Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Colombie : Il existe des liens entre l'extrême droite et le para-militarisme

Publié le par Bolivar Infos

 

Le para-militarisme s'est étendu dans tout le pays mais le Gouvernement continue à le nier, a assuré Huber Ballesteros.

 

Le dirigeant syndical du mouvement social et politique Marche Patriotique de Colombie, membre du comité exécutif de la Centrale Unitaire des Travailleurs (CUT), Huber Ballesteros, a assuré lundi qu'il existe une extrême droite liée au trafic de drogues, au para-militarisme, à la grande propriété terrienne et à la politique qui a déchaîné une vague de crimes contre le mouvement populaire dans le pays.

 

« Le Gouvernement nie l'existence du para-militarisme, une réalité indubitable, » a assuré Ballesteros dans une interview accordée au journaliste Carlos Lozano, sur Telesur. Il a ajouté que les paramilitaires qui se font appeler « gaitanistes, urabeños1 et Clan du golfe » se trouvent dans 27 départements de Colombie, les « chaumes » dans 2' et d'autres organisations indépendantes dans 17 mais le Gouvernement dit que non. »

 

Le dirigeant syndical, porte-parole de la Table de discussion et d'Accord (MIA) a indiqué que « depuis 2012 jusqu'à maintenant, 140 membres de Marche Patriotique ont été assassinés, 125 en 2016, 25 en 2017 et il y a eu plus de 400 atteintes aux droits de l'homme. »

 

Il a rappelé qu'il a été libéré après avoir passé 3 ans et demie en captivité dans le « but pour le Gouvernement de terroriser le paysannat » mais il a indiqué que beaucoup de ses camarades sont encore prisonniers dans des « écoles du crime. »

 

Ballesteros a assuré que dans es prisons de Colombie, les droits de l'homme doivent être achetés à cause de l'énorme corruption : « L'éducation est un mensonge, il n'est pas certain qu'elle existe ni que des lieux de loisir existent. »

 

« La Colombie a 152 000 personnes privées de liberté dont 135 000 se trouvent dans les prisons où il y a un entassement pouvant aller jusqu'à 400% ou 500% », a assuré Ballesteros.

 

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

NOTE de la traductrice: