'information

 

L'Observatoire Citoyen pour une Communication de Qualité a signalé vendredi 21 avril 2017 que a sanction pour censure préalable contre 7 médias équatoriens pour leur silence sur l'enquête du journal argentin Página 12 intitulée « Lasso le magnat des Off Shore » publiée le 15 avril dernier constitue un précédent historique concernant les droits à l'information en Equateur.

 

Grâce à cette amende, les représentants de l'Observatoire assurent que La Hora, El Comercio, El Universo et Expreso ainsi que les chaînes de télévision Televicentro, Teleamazonas et Ecuavisa ont violé les droits des citoyens en ne couvrant pas et en ne diffusant pas une enquête qui implique l'ex candidat à la présidence, Guillermo Lasso qui est présumé posséder un échafaudage de 49 entreprises off shore.

 

« Bien que l'enquête de Página 12 soit claire et convaincante, les médias dénoncés ont décidé de ne pas publier ni enquêter, de ne pas non plus valider ni contrôler, ni préciser ni mettre l'information dans son contexte, influençant ainsi le vote des Equatoriens puisque les éventuels délits dont il est question impliquent quelqu'un qui voulait devenir Président du pays et diriger son destin, ce qui donnait à cette information la qualité « d'importance publique, » est-il écrit dans le communiqué.

 

L'Observatoire explique que même si la Surintendance de l'Information et de la Communication a décidé de sanctionner ces médias en agissant conformément à l'article 18 de la Loi sur la Communication avec une amende de 10 salaires de base qui correspond à 3 750 dollars , cette sanction a plus un caractère moral.

 

« Elle est un précédent historique dans la défense des droits des citoyens violés par les médias et marque le début d'un chemin vers une communication de qualité encadré par les principes de vérification, de contrôle, de mise en contexte et de précision pour que les médias améliorent leur pratique et remplissent leur rôle d'acteurs d'une société sans pressions des pouvoirs économiques et plus démocratique. »

 

source en espagnol :

http://periodistas-es.com/medios-comunicacion-ecuatorianos-multados-ocultar-informacion-84678

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2017/04/equateur-des-journaux-se-voient-infliger-une-amende-pour-avoir-cache-des-informations.html