Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Venezuela : Le Conseil des Experts Electoraux d'Amérique Latine confirme les résultats de la Constituante

Publié le par Bolivar Infos

 

Le Conseil des Experts Electoraux d'Amérique Latine (CEELA) n'a aucun doute sur la transparence des élections à la Constituante qui ont eu lieu au Venezuela. Dans une interview exclusive accordée à RT, Nicanor Moscoso, ex-président du Tribunal Electoral Suprême de l'Equateur et actuel président du CEELA a assuré que « le résultat des élections au Venezuela est véridique et fiable. »

 

Il a précis que le Conseil National Electoral (CNE) du Venezuela a employé « le même système qu’il a utilisé pour toutes les élections, y compris celles de 2015 où l'opposition vénézuélienne a gagné l'Assemblée Nationale. »

 

Moscoso a assuré qu'il s'agit d'un système électronique contrôlable et terriblement fiable, » c'est à dire que « toute personne peut vérifier que ceux qui sont venus voter étaient les 8 089 320 annoncés par le CNE. »

 

Le CEELA, invité dans le programme d'accompagnement électoral utilisé par le CNE, était présent avec ses membres aux 7 contrôles du système de vote qui ont été faits.

 

« Nous avons été aux contrôles les jours précédents les élections. Nous constatons la légalité de la convocation de l'Assemblée Nationale Constituante (ANC), de la façon de répartir et d'élire les membres de l'Assemblée, ce qui nous semble démocratique et qui garantit la participation, » a-t-il indiqué.

 

Une participation importante

 

Moscoso a qualifié de « participation très importante » les 41,53% du corps électoral qui ont voté si on tient compte du fait que les partis d’opposition ont décidé de ne pas inscrire de candidats. S'ils l'avaient fait, on serait arrivé à 60 ou 70% de participation, » d'après lui.

 

Ce qui interpelle le plus, a-t-il ajouté, c'est qu'au Venezuela, « le vote n'est pas obligatoire, il est facultatif, volontaire et il n'y aucune sanction pour ceux qui ne votent pas. »

 

Le discours de « fraude »

 

Tout au long de ses plus de 10 ans de fonctionnement, le CEELA a constaté que l'utilisation de l'expression « fraude électorale » est un discours installé dans de nombreux pays de la région.

 

« Cela se répète aussi au Venezuela mais avec de même organisme électoral, l'opposition a obtenu des gouvernements d'états, des mairies et même la majorité à l'Assemblée Nationale. C'est une façon de faire de la politique, ce n'est pas une estimation réelle du processus électoral. »

 

Il a donné comme exemple le triomphe de Lenín Moreno en Equateur (51,16%), lors duquel la presse avait parlé de fraude malgré le résultat et par contre, il a mentionné le cas de l'Argentine où « Mauricio Macri a gagné avec un peu plus de 2% d'avance et personne n'a accusé l'organisme électoral de fraude. »

 

Les accompagnants ont déclaré avoir constaté la présence d'un grand nombre de votants dans les bureaux qu'ils ont visités dans tous les coins du pays et « beaucoup d'émotion dans les rues, nous avons vu du civisme et de la joie. »

 

Les électeurs demandaient aux étrangers, dit-il, « que nous disions au monde que les Vénézuéliens veulent la paix, qu'ils ne veulent pas d'affrontements, qu'on les laisse vivre en paix, qu'on ne mente pas au monde car la seule façon de résoudre les différends, c'est la dialogue et l'installation de l'ANC et d'une nouvelle Constitution pour qu'elle dirige le pays dans une meilleure direction. »

 

L'expert équatorien qui a déjà assisté aux élections de 2015 où l’opposition a obtenu la majorité au Parlement a souligné un changement « d'esprit » chez les Vénézuéliens.

 

« Il y a 2 ans, lors des élections à l'Assemblée Nationale, le principal problème était l'économie, l'alimentation, les médicaments. A cette occasion, les gens ont voté en pensant que cal aiderait à améliorer l’approvisionnement en aliments et en médicaments. Ce dimanche 30 juillet, les Vénézuéliens n'ont pas voté pour cela bien qu’ils aient toujours les mêmes revendications. Aujourd’hui, ce que les gens réclament, ce ne sont pas des aliments ni des médicaments, ils réclament la paix, de vivre en paix, » a-t-il souligné.

 

A la question de savoir si le CEELA est affilié politiquement au Gouvernement de Nicolás Maduro, son président a précisé que les membres de cet organisme ne sont pas liés à la politique.

 

Il a indiqué que « la grande majorité des membres proviennent de partis de droite dans leurs pays d'origine. » Seuls ont pu assister à ces élections à l'Assemblée Nationale Constituante des militants des partis conservateurs et libéraux de Colombie, du Honduras et de l'Equateur. Les membres qui proviennent de partis de gauche, pour différentes raisons, n'ont pas pu y assister.

 

Enfin, il a dit que le CEELA « n'obéit à aucun parti politique, aucun gouvernement, aucune ONG. »

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

source en espagnol :

http://albaciudad.org/2017/08/consejo-de-expertos-electorales-de-latinoamerica-cualquiera-puede-corroborar-los-8-089-320-que-sufragaron-en-venezuela/

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2017/08/venezuela-le-conseil-des-experts-electoraux-d-amerique-latine-confirme-les-resultats-de-la-constituante.html