Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Venezuela : Déclaration de soutien des Comités de défense de la Révolution en faveur du Venezuela

Publié le par Bolivar Infos

 

Les plus de huit millions et demi de membres des CDR cubains les accompagnent. Ils ne sont pas seuls. La Révolution bolivarienne est l'héritière des plus dignes patriotes latino-américains, qui sont porteurs des plus nobles valeurs d'un peuple.

 

Auteur: Comités de Defensa de la Revolución | informacion@granma.cu

6 avril 2017 10:04:13

 

La voix de Chavez enflamme encore le peuple vénézuélien. Aujourd'hui elle vibre avec plus de force. Ses clameurs se font entendre à travers toute l’Amérique. « Gloire au peuple brave qui secoua le joug, en respectant la Loi, la vertu et l'honneur [...] Crions avec brio ! Mort à l'oppression, fidèles compatriotes, la force c’est l'union ».

 

Face à l'Organisation des États américains (OEA) et à son secrétaire général, le tristement célèbre « pour les États-Unis », Luis Almagro, l'écho de la voix de Chavez, incarnée en ses fils, fut une épée, un son aigu, une flèche dans le cœur de certains, déterminés à séquestrer la véritable démocratie vénézuélienne, ses ressources et ses richesses.

 

Cette nouvelle OEA, qui tente aujourd'hui de détruire le Venezuela est la même qui prétendit freiner l'exemple de la Révolution cubaine en Amérique latine et dans la Caraïbe. Alors qu’une petite île adoptait des mesures bénéfiques à la population, telles que la Loi de réforme agraire ou lançait la campagne d'alphabétisation, le « ministère des colonies » gardait un silence absolu face à l'invasion mercenaire de Playa Giron.

 

Ce n’est pas par hasard si après que les États-Unis ont rompu leurs relations avec Cuba, l'OEA a exclu la Plus grande des Antilles du système interaméricain. L'histoire de son rôle néfaste inscrit une nouvelle agression contre le peuple bolivarien et son gouvernement démocratique, l'un de ceux qui a impulsé avec la plus grande détermination le bien-être de la région.

 

Nul hasard non plus le silence gardé par Almagro et sa suite face à l'impunité des violations démocratiques dans des pays comme le Brésil et l'Argentine, des pays où des milliers de citoyens ont été privés de leur emploi, où sévissent une corruption politique constante, des disparitions, des assassinats de dirigeants sociaux et étudiants, une migration irrégulière et des agressions de toutes sortes contre les classes les plus défavorisées du continent.

 

En avril 2009, le commandant en chef de la Révolution cubaine, Fidel Castro, écrivait dans l’une de ses réflexions : « l'OEA a une histoire qui rassemble toutes les ordures de 60 ans de trahison des peuples d'Amérique latine. »

 

Les Cubains et les Vénézuéliens ont démontré une fois de plus, avec José Marti, que « les arbres doivent se mettre en rang pour que le géant des sept lieues ne passe pas. » Ce 28 mars, ni la pression des États-Unis, ni celle des pays qui ont tenté d'utiliser l'OEA contre le Venezuela ne sont venus à bout de son peuple. « Victoire populaire, victoire populaire pour le Venezuela. Nous avons vaincu le Département d'État, nous avons battu le ministère mexicain des Affaires étrangères et la droite du Venezuela », a déclaré le président Nicolas Maduro.

 

Les plus de huit millions et demi de membres des CDR cubains les accompagnent. Ils ne sont pas seuls. La Révolution bolivarienne est l'héritière des plus dignes patriotes latino-américains, qui sont porteurs des plus nobles valeurs d'un peuple.

 

Tout comme nous sommes capables de donner notre sang pour tout citoyen cubain ou de tout autre pays du monde sans distinction de race, de sexe, de pensée, le peuple vénézuélien s’est privé de ses ressources à plusieurs reprises pour aider notre peuple. L'exemple le plus récent en est l'aide fournie à Cuba après le passage dévastateur de l'ouragan Matthew à l'est de notre pays.

 

La Révolution chaviste se poursuivra. Cuba et son peuple sont à ses côtés. Telle a été l'engagement de général d'armée Raul Castro lors du 16e Sommet de l'ALBA au début du mois de mars. « Je vous ratifie l’engagement assumé dans notre Déclaration finale d’accompagner la défense du Venezuela et la position digne, courageuse et constructive du président Nicolas Maduro.»

 

55 ans après le départ de Cuba de l'Organisation des États américains, le Venezuela appelle à une débat « avec le peuple, les gens honnêtes, les patriotes qui veulent la paix. ». Le président vénézuélien a lancé « le débat national et international sur la violation de la Charte de l'OEA et l'agression d'un groupe concerté des gouvernements de droite contre le Venezuela et la pertinence de l'Organisation des États américains, sa validité et son utilité. »

 

Le peuple cubain a démontré l'incompétence et l'esprit interventionniste de cette organisation. Nous sommes convaincus que le peuple vénézuélien fera de même.

 

La voix incomparable du commandant éternel Hugo Chavez résonne dans nos cœurs. « Unie par des liens, que le ciel a tissé, l'Amérique toute entière existe comme nation; et si la tyrannie élève la voix, suivez l'exemple que Caracas a donné. »

 

C’est l'épée, c’est le bouclier, c’est la force qui fait vibrer l'Amérique.

Secrétariat national des Comités de la défense de la Révolution

 

http://fr.granma.cu/cuba/2017-04-06/declaration-de-soutien-des-comites-de-defense-de-la-revolution-en-faveur-du-venezuela

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2017/04/venezuela-declaration-de-soutien-des-comites-de-defense-de-la-revolution-en-faveur-du-venezuela.html Ajouter une section ici